Auteur Sujet: Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos  (Lu 3809 fois)

nico

  • Invité
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« le: avril 04, 2005, 05:04:50 pm »
Voici la tradution de la préface de l'édition espagnole de L'empereur-Dieu de Dune, par Domingo Santos, traducteur de tous les épisodes de Dune.

------------------------------------------------------------------------------------

Prologue
Dune
De l'écologie au mésianisme.

A cheval entre 1963 et 1964, dans les numéros de décembre et janvier de la revue de Science-fiction ? Asounding Stories ?, apparaissait une nouvelle d'un auteur peu connu, et dont le titre n'était pas très prometteur : ? Dune World ? (Le Monde de Dune). Cependant son accueil par un partie des lecteurs fut si chaleureux que cela encouragea son auteur à continuer d'écrire la deuxième partie de ce qui était au départ prévu comme un tétralogie. ? The Prophet of Dune ? (Le Prophète de Dune) apparu dans la même revue, découpée en cinq partie, de janvier à mai 1965. Peu après les deux parties apparaissaient sous la forme d'un livre , réunies en un seul volume, sous le nom de Dune, réduisant la tétralogie prévue en une trilogie. Un mythe venait de naître.
Frack Herbert était à peine connu dans les circuits initiatiques de la Science-fiction quand Dune apparu. Né à Tacoma, Washington, en 1920, Herbert, après avoir étudié à l'université de Washington, fit les métiers les plus divers, de photographe et cameraman de télé à présentateur de radio, et de cultivateur d'huîtres à annaliste. Mais son métier était d'écrire. Il commença à le faire à l'age de huit ans, ? ...et bien que je n'ai jamais rien vendu de ces écrits, bien-sûr, j'ai eu l'occasion récemment de relire quelques-une de ces choses et je doit reconnaître que à huit ans j'avais déjà un certain talent de narrateur, j'aimais écrire sur les relations humaines, sur les forces... ?. A vingt ans il vendait déjà des récits pour les ? pulps ? américains, et après la seconde guerre mondiale commença à alterner son travail de journaliste avec la création de récits d'aventure, du type ? Doc Savage ?, qu'il signait pudiquement sous un pseudonyme. Au début de la cinquantaine il commença à vendre des articles et des contes pour des revues plus renommées comme ? Esquire ?, et à publier ces premiers récits de Science-fiction, genre dans le-quel il se concentrera. En 1952 apparaissait son premier récit du genre, ? Looking for something? ? (Vous cherchez quelque chose?), dans la revue ? Starling Stories ?. En 1956 apparaissait sa première nouvelle, ? The dragon in the sea ? (Le dragon sous la mer), également connu plus tard sous le nom ? Under pressure ? (Sous pression) : un thriller de science-fiction mêlé de complexes spéculations psychologiques, qui se déroule dans un sous-marin en pleine mission dans une guerre future. La nouvelle ne fut pas très bien accueillie par la critique. Elle est aujourd'hui un classique sur un thème qui en ces temps là était purement hypothétique : l'épuisement des combustibles fossiles et la nécessité d'aller chercher de nouvelles fores d'énergie.
Mais 1965 fut l'année de la ? découverte ? de Frank Herbert. Le monde entier s'émerveilla devant la nouvelle , qui pour la première fois était présenté dans sa forme complète. Rationnelle et convaincante : l'écologie d'un monde complètement distinct du nôtre. Dune obtint un succès fulgurant de la part du public et de la critique, jusqu'au point d'obtenir les deux principaux et plus prestigieux prix attribués a des nouvelles de science-fiction. Les prix ? Hugo ? (reçu aussi par ? and call me Conrad ? (et appelez-moi Conrad) de Roger Zelazny), et ? Nebula ?, ainsi que le ? Prix International de Fantasy ?( que reçu également un autre grand classique : ? Lord of flies ? (Le seigneur des mouches) de William Golding.
Le scénario de Dune se situe sur la lointaine planète Arakis, appelée Dune, un monde dont la principale caractéristique est d'être un immense désert, où le peu d'eau que l'on y trouve est le bien le plus précieux que peux posséder un être humain. Selon Herbert, l'idée de ce scénario lui vint lors d'un voyage qu'il effectua à Florence, Oregon. Dans le Département d'Agriculture des Etats-Unis était réalisé un projet pilote sur le contrôle de l'avancement des Dunes. Quelques autres voyages de l'auteur au Moyen-Orient, et principalement un voyage au Pakistan, lui offrirent de nouveaux éléments sur les sociétés nomade et la vie dans le désert. Depuis un certain temps Herbert avait le désir d'écrire sur l'origine et le développement des religions messianiques. Le messianisme, pour fleurir, nécessite des conditions qui créent sur la population une tension intolérable ajoutée à impuissance, et qui peut avoir son origine dans une tyrannie ou un environnement hostile. La tyrannie était facile à créer : une société de type féodale qui réduit en esclavage sa population. L'environnement hostile...quel meilleur endroit que le plus aride des déserts? Il ne faut pas oublier que le principal mouvement messianique occidental naquit précisément dans le désert.


------------------------------------------------------------------------------------

Il n'y a là que la première des quatres pages, j'éditerai mon texte plus tard pour ajouter la suite...

Hors ligne Waff

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 581
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #1 le: avril 04, 2005, 08:40:34 pm »
Merci Nico ! :D
Ceux qui savent ne parlent pas, ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles." - Lao Tseu

Hors ligne Leto

  • Équipe Dune SF
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2228
    • De Dune A Rakis
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #2 le: avril 05, 2005, 06:04:35 pm »
Cool en plus c'est en français.. tu t'es fait c__ à tout traduire? C'est sympa merci
L'espace et le temps sont les modes par lesquels nous pensons et non les conditions dans lesquelles nous vivons
Albert Einstein

Hors ligne Waff

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 581
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #3 le: avril 05, 2005, 06:39:02 pm »
:lol: Je crois qu'il s'est rendu compte que les langues étrangères, c'est pas notre tasse de thé sur le forum .... :mrgreen:
Ceux qui savent ne parlent pas, ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles." - Lao Tseu

Hors ligne kwisatz

  • Pyromane
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 915
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #4 le: avril 05, 2005, 07:05:59 pm »
Surtout que j ai jamais fait d espagnol...
En tout cas Nico, merci beaucoup ! :)

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #5 le: avril 06, 2005, 02:07:21 am »
Bravo et merci Nico!

Petite précision:
Citer
Les prix ? Hugo ? (reçu aussi par ? and call me Conrad ? (et appelez-moi Conrad) de Roger Zelazny), et ? Nebula ?, ainsi que le ? Prix International de Fantasy ?( que reçu également un autre grand classique : ? Lord of flies ? (Le seigneur des mouches) de William Golding.

"and call me Conrad" a été traduit en français par 'Le voyage infernal' et  "Lord of Flies" par 'Sa majesté des Mouches'. Le Seigneur des mouches est le titre du film qui en a été tiré.

Sinon, pour l'orthographe, pitié! passe au moins ton texte au correcteur avant de poster! :wink:
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #6 le: avril 06, 2005, 08:06:41 am »
Barf, filo... toi t'as bien demandé sur Dune2K.com si ils connaissaient "Ants" en parlant des "Fourmis" de Werber, alors que le titre anglophone est "The empire of Ants"... :lol:




Sinon en effet cette préface est bien sympatique, mais bon Herbert n'était pas le seul inconnu il me semble dans la revue citée ! Il devait y avoir 2 autaurs connus pour 10 inconnus qui changeaient chaque fois !

En tout cas, comme dans "La Juste Parole" les religions messianiques naissent dans le désert. A pert l'église Raëlienne, mais là c'est plus le désert mental !

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #7 le: avril 06, 2005, 11:01:41 am »
Citation de: "Otheym The Fedaykin";p="16643"
Barf, filo... toi t'as bien demandé sur Dune2K.com si ils connaissaient "Ants" en parlant des "Fourmis" de Werber, alors que le titre anglophone est "The empire of Ants"... :lol:

Je n'intervenais pas pour étaler ma science mais pour donner une info.

Et toi?
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

nico

  • Invité
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #8 le: avril 06, 2005, 01:29:33 pm »
Citer
"and call me Conrad" a été traduit en français par 'Le voyage infernal' et "Lord of Flies" par 'Sa majesté des Mouches'. Le Seigneur des mouches est le titre du film qui en a été tiré.


Merci pour ces quelques éclairages...Je corrigerai ça...J'ai traduit ça plutôt rapidement...Donc oui il y a des fautes...Et il me reste encore trois pages à traduire...et j'ai pas non plus que ça a faire :ace_razz:

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2285
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #9 le: avril 06, 2005, 06:30:47 pm »
Citation de: "filo";p="16652"

Et toi?


Simplement que comme le fait que le livre ait été refusé par une dizaine d'éditeurs... il y a un peu d'éxagération...... Herbert n'était pas tellement un inconnu et il n'était pas le seul "inconnu" a mon avis !

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2574
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Dios Emperador de Dune : Préface de Domingo Santos
« Réponse #10 le: avril 06, 2005, 08:50:16 pm »
Citation de: "nico";p="16657"
...et j'ai pas non plus que ça a faire :ace_razz:

 :mdr: Désolé Nico, ce que tu fais est déjà pas mal!

>Otheym: Rien compris, une fois de plus, mais c'est pas grave.
(sinon ça va faire encore une série de 10 posts pour rien, comme d'hab)
L'art est un travail ingrat,
mais il faut bien que quelqu'un le fasse.