L'Univers de Dune > la Dune Encyclopedia par le Dr. Willis E. McNelly

Mélange

<< < (5/5)

Omnius Prime:
Bonsoir !  ;D
Bleue seulement dans le noir, il me semble ! Autrement, orange.
Oui, je vois assez bien l’Épice comme une matière orange et sableuse (du moins est-ce comme cela que je me la suis imaginée lorsqu'elle est pure, car après des déclinaisons de l’Épice y'en a des milliers !), et je te rejoins sur le fait qu'elle est insaisissable, car exotique à l'homme ET instable.

Parle-t-on de la stabilité de l’Épice dans l’œuvre de Frank ? Son instabilité pourrait être une voie de compréhension de son fonctionnement qui repose, rappelons-le, sur un cycle organique => instable.

Je vois ce que tu veux dire. Épice = assimilé à la cannelle et pas à autre chose. Je comprends. Seulement, je ne crois pas que les livres disent le contraire.
Sur ce point, l'expérience d'étrangers à l’Épice comme les Dispersés serait bienvenue. Pas forcément, les HM, elles risquent d'être durs à convaincre ^-^

Enfin, je pense que la particularité gustative de l’Épice tient à cet exotisme, cette dépendance inconnue du corps qui ne sait comment appréhender le Mélange.

BatteMan:
Je me permets de répondre à ce très ancien fil de discussion, mais pour une bonne raison, en tout cas je l'espère.

Désespéré de ne point pouvoir lire cet article qui semblait très intéressant de Guillaume44, le site n'étant apparemment plus accessible/en ligne, j'ai fait appel à l'incontournable Wayback Machine et le tour est joué :

http://web.archive.org/web/20150326084655/http://www.traqueur-stellaire.net/2014/03/cycle-dune-herbert-chimie-epice-melange/

--
* BatteMan a essayé de mettre ce lien dans "Pocket", mais ça veut pas...

ionah:
En effet, l'auteur-blogger ayant supprimé son site subitement il y a déjà quelques temps, seule la Wayback Machine peut nous en restituer le contenu.

Un article qui résume très bien ce que l'on sait du Mélange et qui propose aussi une prospective sur sa nature.

Navigation

[0] Index des messages

[*] Page précédente

Utiliser la version classique