L'Univers de Dune > la Dune Encyclopedia par le Dr. Willis E. McNelly

Mélange

<< < (2/5) > >>

Guillaume44:
L'amélioration des techniques d'analyse biochimique et chimique, la révolution de la bioinformatique actuelle, le criblage et analyses haut débit, l'émergence des nouveaux biocapteurs, la génomique, tous les domaines en "-ome" (génome, transcriptome, protéome, etc...) devenus prédominants, la biologie synthétique, le biomimétisme moléculaire, les bionanotechnologies, en gros voilà les principaux domaines boostés ou apparus en 30 ans.

Attention, le PhD n'est pas signe de sérieux ni une carte de visite (ou alors sers-moi du PhD à tout bout de champ :D ) c'est juste la preuve que la personne a eu son diplôme. Mais clairement c'est du bon gros délire cette entrée, histoire de se faire plaisir avec la biochimie. C'est d'ailleurs marrant en relisant attentivement certaines phrases sont des souvenirs de formules de cours toutes faites. On pourrait noter l'influence de tel ou tel cours :D Y'en a qui apprécient, moi je trouve ça dommage surtout lorsqu'il y a autant d'incohérences et d'erreur.

ionah:

--- Citation de: Guillaume44 ---- La structure de l'épice n'a pas été entièrement élucidée. Sa synthèse non plus. Le premier cas est intéressant, il y a-t-il des allusions faites aux raisons de cet échec dans le Cycle ? Cela semble surprenant, mais on peut retenir l'idée, pourquoi pas. Il arrive encore aujourd'hui que certaines structures posent problème à la chimie moderne. Second point, sa synthèse. Là c'est très crédible, car beaucoup de biosynthèses (synthèses naturelles) sont chimiquement impossibles à reproduire en l'état de nos connaissances actuelles. Et n'oublions pas que l'on parle de xénobiochimie, donc un vaste champ des possibles en SF.
--- Fin de citation ---

Le choix de ne pas avoir d'épice synthétique/artificiel est essentiel pour la trame de l'histoire dans la première et deuxième partie du cycle (de Dune à L'Empereur-Dieu de Dune). Si Arrakis n'est pas la seule source de Mélange pour l'Univers, alors la phrase "he who controls the spice, controls the Universe" n'a plu sl a même portée. Il fallait que l'épice soit unique pour que le roman se déroule ainsi, sinon le pouvoir de négociation et de pression de Muad'Dib aurait été bien moindre ("the power to destroy a thing is absolute power other it").
Dans la troisième partie du cycle (les Hérétiques de Dune et la Maison des Mères) dont les dynamiques sont différentes, Frank Herbert introduit le Mélange artificiel produit par les Tleilaxu avec leur cuve axolotl/axlotl.


--- Citer ---« Il est peu de biens qui échappent à la CHOM, reprit le Duc. Le bois, les chevaux, les mulets, le bétail, l’engrais, les peaux de baleine, les requins... Tout, du plus prosaïque au plus exotique... Même notre pauvre riz pundi de Caladan. La Guilde assure le transport de toutes les denrées, des œuvres d’art d’Ecaz aux machines de Richesse et d’Ix. Mais tout cela n’est rien à côté du Mélange. Une seule poignée du Mélange suffit à s’acheter une demeure sur Tupile. On ne peut le produire. Il faut l’extraire du sol d’Arrakis. Il est unique en son genre et ses propriétés gériatriques sont reconnues. »
Du~World. 5, 19
--- Fin de citation ---


--- Citer ---Dans leur rage insensée, les Honorées Matriarches avaient détruit Dune, la seule source naturelle connue de mélange. Toujours sans réfléchir aux conséquences (curieux, tout de même), elles avaient éliminé les Tleilaxu, dont les cuves axlotl inondaient d’épice le vieil Empire.
Chapt. 17, 97
--- Fin de citation ---

Dans le cycle original, il n'y a pas de récit de production artificiel du Mélange. Il faut attendre Kevin J. Anderson et Brian Herbert pour cela.


--- Citation de: Guillaume44 ---- L'épice subit une maturation à partir des déjections de truite des sables, pouvez-vous me confirmer ces infos trouvées sur le wiki : "Dans la poche se produit alors une réaction entre l’eau et les déjections des truites qui produirait le mélange. À terme, la poche devient composée uniquement de dioxyde de carbone et d’épice." Il est possible d'envisager des réactions enzymatiques puis chimiques dans un tel processus, et décarboxylation libérant le CO2. Mais clairement je souligne à nouveau le fait que l'eau est éliminée de l'environnement moléculaire au cours du processus.
--- Fin de citation ---

voilà ce que l'on peut trouver essentiellement dans le premier tome de Dune, qui confirme certaines parties de l'assertion du wiki, et en infirme ou se détache du moins d'autres.


--- Citer ---« Toi aussi tu mourras, continua son père, si tu ne t’éloignes pas de la bulle qui gonfle, là, sous toi. Tu sais qu’elle est là. Tu sens les émanations de la masse d’épice en gestation. Et tu sais que les petits faiseurs commencent à perdre un peu de leur eau dans la masse. »
La pensée de toute cette eau, là, juste sous lui, était affolante. Il voyait la poche, au sein des strates de roche poreuse, attaquée par les pseudo-plantes coriaces, par les pseudo-animaux, les petits faiseurs. Et l’étroite brèche par laquelle se déversait un flot frais, clair, pur, liquide, bienfaisant, qui s’écoulait dans...
La masse d’épice en formation !
Du~Muad. 8, 36-38
--- Fin de citation ---


--- Citer ---Et puis, il entendit gronder le sable.
Tous les Fremen connaissaient ce son. Ils savaient le distinguer des autres sons, ceux que produisait le ver ou la vie du désert. Quelque part, là, sous Kynes, la masse d’épice en formation avait accumulé suffisamment d’eau et de matières organiques grâce aux petits faiseurs. Elle avait maintenant atteint le stade critique de sa croissance sauvage. Dans les profondeurs du sable, une bulle énorme de gaz carbonique s’était formée et montait vers la surface, emportant en son centre un tourbillon de sable. Tout ce qui se trouvait à proximité, en surface, serait avalé, échangé contre ce qui venait du sol.
Du~Muad. 8, 76
--- Fin de citation ---


Appendice I / ÉCOLOGIE DE DUNE
Spoiler: ShowHide
--- Citer ---Et puis, il y avait ce premier indice qui lui avait été fourni par la composition de l’air : 23% d’oxygène, 75,4 % d’azote et 0,023 % de gaz carbonique, les gaz rares formant le reste.
--- Fin de citation ---

--- Citer ---Kynes mit au travail sur la question ses limnologistes fremen nouvellement formés. Leur indice principal : des traces d’une matière semblable à du cuir que l’on retrouvait dans la masse d’épice après son explosion. Dans les contes folkloriques fremen, on attribuait cela à une mythique « truite des sables ». Les faits, en s’accumulant, dessinaient le portrait d’une créature qui pouvait effectivement être à l’origine de cette matière pareille à du cuir, une créature qui « nageait » dans le sable et qui isolait l’eau dans des poches fertiles, à l’intérieur de la couche poreuse inférieure, en dessous de la limite des 280° (absolus).
Dans chaque explosion de masse d’épice, ces « voleurs d’eau » mouraient par millions. Une variation de température de cinq degrés pouvait les tuer. Les quelques survivants entraient alors dans une phase de cysohibernation dont ils émergeaient six ans après sous la forme de petits vers de sable, longs d’environ trois mètres. Seuls quelques-uns réussissaient alors à échapper à leurs grands frères et aux poches d’eau de l’épice en gestation pour devenir avec le temps de gigantesques shai-hulud. (L’eau est un poison pour le shai-hulud. Les Fremen l’avaient appris depuis longtemps en noyant le « petit ver » de l’Erg Mineur pour produire le narcotique appelé Eau-de-Vie qui accroissait leur perception. Le « petit ver » de l’Erg Mineur est une variété primitive de shai-hulud qui ne dépasse jamais neuf mètres de long.) .
A présent, ils avaient tout le cycle : du Petit Faiseur à la masse d’épice en gestation ; du petit faiseur au shai-hulud ; le shai-hulud dispersant l’épice qui nourrissait les microscopiques créatures appelées « plancton des sables » ; le plancton des sables, nourriture du shai-hulud, croissant et s’enfouissant pour devenir petit faiseur.
--- Fin de citation ---

--- Citer ---Mais Kynes répondit par ses formules planétaires. Le programme de mise en place des pièges à vent était alors pleinement réalisé. Kynes se montra optimiste dans ses prévisions tout en sachant que l’on ne peut tracer des lignes nettes à partir de problèmes écologiques. Une partie de la couverture végétale devait être réservée au maintien des dunes. Une autre à l’alimentation humaine et animale. Une autre enfin devait permettre d’acheminer l’eau vers les zones sèches par le processus d’accumulation de l’humidité dans les racines. A cette époque, les zones froides du bled avaient été circonscrites et portées sur les cartes. Elles entraient également dans les formules. Shai-hulud lui-même y avait sa place. Sous aucun prétexte il ne devait être détruit, sous peine de mettre fin à la production d’épice. Mais son « usine » interne de digestion, avec ses concentrations colossales d’acides et d’aldéhydes, était une source immense d’oxygène. Un ver de taille moyenne (d’environ 200 mètres de long) dégageait dans l’atmosphère autant d’oxygène qu’une surface couverte de verdure sur dix kilomètres carrés.
--- Fin de citation ---



LEXIQUE DE L’IMPERIUM
Spoiler: ShowHide
--- Citer ---Masse d’épice : masse de végétation fongoïde produite par le mélange de l’eau et des excrétions du Petit Faiseur. A ce stade, l’épice d’Arrakis produit une « explosion » caractéristique qui permet l’échange entre les matières souterraines et celles de la surface. Cette masse, après avoir été exposée au soleil et à l’air, devient la véritable épice, le Mélange. (Voir également Mélange et Eau de, Vie.)
--- Fin de citation ---

--- Citer ---Petit Faiseur : semi-plante, semi-animal qui est à l’origine de la naissance du ver des sables d’Arrakis et dont les excrétions forment la masse d’épice.
--- Fin de citation ---


dans la Dune Encyclopedia, on peut se référer aux articles MELANGE (spice) et SHAI-HULUD (Giant Sandworm) pour avoir d'autres éléments sur la nature probable du composant. les deux articles sont rédigés par M.S.


--- Citation de: Guillaume44 ---- Que savons-nous de la bière d'épice ? Je suppose qu'il ne doit pas s'agir de bière brassée avec que de l'épice, au vu des prix du mélange j'imagine même pas le prix final de la pinte de bière. En gros, on en rajoute un peu dans la bière ? Pendant la fabrication de la bière ? Je n'ai pas assez de souvenirs non plus sur le café d'épice, enfin quelques points liés à KJA et BH, donc cela m'intéresserait de revenir aux sources sur ce point aussi
--- Fin de citation ---

le 'spice beer' et le 'spice(d) coffee' sont bien originaires de Dune, de Frank Herbert. Mais rien n'est dit sur leur procédés de fabrication dans le texte original. Kevin J. Anderson et Brian Herbert ne s'aventurent pas plus loin non plus.

Dans la Dune Encyclopedia à l'article FREMEN COOKING


--- Citer ---spiced coffee
Use 175 ml water for each cup of coffee. Place boiling water in the top section of a drip coffee pot. In the center coffee basket place 15 gm Fremen-grind coffee (very fine). Allow the water to drip slowly through the coffee into the bottom container. Remove the top and basket, and add sugar or honey to taste. Add 5 ml of spice for each cup (but not if you use melange—then use the cut melange in the marked container: this means you, Daba!).
--- Fin de citation ---


Guillaume44:
Merci à toi. Bon cela confirme que le protéoglycane n'est pas crédible une bonne fois pour toutes. Il serait digéré avec la masse d'épice.


--- Citation de: Ionah ---Dans la troisième partie du cycle (Les Hérétiques de Dune et La Maison des Mères ) dont les dynamiques sont différentes, Frank Herbert introduit le Mélange artificiel produit par les Tleilaxu avec leur cuve axolotl/axlotl.
--- Fin de citation ---

Donc au final la structure puis la synthèse sont connues. On peut en effet noter les changements du Cycle pour expliquer ces percées scientifiques, et ça colle bien à l'intrigue qui plus est. Fort bien !



Je note donc trois grandes étapes :

- Transformation chimique en présence d'eau des excréments de truite des sables et phases biochimiques de fermentation.
- Perte progressive de l'environnement aqueux et accumulation de dioxyde de carbone dans une poche gazeuse. Maturation chimique en phase de plus en plus organique.
- Libération lorsque la bulle de gaz arrive en surface et photochimie par rayonnement UV. L'épice finit sa maturation.

ionah:
la nature et les techniques exactes propre aux cuves axolotls ne sont pas connue. les Tleilaxu maîtrisent un processus de régénération des cellules, mais rien n'indique qu'ils connaissent la structure/formule du Mélange; leur processus pourrait permettre une duplication/reproduction de molécules sur la base d'un échantillon donné. Pour tout ghola, les Tleilaxu ont besoin d'un corps ou cellules comme souche.

ici j’exhume la discussion d'il y a york au sujet de la nature du mélange : Ce qu'est réellement l'Epice ....

Guillaume44:
J'ai assez de doc, je suis en train de préparer tout ça. Il me faudra plusieurs jours en raison de mon emploi du temps. Les Tleilaxu utilisent un processus qui était quasi inenvisageable jusqu'à la dernière avancée publiée sur les cellules souches, voici quelques semaines. Par contre pour dupliquer des molécules comme on tricote des objets en impression 3D il va falloir attendre longtemps ;)

Je regardera la discussion que tu cites mais je pense que mes trois étapes permettent la meilleure passerelle de scientifiction entre la chimie et l'univers de Dune.

Stay tuned ;)

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

[*] Page précédente

Utiliser la version classique