Auteur Sujet: Le Sentier d'Or, analyse profonde  (Lu 18762 fois)

Hors ligne Dragon_des_Sables

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 832
Le Sentier d'Or, analyse profonde
« le: juin 24, 2004, 06:58:35 pm »
Voici l'analyse du Sentier d'Or par un membre anglophone du forum Dreamers of Dune. Sister Artemis et lui-même ( une autre membre du même forum ) ont décidé de créer un forum sur une série d'article amateur sur Dune. Voici l'adresse : http://p073.ezboard.com/bsistersreadingroom

Voici l'article en question en version originale : http://p073.ezboard.com/fsistersreadingroomfrm38.showMessage?topicID=6.topic

Et voici la traduction de l'article par mes soins, s'il y a des fautes dites-le moi  :ace_biggrin:  :

Le Sentier d?Or était l?ultime leçon : son but était, pour faire court, la survie ; la survie de l?espèce humaine. Ni plus, ni moins.  Les détails de ce Sentier d?Or sont tellement complexes que l?homme qui a créé Dune était assurément un génie.  L?intelligence brillante de l?Empereur-Dieu qui a façonné le Sentier d?Or est presque impossible à imaginer également. Je ne sais même pas comment je pourrais l?expliquer. Mais pour commencer une compréhension du Sentier d?Or, nous devons comprendre la nature des Kwisatz Haderachs - comme ils (Paul et Leto II) sont supposés l?avoir été.

Peu après la naissance de la Communauté des S?urs du Bene Gesserit, les Révérendes Mères commencèrent à exploiter les multitudes de souvenirs féminins qui s?étiraient de leur époque jusqu?à l?aube des temps ? des millions d?années. Comme les femmes ont été, pendant une large portion de l?Histoire (et cela est encore le cas à notre époque), reléguées aux seconds rôles, le Bene Gesserit prit tout le savoir féminin. Comme je l?ai toujours dit : ne jamais sous-estimer le tranquille pouvoir derrière le trône. Comme les femmes sont le plus souvent oubliées des livres d?histoires, le Bene Gesserit était assez chanceux pour ne JAMAIS avoir besoin de livres d?histoire, et cela formait une unique vue de l?histoire. Le Bene Gesserit avait presque une connaissance parfaite de l?histoire et donc, avait l?habilité de traquer des évènements historiques avec une précision parfaite. Des plans. Des plans à l?intérieur des plans, voilà ce qu?elles ont vu?

« L?Analyse Empirique » par définition est la faculté de juger l?avenir par les évènements du passé. En possédant les souvenirs des femmes depuis l?aube des temps, les S?urs avaient la possibilité de suivre le cours de l?histoire et de l?humanité en déduisant. Ce qu?elles ont découvert, je crois, était que l?humanité était condamnée. Dans une réaction typiquement humaine (une fois confrontée à l?imminente extinction de l?espèce), le Bene Gesserit commença à rechercher une porte de sortie. La survie de l?humanité devait être le principal objectif du plan Bene Gesserit. Noble.

Une leçon que les S?urs ont supprimée de l?histoire est la notion féminine de «  domination servile ». Les femmes ont toujours été reléguées au second plan et donc, ont été forcé d?avoir une position servile. Comme je l?ai mentionné, ne jamais oublier que le pouvoir tranquille derrière le trône tient en fait le pouvoir. Le Bene Gesserit, je pense, s?est tenté à cela et a crée une niche pour lui-même à l?intérieur du système féodal du Vieil Empire. Cette niche lui a donné un avantage sur la seule chose dont il avait besoin pour sauver l?humanité : les lignées de sang.

Etant arrivé à la conclusion que l?humanité était irrémédiablement condamnée, le Bene Gesserit commença à créer un messie mâle (pour à la fois la nécessité pour l?Imperium d?un souverain mâle et à la fois pour contrôler les « mémoires » masculines). Un messie, néanmoins, ne pouvait tout seul remplir le vide dans le c?ur des hommes. Et ainsi naquit la Missionaria Protectiva. La « missionnaire protectrice » fut un service qui devait être utilisé à « petite échelle » pour trouver un lieu sûr pour n?importe quelle S?ur, en ayant besoin de plusieurs mondes de l?Imperium. La Missionaria Protectiva travailla à « grande échelle » - une tellement grande qu?il était presque impossible à détecter jusqu?à ce qu?il fût trop tard. Le but de la Missionaria était de créer des religions pour chaque culture individuelle sur chaque monde.  Le facteur unique de la Missionaria était le même à travers tout l?Empire : qu?un jour un sauveur dont la mère serait une Bene Gesserit libérerait les masses oppressées. Les libérer, mais de quoi ?

Plus haut, j?ai fait remarquer que le Vieil Empire était une grande société féodale. Je pense que le Bene Gesserit désirait une grande société féodale de « caste et de culture ». Chaque société qui oppressait ses masses était une société qui pouvait accoucher d?un messie ? et un messie était ce que le Bene Gesserit préparait. Mais la société féodale, non seulement remplissait le c?ur vide des hommes d?un sentiment de liberté qui pouvait accueillir un messie, mais elle servait génétiquement le Bene Gesserit. Dans une société comme la nôtre, ou dans une société communiste ou fasciste, il est impossible de créer une dépendance au niveau du droit du sang. UNIQUEMENT dans une société féodale, le droit du sang et par conséquent l?héritage compte. En créant une société féodale et en la soutenant comme des « Femmes Protectrices », le Bene Gesserit et leur pouvoir contrôlaient à la fois l?Imperium et toutes les lignées génétiques (leur plus grand but).

Tout est basé sur le fait que les S?urs devaient être les « épouses » de la noblesse. Le Bene Gesserit avait les femmes les plus désirables de l?univers. Elles ont donc cultivé les traits de femmes désirables : prouesses sexuelles, éducation, beauté, langage, culture, romance, créativité, perspicacité et tous les grands traits que tous les mâles rêveraient de désirer chez une femme. Ainsi le Bene Gesserit garantissait la lignée de ces hommes qui, à la fin, devait revenir aux S?urs.

Et ainsi, le plan se resserrait.

Le but était lancé : domination de l?humanité. Mais le Bene Gesserit était trop sage pour créer le messie et risquer de le voir tuer dans un brutal bouleversement. Alors, elles manipulèrent les politiques pour faire surgir une série d?évènements qui permettrait un changement de pouvoir entre la famille régnante des Corrinos et le Kwisatz Haderach du Bene Gesserit.

La femme de Shaddam IV ne devait lui apporter aucun fils. Les règles ainsi établies étaient simples : seul un mâle pouvait hériter du trône de l?Imperium. La fille des Corrinos (Irulan ou sa fille) se serait marié avec le Kwisatz Haderach. Jessica Atréides aurait porté une fille qui plus tard se serait marié avec Feyd-Rautha Harkonnen. Le fils de cette union aurait été le Kwisatz Haderach (et aurait par conséquent combler la brèche). Ce fils se serait marié avec Irulan (ou avec sa fille), et pendant ce temps Shaddam serait devenu vieux et décrépit. En se mariant avec sa fille, le Kwisatz Haderach se serait emparé du pouvoir. Dans le même temps, il aurait réalisé « ses prophéties » que la Missionaria Protectiva avait installées depuis des siècles. Sans effusion de sang. Sans se fatiguer. Juste le pouvoir pour le Bene Gesserit et son messie.

Le Bene Gesserit se trompa grandement, mais pas sur sa prédiction envers l?humanité.

Finalement, un mâle naquit avec les mémoires de ses ancêtres masculins? et aussi féminins. Non seulement le Kwisatz Haderach avait les pouvoirs d?un Mentat, mais il possédait la prescience à un point tel que le Bene Gesserit n?avait jamais soupçonné. Avec la prescience pour prédire l?avenir au lieu de l?Analyse Empirique,  Paul et Leto II virent la fin de l?humanité que leur existence était censée prévenir.

Paul ?Muad?Dib? Atréides, donc, vit la fin de l?humanité mais vit seulement UN seul chemin pour la sauver : le Jihad. Son Jihad, pour annihiler toute résistance à son règne. Il devait rendre les vestiges de l?humanité, ainsi que la vie de la femme qu?il aimait. Paul était né comme un humain mais la soif de son humanité le rendit fou et dérailla ses plans pour sauver l?humanité. Paul, à travers ses propres yeux, échoua?mais il a joué un rôle dans le sauvetage de l?humanité. Même s?il avait vu mort et destruction dans l?avenir de l?humanité, il ne pouvait se résoudre au sacrifice.

Puis Leto II et Ghanima Atréides naquirent. Tous les deux prescients. Tous les deux de potentiels Kwisatz Haderach comme leur père ? tout ce qu?ils avaient besoin était l?épice. Leto II choisit le sacrifice. Son sacrifice créa ce que l?on a coutume d?appeler « le Sentier d?Or ». Dans un sens, il a remplacé le plan du Bene Gesserit pour sauver l?humanité?mais pas dans le sens dont les S?urs l?avaient désiré.

Ce que Muad?Dib et Leto II ont vu était atroce. Le pire, c?était le fait que la mort de l?humanité était si programmée que c?était presque impossible pour la sauver.

Il est évident que le Sentier d?Or était un plan pour sauver l?humanité d?une chose qui devait la détruire. Certaines personnes (comme ma chère Sis [membre du forum anglophone DOD]) pensent qu?il s?agit des expérimentations ratées des Tleilaxus qui se seraient rebellées. J?aime bien cette opinion. Cela ouvre des possibilités. Il y en a d?autres qui pensent qu?ils pourraient s?agir d?une intelligence extra-terrestre... dont l?évolution aurait commencé sur un autre monde. Cela ne semble pas être le modèle de Frank Herbert. Peut-être que Frank a pensé à cela, mais sérieusement j?en doute. Pour la dernière supposition, certains pensent que l?invasion est composée de machines pensantes qui se seraient échappées à l?époque du Jihad Butlérien.  C?est la solution que je trouve la plus recherchée. C?est aussi un vieux modèle de Herbert que de dire : « les erreurs de l?humanité reviennent pour les hanter ».

Donc pour moi, le Jihad Butlérien n?a jamais pris fin. Les machines pensantes se sont enfuies puis se sont cachées au fin fond de l?univers.  Elle attendaient?grossissaient?attendaient encore jusqu?à ce qu?elle soient fin prête pour l?assaut contre les humains.

Paul et Leto II, à travers leurs visions, ont vu cet avenir. La menace de ce futur était si grave que cela en devenait presque insurmontable. Le Vieil Empire était énorme. Croyez-moi sur cela, il était tellement énorme que vos rêves concernant la science-fiction sont dépassés. Populations dans les mégas trillons. Les galaxies étaient sans doute des centaines, et les planètes des millions. Donc l?Imperium était gros. Mais peu importait la taille par rapport à notre perspective, le Vieil Empire était minuscule et stagnant. Peu importe l?étendue de l?espace, si la taille est fixée et ne grossit pas, alors l?humanité va stagner. Même l?énorme étendue de l?Empire ne pouvait rien contre la stagnation qui s?était emparée d?elle.

La stagnation de l?Empire était causée par la dépendance à la planète-énergie Dune. Comme les vers des sables n?étaient pas transportables, les citoyens de l?Imperium ne pouvaient « dunifier » d?autres mondes en planètes-énergies. L?épice était aussi impossible à synthétiser. Toutes choses considérées, il peut être dangereux de vivre dans un univers où les voyages spatiaux dépendaient d?une substance qui était aussi un narcotique ! Donc, l?humanité était condamnée à terme.

Et ainsi Leto II mit en place son plan. En enlevant l?épice de l?Imperium et en oppressant le peuple (l?oppression est toujours la mère de l?invention et du progrès) pendant assez longtemps, il fit en sorte qu?on puisse un jour vouloir se libérer de lui. La période de temps dont nous parlons se résume à des millénaires ? 3500 ans selon les romans. Mais, en oppressant le peuple de telle sorte qu?il puisse faire surgir son inventivité, il a fait aussi en sorte que sa divinité soit toute sacrée. Un grand désir de Kwisatz Haderach contrariait ses plans. Pour faire simple : Leto II savait qu?il devait être le premier, le dernier et surtout le SEUL humain à régner avec autant de pouvoirs. Le problème de cette notion est le suivant : une fois ouverte, cette Boîte de Pandore est difficile à refermer.

De plus, il ajouta la pierre qui devait être l?achèvement de son grand Sentier d?Or : les Gênes de Siona. (...) Les gênes de Siona ligotèrent le Sentier d?Or à eux. Par l?avènement de Siona, il devint clair qu?elle-même et ses descendants auraient non seulement l?invisibilité face aux prescients, mais qu?en plus cela devait leur servir dans le lointain avenir.

Le Sentier d?Or de Leto II prit forme. Celui-ci, comme je vais le montrer à présent, a crée TROIS grandes hybridations. Le Sentier d?Or, et la forme de celui-ci, commença par le mélange des gênes entre un humain et un ver des sables.

Une des grandes obligations d?une personne qui voulait vivre des millénaires est le moyen de trouver une forme qui pourrait supporter cette « quête ». Même si c?était grotesque et sûrement douloureux, Leto II trouva le moyen pour combiner son corps avec les truites des sables? pour muter en un gros ver. Lentement? Lentement? pendant les 3500 ans son corps se transforma en un hybride d?humain et de ver des sables. La première des trois hybridations. Le bénéfice évident est cette longue durée de vie. Mais le bénéfice pas si évident, c?était d?avoir les capacités et l?adaptabilité d?un humain et d?un ver.

Le destin des vers des sables et des humains a toujours été étroit pendant des millénaires, même très proche. En faisant tuer tous les vers des sables de Dune et subsistant comme étant le seul à avoir survécu, Leto II a forcé tous les vers à devenir ses descendants. Leto II a toujours maudit sa stérilité due à sa transformation et au fait qu?il n?aurait jamais d?enfants? et donc d?un certain côté, il a crée ses propres descendants. En les adaptant à avoir plus de ganglions (des tissus nerveux) , il les a rendus transportables sur d?autres mondes et habitats. Les truites des sables pouvaient se laisser transporter sur d?autres planètes riches en eau, comme on l?a vu dans les Hérétiques de Dune. Le cycle de l?épice pouvait à nouveau redémarrer.

Pendant ce temps, Leto II prit au Bene Gesserit son précieux programme génétique. Pendant les 3500 ans de son règne, il manipula de nombreuses mutations pour faire en sorte que les Atréides puissent se rendre invisibles aux tout prescients. Donc, durant le lointain avenir, personne ne pourrait plus chercher TOUS les humains ni les éliminer. Certains pouvaient s?échapper? d?autres vivre? Et même plus que ça ! Il a introduit dans les gênes des Atréides des talents cachés, en plus de la noblesse des origines (la justice, l?honneur). Ces talents cachés, combinés avec ceux des gens de la Dispersion et des Honorées Matriarches, créeraient énormément de talents qui plus tard seront nécessaires.

Chacun de ces talents seraient des cadeaux inestimables pour l?humanité, mais compte tenu de l?avenir qui attendait les hommes, il est évident que ces « cadeaux » seraient un jour nécessaires. Invisibles par la prescience, les vers des sables transportables, passion pour la survie, désir de liberté, et les outils adéquats pour déplacer les gens à travers l?univers. Pendant tous ces millénaires pour créer le Kwisatz Haderach, le Bene Gesserit devint assoiffé de pouvoir ? pour leur futur pouvoir. Rechercher le pouvoir à ce point est presque destructeur. Le Bene Gesserit, comme l?a dit Leto II, était « si proche, et pourtant si éloigné encore ». Et Leto fit des S?urs une force qui à l?avenir devait régner sur l?humanité. Peu importait si le Bene Gesserit se lamentait de ses millénaires du règne de Leto II, ce dernier l?a simplement sauvé de lui-même.  Peu importait à quel point le Bene Gesserit pouvait être mature, il était trop égoïste pour être le fier, sans peur, big boss de l?humanité.

La seconde grande hybridation que l?Empereur-Dieu a crée était la plus cachée des trois : la fusion entre le Bene Gesserit et les Atréides. Alors que les Atréides étaient trop peu nombreux et inféodés pour régner sur l?humanité, le Bene Gesserit manquait de la passion pour régner, ce que les Atréides possédaient. Cela pourrait être le résultat du programme génétique très complexe, mais la raison pour laquelle Leto a inclus de la noblesse dans son schéma génétique est qu?UN JOUR dans l?avenir (durant la conquête du Vieil Empire par les Honorées Matriarches), le Bene Gesserit devait devenir les enfants des Atréides. L?exemple le plus frappant est la Mère Supérieure Darwi Odrade. Odrade, une femme descendante de Siona, avait même le nom déformé des Atréides. Le Bene Gesserit n?était plus ce groupe de femmes voilées qui agissaient dans l?ombre du trône. Les Atréides n?étaient plus cette famille éprise de justice et de noblesse. C?est pourquoi l?Empereur-Dieu, dans les ruines du Sietch Tabr, a exhorté le Bene Gesserit à réagir sur son avenir et à prendre son destin en main.  Autrefois, il y avait une société secrète (le Bene Gesserit) et une famille régnante macho (les Atréides), maintenant est née la noble, fière, Communauté des S?urs qui paraissait encore comme un conglomérat de sorcières, dont les membres sont tous des descendants des Atréides.

La dernière grande hybridation que Leto II donna à l?humanité sont les Truitesses. A l?origine, il s?agissait de horde de guerrières serviles, soumises à leur Dieu et qui oppressaient l?humanité, mais c?était en fait l?un des plus beaux cadeaux de Leto. En envoyant en masses des Truitesses dans la Dispersion, les fanatiques guerrières devinrent les Honorées Matriarches. L?Empeureur-Dieu pouvait voir facilement qu?il s?agissait d?une lueur d?espoir pour le Bene Gesserit.  Les S?urs, cependant, étaient trop lentes à grossir leur effectif, et ne pouvait par conséquent pas défendre convenablement l?humanité. D?après Odrade, les Honorées Matriarches étaient des « cadeaux » pour le Bene Gesserit. En mélangeant les trillons et les trillons d?Honorées Matriarches avec les talents cachés des Bene Gesserit, Leto II donna encore un cadeau : être assez nombreux pour pouvoir défendre l?humanité. En bref, la Dispersion fut pour le Bene Gesserit un énorme camp d?entraînement qui entraînerait un jour des S?urs « mise à jour » capables de sauver l?humanité.

Un autre résultat que Leto II avait planifié : Les Tleilaxus et les Ixiens ? les deux peuples à la fois dans la Dispersion et à la maison, au Vieil Empire. En oppressant les Tleilaxus et les Ixiens, Leto II a dopé leur inventivité. Une des raisons qui me font penser que les ennemis de l?humanité ne sont pas des expériences des Tleilaxus ou  ou des Ixiens  est que Leto II aurait vu dans l?avenir ce genre de choses et il aurait massacré les deux peuples avant même que la Grande Dispersion ne commence. Mais il ne l?a pas fait.  Il les a gardés en vie pour une simple raison : leur inventivité aidait à faire survivre l?humanité. Le fruit de cette oppression est la machine de navigation ixienne qui remplace les Navigateurs de la Guilde et l?épice synthétique des Tleilaxus. Encore plus fort : dans la Dispersion les deux peuples ont aussi eu une dose d?inventivité, ce qui est démontré dans la Maison des Mères. Les Super Danseurs-Visages, les Futars, l?Arme mystérieuse des Honorées Matriarches? Toutes ces choses étaient destinées à sauver l?humanité de la menace ennemie.

Hybrides. Armes. Tactiques. Peuple. Idées. Le thème des romans a toujours été le même : Qu?est-ce cela signifie d?être humain ? En créant et en dirigeant son Sentier d?Or, Leto II a crée la plus grande des choses qui font d?un humain un humain : la survie. Peu importe ce qui est dit, peu importe ce que je dis ? le Sentier d?Or est simplement cela, la survie. Ni plus, ni moins.


Voilà si vous voulez acheter des aspirines maintenant, c'est comme vous voulez !  :ace_biggrin:
« Modifié: décembre 21, 2007, 08:12:14 am par Icarus »
es trois branches d'un accord sont l'intention, l'information et l'incertitude. La précision et l'honnêteté n'ont pas grand-chose à voir avec la question. (Leto II)

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #1 le: juin 24, 2004, 07:07:17 pm »
quand j'aurai le courage de tout lire je te ferai part de mes impressions :ace_biggrin:

Hors ligne Dragon_des_Sables

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 832
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #2 le: juin 24, 2004, 07:17:55 pm »
Pas de problèmes Otheym :ace_wink:
es trois branches d'un accord sont l'intention, l'information et l'incertitude. La précision et l'honnêteté n'ont pas grand-chose à voir avec la question. (Leto II)

Hors ligne BasharSublime

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 344
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #3 le: juin 24, 2004, 07:21:02 pm »
moi aussi...
la revisions, revisions !!!
Quand est ce qu'ils penseront a faire un exam' Dune !!!!!!

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #4 le: juin 24, 2004, 08:04:10 pm »
Recu, avec mention "Mentat"...j'imagine le truc :ace_biggrin: !

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #5 le: juin 25, 2004, 01:00:03 am »
J'ai tout lu... en fait dévoré cet excellent texte, sans prendre le temps d'aller voir les différents liens, même la VO.
Je ne suis pas d'accord avec tout (notemment le danger qui menace l'humanité et donc la motivation principale du Sentier d'Or), mais je trouve cette analyse assez poussée et assez pertinente.
Certains éléments (pourtant évidents) comme la nécessité pour le Bene Gesserit d'entretenir la féodalité envers et contre tout, ou bien le fait que le Kwisach Haderach, en se souvenant de tout le côté masculin de l'humanité pouvait parfaitement "compléter" le côté féminin du Bene Gesserit, pour obtenir l'intégralité de l'histoire des humains, ne m'avaient même pas effleurés je l'avoue, et là je dis: chapeau.

Quant à ma réserve que j'évoque dans la parenthèse de ma 2e phrase: je ne crois pas à la théorie selon laquelle la fin de l'humanité pourrait être causée par le retour des machines pensantes cachées quelque part dans l'univers à attendre leur heure, ni à celle d'éventuels aliens.
Je penche plutôt pour la tendance naturelle de l'humain à faire la guerre et donc à s'autodétruire, chose empêchée par le totalitarisme universel du Tyran, puis par les lignées invisibles des descendants de Siona ensuite, et donc l'obilgation aux Atreides de perdurer.
Comme je le disais l'autre fois dans le topic sur ce sujet dans "Livres et Auteurs", je me refuse à prêter aux prescients, et même à Leto II, le pouvoir de voir dans l'avenir des choses trop précises. Il sent les grandes lignes du danger, voilà tout. En plus, plus on va loin dans l'avenir, plus l'arborescence des possibilités augmente, et c'est tellement exponentiel que la prescience doit plus se rapprocher d'une sorte de super-science des stats.

En tous cas, merci et bravo Dragon pour ce travail. Ca en valait la peine. :ace_jap:
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

Hors ligne SuperString01

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 1
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #6 le: juin 25, 2004, 06:41:40 am »
Merci, Dragon_des_Sables!

Je souhaite que je pourrais parler français, mais je devrai le dire en anglais... (unlike most Americans-- I actually speak TWO languages... except that I chose to study in Tenerife, Spain and not France, a fact that I now regret).

I'm honored that you have taken the time to translate my lengthy writing into French.

Thanks.

SuperString01

Hors ligne kwisatz

  • Pyromane
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 915
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #7 le: juin 25, 2004, 11:54:03 am »
Ca y est, je viens de lire l article !
En fait, je suis un peu comme toi filo, quand je lis tout ca, je me dis que c etait evident, mais je n y avais pas du tout pense (enfin j avias des idees, mais pas aussi poussees )
Par contre, je trouve que l hypothetique retour des machines est plutot sensee. Je n y avais aps pense, mais a vrai dire c est ce qu il y a de plus probable ( c est la ou on se rend compte que c est vraiment domage que FH soit mort avant d avoir acheve son oeuvre )
Mias je suis tout a fait d accord sur le fait que l auteur n avait pas prevu tous ces evenements quad il a ecrit la partie de Muad Dib, bien que l article semble le suggerer... FH n avait pas precise que Dune devait a l origine se terminer a la fin du Messie ?
Voila pour mes impressions generales...
SuperString, vraiment je trouve cet article extraordinaire ! :ace_smile: :ace_up:

Hors ligne Ghanima

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 1062
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #8 le: juin 25, 2004, 11:59:34 am »
moi aussi je viens de finir de lire cet article. Comme toi filo, je l'ai dévoré ! sincèrement j'en suis restée :ace_eek:

Et comme Kwisatz, les machines pensantes qui se seraient enfuies, je n'y avais pas pensé mais alors là pas dutout ! Mais c'est une possibilité.

Voilà, en tout cas, merci beaucoup à toi Dragon de nous avoir traduis ce texte digne du plus grand intéret ! Et surtout à SuperString de l'avoir écris :ace_wink:
Le dormeur doit se réveiller....

Hors ligne Dragon_des_Sables

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 832
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #9 le: juin 25, 2004, 12:05:09 pm »
Thank you Super String, merci filo, merci kwi et ghani :ace_smile:

es trois branches d'un accord sont l'intention, l'information et l'incertitude. La précision et l'honnêteté n'ont pas grand-chose à voir avec la question. (Leto II)

Hayt

  • Invité
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #10 le: juin 25, 2004, 12:54:03 pm »
Bravo pour la traduc dragon.
Comme les autres j'avais pas pensé à un retour des machines, ni même à une menace extérieure.
C'est une bonne idée, et les possibilitées si nombreuses !!
Welcome Superstring

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #11 le: juin 25, 2004, 11:59:51 pm »
Cool d'avoir un membre américain ici. J'espère qu'il viendra souvent nous rendre visite, et que c'était pas juste pour l'article.

>Hope you to come back to see us diligently, SuperString (in the connection : I find your kick splitting!).
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #12 le: juin 26, 2004, 12:14:05 am »
Emprworm...where are you ? :ace_biggrin:

Pas mal l'article ! J'en ai lu la moitié maisj'ai as le tsde tout lire !

Hors ligne Dragon_des_Sables

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 832
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #13 le: juin 26, 2004, 12:36:29 pm »
filo, il a vachement de mal à parler français mais pourquoi pas s'il fait un effort  :ace_wink:

Sinon comme tout le monde j'ai été bluffé par l'article ( sinon je l'aurais pas mis  :ace_biggrin:  :ace_wink:. C'est pour cela qu'il fallait que je vous le partage.

Je suis assez d'accord avec ce qu'il dit, surtout sur les machines, c'est très crédible. Même si parfois je pense que les Super Danseurs Visages à la Marty&Daniel puissent avoir un rôle à jouer.

es trois branches d'un accord sont l'intention, l'information et l'incertitude. La précision et l'honnêteté n'ont pas grand-chose à voir avec la question. (Leto II)

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #14 le: juin 26, 2004, 02:59:32 pm »
Pas grave pour le langage, nous sommes suffisamment nombreux à maîtriser l'anglais ici pour faire la traduction de ses posts, s'il ne se sent pas de les écrire en français.
Faut lui dire!
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #15 le: juin 26, 2004, 07:21:52 pm »
oui ! C'est pas comme dune2k ou on est OBLIGE de parler anglais :ace_biggrin: ! d'ailleurs faudrait vérifier si il n'est pas inscrit là bas...

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #16 le: juin 27, 2004, 02:42:02 am »
Avec un nom à la mords-moi-l'noeud comme celui-là, je l'aurais remarqué... :ace_biggrin:
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #17 le: juin 27, 2004, 07:21:03 pm »
mords moi l'noeud ?

Hors ligne usulmuaddib

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 52
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #18 le: juin 27, 2004, 09:14:18 pm »
On devrait faire un petit lexique pour Otheym   :ace_up:
rrare humanum es

Hayt

  • Invité
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #19 le: juin 28, 2004, 05:40:15 pm »
mdr
Une fois j'avais dit ça dans une soirée, tout lemonde s'est foutu de ma gueule.
Merci Filo !

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #20 le: juin 28, 2004, 10:07:55 pm »
ben attends, je ne vois pas ce que ca vaut dire ! Désolé je suis qu'un petit con inculte...

Hors ligne Dragon_des_Sables

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 832
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #21 le: juin 28, 2004, 10:09:28 pm »
C'est pourtant connu comme expression !  :ace_lol:  :ace_biggrin:

EDIT suite au dernier message d'Otheym : ça veut dire que c'est un nom bizarre, c'est du n'importe nawak quoi  :ace_biggrin:

es trois branches d'un accord sont l'intention, l'information et l'incertitude. La précision et l'honnêteté n'ont pas grand-chose à voir avec la question. (Leto II)

Hors ligne Ghanima

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 1062
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #22 le: juin 28, 2004, 10:18:09 pm »
bon si on arretait le hors sujet ici maintenant qu'otheym a sa définition ?? :ace_roi:

Dragon désolée pour toi... t'as raté le test....


non non c'est pour rire mais vous auriez pu lui donner la signification dès le départ au lieu de se moquer de d'otheym.... vous etes pas sympa les gars :ace_wink:
Le dormeur doit se réveiller....

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #23 le: juin 28, 2004, 10:20:51 pm »
Barf j'ai l'habitude, mais comme je vous estime beaucoup, tous, je ne le prends pas mal :ace_wink: !

Hors ligne Dragon_des_Sables

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 832
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #24 le: juin 28, 2004, 10:32:14 pm »
Citer
Ghanima a dit :
Dragon désolée pour toi... t'as raté le test....



Heu pas compris là  :ace_biggrin:

Sinon oui ( authorité powaa ) NE-FAITES-PLUS-DE-HS enfin les jeunes.  :ace_lol:  
es trois branches d'un accord sont l'intention, l'information et l'incertitude. La précision et l'honnêteté n'ont pas grand-chose à voir avec la question. (Leto II)

Hors ligne Ghanima

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 1062
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #25 le: juin 28, 2004, 10:37:58 pm »
le test dont on parlait dans la rubrique "boite à suggestion" topic "je sais plus quoi à propos des textes de journalistes ou amateurs"

mais bon c'est pas grave :ace_biggrin:
Le dormeur doit se réveiller....

Hors ligne Dragon_des_Sables

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 832
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #26 le: juin 28, 2004, 10:58:59 pm »
ah oui me souviens maintenant ! Faut dire je suis un groos newbie encore  :ace_smiley30: mais bon je vais m'entrainer dur !  :ace_roi:

EDIT : reprenons le Sentier d'Or maintenant, tiens d'ailleurs Otheym tu as tout lu maintenant ?

es trois branches d'un accord sont l'intention, l'information et l'incertitude. La précision et l'honnêteté n'ont pas grand-chose à voir avec la question. (Leto II)

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #27 le: juin 29, 2004, 12:59:04 pm »
Ton test de modérateur, hé ducon! :ace_biggrin:

Au fait, y en a marre de ne jamais pouvoir l'aborder sans se faire repérer, de ne jamais pouvoir en parler sans se faire gronder, de devoir s'excuser lorsqu'on l'évoque, de devoir faire attention à surveiller nos propos de peur d'en parler,...
Je m'en vais créer un topic spécial et dissident où nous pourrons enfin nous consacrer au ...
......................HORS SUJET!!!
:ace_clap:
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #28 le: juin 29, 2004, 02:17:21 pm »
je te salue de ta sagesse ! tu es un modérateur spécial ! Je mle prosterne devant toi !

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #29 le: juin 29, 2004, 02:30:29 pm »
C'est bon, relève toi  :ace_roi:
:ace_tracker:  Tu n'es pas un powindah quand même!
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #30 le: juin 29, 2004, 02:33:50 pm »
Oui mais bon, tu es si sage et si cultivé....aaaaaah ! :ace_biggrin:

Hors ligne kwisatz

  • Pyromane
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 915
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #31 le: juin 30, 2004, 02:10:23 pm »
Bon ben, meme chose que pour le topic du Gathering ! :ace_biggrin:
Vous avez un topic special pour les HS.....

EDIT : Oups ! Desole Dragon, je crois que j ai empiete sur ta partie ! :ace_wink:


Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #32 le: juin 30, 2004, 02:19:25 pm »
Nan mais dis donc ! c'est quoi ces manières, va modérer ailleurs :ace_biggrin: !

je rigole !

Hors ligne Dragon_des_Sables

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 832
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #33 le: juin 30, 2004, 04:35:38 pm »
C'EST MOÂ LE GRAND CHEF ICI, mais pas ailleurs  :ace_biggrin:  alors kwi tu as bien fait de remettre de l'ordre chez ces deux là :ace_wink: Ils sont impétueux...

Bon revenons à notre Leto  :ace_biggrin:
es trois branches d'un accord sont l'intention, l'information et l'incertitude. La précision et l'honnêteté n'ont pas grand-chose à voir avec la question. (Leto II)

Hors ligne faroux

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 755
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #34 le: octobre 06, 2004, 09:06:35 am »
bon j'ai lu l'article d'un trait, tellement il était passionnant, bravo à l'auteur et à dragon pour sa traduction

je pense que la menace pour l'humanité est exterieure (machine...) car si l'homme était sa propre menaçe (ce qui est tout à fait possible quand même) je pense qu'il n'y aurait que peu d'interet d'améliorer les capacités destructrices des hommes.

pour la question de la précience, je pense un peu comme philo, le préscient, en analysant un peu comme un mentat les faits passés et présents obtient des futurs possibles. Donc plus le futur que cherche à sonder le préscient est proche de lui, plus il a une vision claire, puisqu'il découle directement des évènement passés et présents. plus ce futur s'éloigne, plus il devient flou car les évènement qui entraineront ce futurs lointain sont aussi dans le futur, et donc à force d'approximation, la précience est beaucoup moins efficasse.

"le kwisatz peut être en plusieurs lieux à la fois" est ce que cela ne veut pas dire que connaissant les faits de tous l'impérium, il peut prédire l'avenir, ce qui est inaccéssible au mentat par manque d'information?
Le danger maintient les sens en alerte, un calme prolongé les émousses."  Prudence Lon Weygand

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #35 le: octobre 06, 2004, 10:19:12 pm »
"le kwisatz peut être en plusieurs lieux à la fois"


Mais c'est parce qu'il est modérateur :ace_biggrin: !

Hors ligne Waff

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 581
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #36 le: octobre 07, 2004, 06:27:13 pm »
Bravo, super article, je viens de le decouvrir (ce forum recele vraiment de nbses richesses au milieu des HS :ace_biggrin: )
C vrai que l hypothese des machines est tres tentante (Excepte la fin de la Maison des Meres rien ne permet de demonter cette idee), je me rapelle y avoir penser durant le cycle des maisons de BH durant le passage ou le navigateur Dmurr Pilru se perd ds l espace profond...(on en a parle ds un autre topic!).
En outre, ptit rectificatif, il me semble que les super armes des honorees matriarches ont ete derobees a leur ennemi mysterieux? Et concernant ces batons de la mort qui detruisent le cerveau je ne peux pas m empecher de les comparer aux champs inhibiteurs utilises par les humains durant le Jihad (pr detruire les circuits gels...) :ace_lol:  
Ceux qui savent ne parlent pas, ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles." - Lao Tseu

Faradn

  • Invité
Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #37 le: janvier 18, 2006, 05:26:21 pm »
Je dois avouer que je suis un peu soufflé par l'analyse. Je ne peux pas dire dès maintenant que toutes mes théories sur le Sentier d'or sont à peu près erronées car je n'ai pas encore bien mariné, cependant.

Ca change totalement le sens du roman. Alia, Paul et Jessica ne sont absolument plus la base du Cycle mais de simples "préparateurs" !

Et une dernière chose que je savais déjà mais qui se présente sous un autre angle : les héros de ce roman sont les Atréides et les BG dès le début car elles forment les deux conditions obligatoire à l'aboutissement. Leurs débuts effacés ne sont alors que des "préparations".

Il y a toujours deux trois détails avec lesquels j'ai du mal mais sinon c'est vraiment le fruit d'une réflexion mûre.

Moi qui pensait que tout le Cycle était l'histoire de la rupture causée par Jessica et pas le Sentier d'Or... Je dois dire que c'est les deux !

Hors ligne Azerty

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 24
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #38 le: décembre 09, 2007, 09:42:24 pm »
C'est une analyse tr

Reckept, Handyf

  • Invité
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde de SuperString (amateur)
« Réponse #39 le: décembre 21, 2007, 06:59:33 am »
Il faudrait un peu remettre les choses dans le contexte.

Peut-être a-t-il dit cela à Hwi Noree car il croit qu'un nouvel Empire Corrino avec Farad'n à sa tête aurait mené l'humanité à sa perte. C'est le choix que fait Leto de devenir quelque chose d'autre, dans les Enfants de Dune, pour parvenir à déjouer le destin qu'il a entrevu. C'est un pari qu'il fait. Peut-être que c'est là le sens de ses explications, à moins que tu nous expliques en détail pourquoi il lui aurait dit ça (à propos des truites.)

Je sais, j'ai l'air un peu confus, mais pensez-y, l'humanité n'est pas "les hommes", ni "l'homme".
Et pourquoi l'humanité ne pourrait être menacée par un ou plusieurs groupes d'hommes?
Peut-être n'est-elle pas menacée directement, à dessein.

Peut-être parle-t-on d'une espèce issue d'expériences humaines qui pourrait supplanter l'humanité et la remplacer par une version "améliorée" et donc forcément manipulée, obligée de rendre des comptes à une entité qui s'est déarassé de ses vestiges humains, qui sait...
C'est le lot de celui qui sait de tout faire en son pouvoir pour que ça n'arrive pas, s'il lui reste une parcelle de cette humanité.

"L'homme est un loup pour l'homme".

Sinon cela fait partie des grandes questions de Dune qui resteront probablement sans réponse univoque.

Hors ligne Hasimir

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 8
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #40 le: janvier 07, 2008, 05:06:09 pm »
Je viens de finir la "re" lecture dans l'ordre chronologique la totalité du cycle. Il me parait assez logique que le cycle de la guerre des machines, qui finit sur un cri d'agonie de l'omnius sous forme d'un signal émis vers l'espace, nous emmene vers une résurection des machines. Cette fin a pu être dictée par les ébauches de Dune 7 écrites pa FH, en préparation de Dune 7 par le fils.
L'analyse du sentier d'or que j'ai trouvé très cohérente et passionnante ne peut que confirmer que le danger viendra bien de l'extérieur...Les machines ?
J'ai commandé les chasseurs de Dune...réponse partielle à la clé...

bec

  • Invité
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #41 le: janvier 07, 2008, 11:09:28 pm »
je ne sais pas...Pour moi la menace des machines du jihad etait plus dans mon imaginaire un combat entres hommes pro/anti machines, les machines prenait le pouvoir sur l'homme par le fait qu'elle enquistait 
l'humanit

Hors ligne Azerty

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 24
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #42 le: avril 12, 2008, 11:53:04 pm »
Pareil.

Hors ligne Leto

  • Équipe Dune SF
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2228
    • De Dune A Rakis
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #43 le: juin 11, 2011, 10:34:11 pm »
J'aime bien (et je partage) cette théorie de la fusion entre Atreides et Bene Gesserit, dont Odrade est le point d'orgue.
De la même façon, la justification selon laquelle l'ennemi extérieur est au choix une espèce alien (même si ça ne colle pas forcément à ce qu'on a pu voir dans le cycle - quoique, FH aurait pu nous surprendre) ou les machines pensantes (avec la justification "des erreurs humaines qui reviennent nous hanter) est intéressante.

Décidément, il faut vraiment que je me replonge dans le Cycle!
L'espace et le temps sont les modes par lesquels nous pensons et non les conditions dans lesquelles nous vivons
Albert Einstein

Hors ligne Etienne C

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 24
  • Quelle joie de traverser à gué la rivière en été
    • Tsuvadra : vent d'est
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #44 le: juin 12, 2011, 07:31:05 pm »
je viens de terminer ma 11ème lecture !
Je pense qu'il faut aller chercher le sentier d'or du coté de "destination vide" et du programme conscience. Certainement des machines qui pensent mais pas celles du "fils et de l'avocat".

Le sentier d'or, la diversité non unifiable pour une humanité multiple ?
Ha ! qu'il est lamentable
Le cri de la cigale
Prise par le milan !

Hattori Ransetsu

Tsuvadra dK

Hors ligne Askaris

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 668
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #45 le: juin 12, 2011, 08:53:47 pm »
À partir du moment où on fait le choix de lire "le Cycle" comme un tout, on est presque obligé de réévaluer la place de chacun et de chaque chose à l'aune de l'ensemble.
Dune, le cycle de Paul ? Uniquement si on s'en tient à la Première Trilogie.
Dune, le roman d'Arrakis ? ...jusqu'à ce que Chapterhouse lui succède dans la Seconde Trilogie.
Finalement, 3 éléments tiennent d'un bout à l'autre du Cycle, soit sur plus de 5000 ans : une institution (le BG), une parenté (les Atreides), un collectif (l'Humanité).
Je pense que cette triple combinaison peut nous aider à faire sens.

Si l'on en croit l'Empereur-Dieu, qui est le pivot entre les 2 trilogies, la quête effrénée de pouvoir, qui structurait les premiers romans, est plutôt accessoire vue du haut d'une vie trois fois millénaire; pour comprendre les réels enjeux à l'oeuvre, il faut viser plus haut, dépasser le théâtre de marionnettes des puissants et penser les choses à une toute autre échelle: l'Humanité est, ni plus ni moins, confrontée au problème de sa survie, elle est menacée d'un cataclysme sans précédent.
Mais qui peut représenter une menace plus grande que les milliards de morts des deux Jihads ? Une menace extérieure ? Les méchants bons hommes verts ? Non. Ni les Face Dancers, ni les Futars ou autres hybrides ne semblent devoir jouer ce rôle. Il faudrait argumenter là-dessus, mais a priori, je n'y crois pas. Les vilaines machines pensantes écrasées 15000 ans plus tôt ? Pourquoi pas, mais ça manque un peu de subtilité dit comme ça...

Une autre hypothèse vient alors à l'esprit : et si la principale menace pour l'Humanité était ....l'Humanité elle-même ?
Dune nous montre des sociétés en perpétuelle tension où la violence omniprésente n'est pas que l'apanage des élites et de leurs moeurs féodales. Au-delà des jeux et petits meurtres de la (géo-)politique, la violence est aussi sociale, plus diffuse mais non moins réelle : l'odieux système des Faufreluches (entre les édits de Dioclétien et le millet ottoman) explose dès que l'unité politique de l'Imperium se fissure, entraînant dans sa chute anarchie, exodes et famines. Une violence également économique et écologique : l'Imperium est structuré comme un vaste système colonial et prédateur visant à l'exploitation intensive des mondes qu'il domine ("féodalisme" au sens de megacorpocratie). L'épice est le moteur (et l'allégorie) de ce continuum prédation-dépendance. Et toutes ces violences imbriquées font système. L'oppression nourrit l'oppression. C'est en partie le monopole de la Guilde et l'idéologie néo-luddite du butlérianisme qui faisaient tenir cette complexe machinerie: qu'un seul des acteurs brise le monopole des voyages spatiaux ou acquiert une suprématie technologique conséquente et tout le système (de "checks and balances") s'écroulait.
L'effacement simultané de la Guilde et de l'interdit butlérien, concomittant de l'effondrement de l'Imperium et de la crise sociale qui s'ensuivit finiront par remettre en marche la machine (à broyer) de l'Histoire et les incertitudes que l'Empereur-Ver croyait avoir écarté par sa longue pacification.
D'une certaine manière, l'apport des Atreides, à travers leur Jihad puis l'interminable domination de Leto II, fut essentiellement d'ordre moral et politique: nivellement des particularismes, abaissement des Écoles, centralisation (despotisme éclairé) et naissance d'une forme de "communauté de destin" entre des mondes prodigieusement éloignés et qui n'avaient coexisté pendant 10000 ans que par la férule des Corrino (la transition des Corrino aux Atreides fait historiquement écho à la mutation de Rome passée du glaive de la Cité-État prédatrice à l'unification religieuse et culturelle de l'Empire tardif).

L'Histoire ne s'arrête pas, et c'est la folie des empires que de s'imaginer avoir mis "fin à l'Histoire". Les forces centrifuges qui poussent les peuples, les religions, les systèmes en mouvement sont d'une nature qui échappe au plus omnipotent et prescient des despotes. Tout simplement parce que la vie échappe aux "plans".
Assurer "la survie de l'Humanité" dans cette configuration me semble donc aller bien au-delà de la simple confrontation avec un Ennemi commun. Je ne nie pas son existence, mais je crois qu'on ne peut s'arrêter à ce schéma comme les Abominations.

Si l'histoire du Cycle a un sens, elle nous montre une succession millénaire de systèmes qui s'écroulent et d'humains qui s'adaptent comme ils peuvent aux cataclysmes. Ils s'adaptent et ils changent. Adaptation et évolution me semblent être vraiment les maîtres-mots de ce récit.
Souvenons-nous qu'à la base du cycle, le Jihad butlérien et le renoncement général aux "prothèses" de la technologie ont entraîné le développement d'Écoles et d'une "surhumanité" destinée à encadrer, servir et imprégner les élites dirigeantes. Mais "le cheptel" des dominés n'a pas échappé au mouvement : Salusa et Arrakis, pareilles à d'immenses laboratoires, ont modelé des peuples brutaux et supérieurement endurants tandis que le Tleilax a fait de chacun de ses individus le produit d'une forme d'Humanité dégagée de certaines contraintes de l'évolution naturelle.

Tout cela m'amène à émettre l'hypothèse que le Cycle parle avant tout de l'Humain et de la définition qu'on s'en fait.  D'une certaine manière, le Cycle débuté comme le roman d'un enfant-héros s'est élargi à la dimension d'une saga familiale pour se conclure comme le récit d'un groupe et l'allégorie de l'ensemble du genre humain. Quand Darwi Odrade gouverne et s'inquiète de ses Soeurs, elle donne à voir un modèle d'Humanité : un groupe d'excellence, libéré de certaines faiblesses, propre à s'adapter à l'imprévu, animé d'une forte conscience de groupe (institutionnelle ET filiale) et néanmoins viscéralement attaché à une éthique humaniste et "compassionnelle" qui le distingue très nettement de ses adversaires. Comparez Mohiam à Odrade : elles n'ont de commun que leur aba. L'une est encore prisonnière d'une quête groupusculaire cherchant naïvement la "perfection" d'une surhumanité débarrassée de ses instincts animaux ; quand l'autre, en charge du destin de l'Humanité toute entière, prend acte de la richesse et des failles (Atreides) de son capital génétique et en fait l'instrument de son son combat altruiste pour les autres. En somme, tout ce qui sépare les illusions autocratiques et narcissiques de Paul de l'autorité bienveillante et du dévouement (sacrificiel) de Leto I.

Pour moi, le Cycle nous parle donc autant de notre présent que du futur. Par son renoncement au discours magique de la technologie, et à l'illusion du "progrès", Dune appelle à s'interroger sur nous-mêmes plutôt que de chercher l'exotisme d'une littérature d'évasion. En renonçant au moteur SF du "merveilleux scientifique", Frank Herbert nous invitait donc à nous recentrer sur les maux qui nous menacent présentement; il nous invitait aussi à regarder en face notre effrayante capacité individuelle et collective à tout détruire autour de nous.
Produit de l'ingénierie tleilaxue ou hybride bio-méchanique, c'est moins la nature de l'Ennemi que le rapport au monde qu'il induit qui doit nous parler. Pour moi l'Ennemi est assurément humain, trop humain.
« Modifié: juin 13, 2011, 10:05:16 am par J-V.T. Askaris »

Hors ligne Tentaal

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 854
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #46 le: juin 13, 2011, 09:14:16 am »
Je suis d'accord pour dire que cette menace c'était l'humanité elle-même.
Siona, pendant l'épreuve, a vu que sans Leto II l'humanité ne serait déjà plus qu'un lointain souvenir (même pas, car plus personne pour se "souvenir" justement... :-) ).
A sa mort, elle (l'humanité) est déjà sauvée. Elle va se disperser et les descendants de Siona ne seront plus visibles par les presciens.
On raconte que les Fremen, lorsqu'ils marchaient sur de l'épice, disaient que cela portait chance. On se demande d'où ils tenaient ça!"

Hors ligne Askaris

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 668
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #47 le: juin 13, 2011, 10:18:42 am »
Le Dunivers est un peu une allégorie de l'espace américain : fuir le centre pour la Frontier c'est se mettre à l'abri de la "tyrannie" de l'État-Léviathan (!) pour se "réfugier" dans l'anonymat paisible des petites communautés de pionniers.

Les "empires galactiques" des années 40-60 sont encore très tributaires de cette double-géographie qui tient du western et du peplum. Fascinant en soi.

PS: l'Empereur Ver, à mon sens, avait raison et tort à la fois : en écartant toute possibilité qu'un pouvoir centralisé comme le sien puisse de nouveau s'établir, il libérait l'humanité des chaînes si patiemment forgées par le système butlérien ; mais sa prescience et sa pacification étaient limitées, elles ne pouvaient imaginer toutes les combinaisons possibles issues de l'écroulement du système. Permettre le retour d'une civilisation à la fois basée sur le progrès technique mais toujours soucieuse de ne pas en dépendre et de cultiver ce qui fait son humanité ...tel était le programme très hasardeux d'un sentier plutôt étroit. L'homme vit de passions et de désirs. Son auto-destruction est dans sa nature. Être guidé par les Mères, tout en s'émancipant du Père du Désert, c'est un oxymoron furieusement freudien  ;)

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #48 le: juin 13, 2011, 04:03:21 pm »
Je suis assez d'accord avec ton raisonnement, mais Herbert l'exprime en filigrane du début à la fin du cycle de manière intrinsèque. Je ne pense pas en revanche que ce soit la réponse à la question du danger (clairement extérieur) qu'il évoque, que ce soit par la voix de l'Empereur-Dieu ou celle des Honorées Matriarches et même celles des futars (=>les Belluaires ?).
Je suis convaincu que nous aurions eu de belles surprises dans le septième et dernier volume du cycle s'il avait pu l'écrire, des révélations inattendues sur la nature de cette menace extérieure (et qu'en effet les machines "pensantes" honnies par Leto II auraient pu en être la force), et que Marty et Daniel auraient été ceux qui l'auraient enfin définie avant qu'elle ne débarque.
Personnellement, je crois que ces deux personnages en sont des dissidents, et les belluaires aussi peut-être bien.
Le Sentier d'Or est bel et bien une assurance au service de l'humanité contre elle-même, là je suis d'accord, mais dont l'éclatement devient du coup un atout pour multiplier les chances, non seulement de survie, mais aussi de renouveau exponentiel, à la manière de l'expansion de l'univers stellaire lui-même. Bref le seul moyen pour résister à la Menace, pour donner plus de chances aux "graines" d'humanité de germer et de se répandre jusqu'aux confins de l'univers.
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

Hors ligne Askaris

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 668
Re : Re : Le Sentier d'Or, analyse profonde
« Réponse #49 le: août 17, 2011, 01:46:02 am »
Je suis convaincu que nous aurions eu de belles surprises dans le septième et dernier volume du cycle s'il avait pu l'écrire, des révélations inattendues sur la nature de cette menace extérieure (et qu'en effet les machines "pensantes" honnies par Leto II auraient pu en être la force), et que Marty et Daniel auraient été ceux qui l'auraient enfin définie avant qu'elle ne débarque.

La figure du danger extérieur est, d'une certaine manière, un simple trope littéraire. C'est moins une réalité qu'un horizon. Et, pour le dire nettement, McNelly a une imagination aussi rabougrie que KJA : leur vision anecdotique et si médiocrement inféodée aux clichés du "Future Noir" (avec boulons et sans sucrette) ne rend vraiment pas grâce à Herbert.
Il faut lire et relire ses interviews et sa définition de la "science" pour voir qu'Herbert, qui était copain avec les cybernéticien de Palo Alto et avait déposé des brevets sur les home computers, voyait un peu plus loin.

L'Ennemi ce n'est pas la Machine faite à l'image de l'Homme, c'est l'Homme à la pensée-Machine ....À partir de là on comprend que la Genèse et l'Eschaté du Cycle puissent être les 2 bouts d'une réflexion cohérente. On comprend aussi le danger représenté par les excroissances cancéreuses des Abominations.