Messages récents

Pages: 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10
51
Cycle de Dune par Frank Herbert / Jessica et le portrait du Duc Leto Ier
« Dernier message par Thuce le octobre 05, 2021, 05:46:57 pm »
Suite au film j'ai commencé à relire Dune et une chose m'a interpellé : lors de l'arrivée sur Arrakis, Jessica ne souhaite pas voir le portrait du duc Leto accrocher dans la salle à manger, au point de préférer dîner dans ces quartiers en dehors des repas protocolaires. J'avoue que je ne me rappelais plus du tout de cela, est-ce qu'on a une explication sur la raison de cette réaction ? Ai-je mal interprété ce passage ?
52
la Colonne Morris du Sietch / Re : Comment plier l'espace ?
« Dernier message par Il Barone le octobre 05, 2021, 05:02:51 pm »
Dans "Un petit saut pour l'homme...", une courte nouvelle ou un ancien astronaute réussi à "replier l'espace",  je définis le saut quantique comme une sorte de doppelgänger. Le voyageur se trouve en deux endroit en même temps, créant une sorte boite de Schrödinger que l'univers ouvrirait pour résoudre le conflit spatio-temporel induit. L'énergie nécessaire à ce transport serait fournie par l'irruption d'antimatière dans notre univers composé de matière.

Ce n'est pas très scientifique, bien que correspondant d'une certaine manière à la mécanique de l'expérience des fentes de Young, mais tout aussi crédible que la création d'un plasma confiné en forme de sabre laser. Après tout j'écris de la science fiction ;)

Les nouvelles suivantes expliquent comment transformer ce saut individuel en transport de masse et pourquoi l'humanité se lance dans un saut désespérè vers l'inconnu (ou presque). De la science capillotractée, mais presque crédible.
53
la Colonne Morris du Sietch / Comment plier l'espace ?
« Dernier message par Delta Pavonis le octobre 05, 2021, 03:13:37 pm »
Comment plier l’espace ?

Dans Dune ( Film de David Lynch, 1984 ), la princesse Irulan nous dit:

« La Guilde spatiale et ses navigateurs, qui ont muté depuis quatre mille ans,
utilisent le gaz d’épice orange, qui leur donne la capacité de plier l’espace,
c’est à dire de voyager dans n’importe quelle partie de l’univers sans se déplacer
».

 Il existe un contrat entre l’écrivain de [science-] fiction et son lecteur : ils doivent s’engager à faire preuve de bonne foi.
La fiction nécessite que le lecteur accepte de considérer que des choses, dont il sait qu’elles sont fausses, sont vraies dans le roman ( suspension de l’incrédulité).

 Roland Lehoucq explique dans son article Des plis dans l’espace-temps in Dune, Exploration scientifique et culturelle d’une planète-univers , pp 39-51 ( ©2020 Le Bélial’ ) , que les théories de la relativité d’Einstein, les constantes cosmologiques, les distances considérables qui existent entre les étoiles,  encore plus considérables entre les galaxies, douchent tous les espoirs d’une navigation interstellaire probablement pour toujours.

  Toutefois les scientifiques ne renoncent pas aux expériences de pensée telle que le voyage spatial multidimensionnel. Pour aller d’un point A situé sur une feuille de papier, vers un point B situé quelque part au verso de cette feuille, on peut se déplacer comme un insecte et parcourir la distance A-B en gros dans les deux dimensions d'un ruban de Moebius . On peut aussi plier la feuille pour raccourcir cette distance, voire perforer la feuille après avoir superposé le point A avec le point B.

Les trous de ver traversables sont actuellement envisagés pour relier deux univers. Ils sont encore théoriques et microscopiques  https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/relativite-generale-trou-ver-nouvel-espoir-voyages-interstellaires-53824/

On est loin des « couloirs S’oeil » calibans que Frank Herbert a inventés dans l’Etoile et le fouet et Dosadi. Les créatures calibanes étaient des étoiles intelligentes.
54
Cycle de Dune par Frank Herbert / Re : Luddisme, néoluddisme et Jihad Butlerien
« Dernier message par Il Barone le octobre 05, 2021, 01:51:12 pm »
Merci pour ce beau sujet de réflexion bien documenté.  :) :) :)

Face à l'envie de l'auteur de décrire une évolution possible de l'humain se trouve, en SF, le recours à la technologie (mécanique, informatique, intelligence artificielle) ou la rencontre extraterrestre (transfert de technologie, mélange génétique, ou équivalent). Comme Frank Herbert s'intéressait profondément à l'impact de l'environnement sur la psyché et l'évolution humaine (son thème de prédilection depuis "le dragon sous la mer"), il devait se débarrasser de toutes les béquilles technologiques pouvant empêcher l'humanité d'avancer par elle même. Il lui fallait mettre en place les conditions d'une évolution Darwinienne du genre humain.

Le Jihad Butlerien, l'invention du bouclier, sont les moyens pour l'auteur de mettre en place un univers ou l'homme se retrouve confronté seul aux challenges de son environnement. Il apprends les arcanes du combat au corps à corps, imite les computations des ordinateurs, utilise les environnements extrêmes pour entrainer ses guerriers, planifie des croisement génétiques pour générer l'homme providentiel qu'attend le peuple (ou des canisièges)... Autant de réponses de l'homo-sapiens pour le faire évoluer vers sa prochaine incarnation (homo-spacien ?)

Néanmoins Frank Herbert recoure quand même à un élément de bio-ingénierie (l'épice) pour permettre aux individus de repousser les limites de l'humain au point de créer les navigateurs de la guilde. Même si elle n'est pas le fait de l'homme, mais de la nature, l'épice enchaine l'humanité comme toutes les béquilles technologiques qu'elle aurait pu inventer. Débarrasser l'Homme de sa dépendance à l'épice est d'ailleurs l'enjeu de "L'Empereur-Dieu de Dune".
55
la Dune Encyclopedia par le Dr. Willis E. McNelly / Re : Mélange
« Dernier message par Illuminata le octobre 05, 2021, 12:50:24 pm »
Aller je dis ça, je dis rien. L'épice a été synthétisée pour la première fois en 1938. Le débat sur sa nature est clos.
56
la Dune Encyclopedia par le Dr. Willis E. McNelly / Re : Mélange
« Dernier message par Delta Pavonis le octobre 05, 2021, 12:23:34 pm »
 Bonjour,

 pour toute précision sur l'épice en 2021, le mélange, se reporter à l'excellent article de Fabrice Chemla « L'épice, un mélange bientôt disponible? » - in Dune, Exploration scientifique et culturelle d'une planète univers, pp 79- 93.© 2020, Le Bélial', Collection Parallaxe.

Fabrice Chemla est professeur de chimie à Sorbonne Université ( Paris).
57
Hé hop ! Dans ma liseuse.
58
la Foire aux Gholas / Re : Fan absolu de Dune !
« Dernier message par Il Barone le octobre 05, 2021, 10:58:58 am »
Bonjour et bienvenue dans notre communauté.

Jolie collection.
59
Mouaif...

Je suis plus que moyennement convaincu par ce quizz.
60
Dune, le Mook / Tout sur Dune / Re : Annonce du NuMook de Dune "Tout sur Dune"
« Dernier message par Delta Pavonis le octobre 05, 2021, 12:08:24 am »
Dune, une psychanalyse à ciel ouvert , Par Anthony Huard ( psychologue  ) , in Tout sur Dune , pp 280-281.

L’auteur tente un parallèle entre la naissance de Muad’Did et la lente naissance d’un sujet ( son avènement ) sur le divan d’un psychanalyste. Ce que les analystes lacaniens appellent la traversée du fantasme.

La litanie contre la peur schématiserait, un peu, sur le mode conscient et volontaire, ce qui ce passe dans l’inconscient du sujet. Le « Wo es war , soll ich werden » [ Là où il y avait quelque chose d'autre que moi, je dois advenir].

Je ne suis pas convaincu par l’article psychanalysant et rapide d’ A. Huard.
Ce n’est pas une psychanalyse textuelle.

 L’étude de l’apport psychanalytique d’un texte littéraire le dote d’une multitude de sens qui demeurent latents au moment de l’écriture. Plus précisément, le texte littéraire s’avère posséder un inconscient qui est celui de l’auteur qui le crée et du lecteur qui le réécrit. Il est ainsi porteur de désirs et de fantasmes qui cherchent à s’accomplir au moment de l’écriture et puis au moment de la lecture-réécriture qui le transforme en autre texte.

Aujourd’hui d’autres psychanalystes considèrent la lecture des œuvres littéraires comme un jeu de l’esprit, ils ne se prétendent pas possesseurs d’un savoir absolu, mais la lecture leur permet de découvrir la façon dont fonctionne leur psychisme et, comme le soutient André Green, ils sont autant analysés par le texte qu’ils analysent celui-ci.

Dune est un texte immense et multidimensionnel dont les signifiants ne disent rien du seul sujet qui est Frank Herbert lui-même.

Pages: 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10