L'Univers de Dune > Dune par B. Herbert & K.J. Anderson

"Navigators of Dune"

<< < (13/13)

ionah:
Quelqu'un est venu lourdement nous indiquer que la traduction de "Navigator of Dune" sera disponible le 18/11/2021

voici la couverture de chez Pocket, chez qui cet ouvrage sera 'directement' publié.  ;)

Omer:
Bonjour! Je suis tout nouveau et ai trouvé ce forum en cherchant des infos sur la traduction (ou pas mais ont dirait que finalement oui :)) du Navigators of Dune! Bah, qu'importe au final, je viens tout juste d'en commencer la lecture en US.

Mais je vois que les avis sur la suite de l’œuvre de Frank Herbert vont bon train, plus souvent négative que positive!

Peux-être que mon avis est entendable (ou pas) vu que je suis en plein dedans depuis que je me suis dit que j'aimerai bien tout connaitre de l'univers initial et étendue par le fiston.

J'ai donc relus les 6 tomes par Franck Herbert. J'ai 48 ans et j'avais déjà tout lu quand j'en avais environ 17-18 ans. Cette deuxième lecture avec bien pus de maturité littéraire me les as fait encore plus appréciée qu'à l'époque. J'ai put me rendre compte que la finesse d'écriture de ces œuvres est aussi et très certainement fortement conditionné par l'impact de la femme de Frank Herbert qui semble être de plus en plus marqué au fur et à mesure des opus.

Mais cette deuxième lecture m'a clairement montré a quel point cette fresque m'avait marqué au point d'avoir fait galoper mon imagination de jeune homme en étendant l'univers dans mes rêveries. Par exemple, quand j'ai relus Les hérétiques de Dune et/ou La maison des mères, j'attendais presque avec impatience le moment d'un combat mental entre une Honorée Matriarche et une Bene Gesserit avec donc, une capacité existante de communication télépathique et l'asservissement de l'une des deux par l'autre. hé bien, force est de constater que tout ça, je l'avais imaginé en brodant sur l'univers de Dune (et j'avais d'autres faux-souvenirs a d'autres étapes des 6 tomes).

Pour moi, quand une oeuvre permet de stimuler autant mon imagination, c'est un signe qui ne trompe pas et tout les bouquins que j'ai lu non pas produit cet effet là!

Bref, je me suis lancé dans la lecture des "suites" du cycle principal avec plus ou moins de bonheur suivant les cycles.

Je pensait bêtement que plus on avançait dans le temps et pire la qualité était mai sce n'est pas le cas du tout! je n'ai pas lu le sous-cycle des Maisons qui a été écrit en premier donc, pas d'avis!

J'ai lu d'entré la suite du cycle principal donc, Les chasseurs de Dunes et Le triomphe de Dune que j'ai bien apprécié! Le style est différent de celui de Franck Herbert mais c'est relativement cohérent sans avoir les travers qualitatif d'écriture dégueulasse (désolé du terme un peu abrasif et extrême mais au regard de ce que je viens de lire ... je suis vraiment sympa ... j'y arrive). Disons qu'entre La maison des mères et ces 2 suites, il n'y a pas énormément d'écart si ce n'est le style plus aboutit et explicatif de Frank Herbert ...

Par contre, il en est tout autre quand ont le cycle Dune, la genèse : La guerre des machine, le Jihad Butlérien et la bataille de Corrin.
C'est avec ce cycle que commence la lente dégradation de l'écriture qui semble n'être plus que baclé à la va-vite sous des considérations purement commerciale! Mention spéciale avec la fin de la bataille de Corrin où ça commence a devenir franchement très difficile a lire (tellement c'est con, la déchéance d'Abulur est extrêmement et mortellement mal écrite ... juste qu'elle a été prévue au départ pour la globalité de la trame et le futur de la saga.

Et plus on avance avec la communauté de soeurs et les mentats de Dune (a voir avec la suite que je commence de lire) et plus les travers de l'écriture deviennent flagrant!

On sent que chaque roman suit des étapes pré-établie, un plan et qu'ensuite, il faut écrire a toute force une histoire concrétisant chaque idée. Mais c'est parfois fait en dépit du bon sens! La haine des petit-petit enfant Harkonen avec Vorian ... c'est une véritable torture a lire parce que ça n'a aucun crédibilité (Tout comme le comportement d'Abular ... un militaire de très haut rang au sens tactique militaire avéré ... en plein milieu d'une bataille déterminante afin d'éradiquer définitivement la menace des machines pensante, comportement déterminé par sa pitié envers 2 millions d'otages de la barrière autour de Corrin ... alors que le gars 20 ans plus tôt, a participé à l'éradication de milliards d'humain sur les 500 planètes de l'univers sychronisé et de chaque Omnius ... et le gars fait n'importe quoi au pire moment ... en terme de ressentit en court de lecture, je me suis dit "ben, en voilà un bon gros paquet de merde"

Mais plus je lis et plus je me dit que ... ça sent les œuvres avec nègre à plein tube où alors, fait sans rechercher la qualité et la crédibilité du récit, sans que la qualité d'écriture vienne rendre le récit patent, fluide, cohérent! Tout le mouvement des Butlérien est totalement incompréhensible. L'empire n'a pas de pouvoir militaire, pas de police, pas d'espion ... aucun pouvoir en sommes! Un empire même naissant à la sortie (et surtout) du Jihad chercherait immédiatement a démembrer de l'extérieur et de l'intérieur un mouvement totalement extrémiste (par définition, incontrôlable) et jamais ne l'encouragerai, n'irait dans son sens (a moins d'y croire et alors, de l'intégrer directement de sa politique). Que l'empire ne se soit jamais occupé du mélange alors que c'est une denrée carrément plus que "clé" et qu'il ai laissé toute latitude à l'ogre Vemport ... heu, là, c'est des faits scénaristique digne d'un jeune en quatrième ... faut pas délirer en me parlant d'élitisme ou de fan pur et dur de Franck Herbert! Il y'a une nette différence de qualité de scénario et d'écriture suivant les auteurs!

Autant les deux suite du cycle principal me paraisse globalement bonne (si ce n'est qu'il y manque la pâte de Frank Herbert), elles tiennent vraiment bien la route (qui avait été visiblement bien détaillée par Franck avant de pouvoir les écrire). Même la manière dont chaque protagoniste est bien décrit, caractère, ressentit, pensée profonde est bien faites (et il y en a pas mal, c'est même dense). Autant les cycle Butlérien pue clairement le pâtés a des kilomètres.

Ne pas se leurrer, j'adore cet univers et je ne suis pas moi même un fin littéraire mais force est de constater qu'en dépit de ma bienveillance et une bonne acceptabilité afin de pouvoir poursuivre l'exploration de cet univers, ça me fait rager de me dire en plein cour de lecture "mais merde, c'est quoi cette daube infâme, c'est pas possible d'écrire des trucs aussi cons .... merde, sans blague", un vrai désespoir de voir une écriture si mauvaise alors que je n'attendais pas des merveilles et était prêt a faire des sacrifices ... franchement bon lecteur ... mais y'a des moments (plus ça va et pire c'est, c'est bien ça le pire) ... c'est juste atrocement mauvais voir exécrable ... et je suis vraiment mais alors, vraiment gentil et sympa!

Et pourtant, j'irai très certainement au bout de tout les romans tellement j'aime cet univers! Bon, je découvre la sado-masochie littéraire :)

Anudar:
Bonjour Omer, et bienvenue ici. N'hésite pas à te présenter dans "la foire aux gholas", tu verras que plusieurs d'entre nous ont un parcours sans doute proche du tien :)

Que dire concernant ton avis sur l'extension du Cycle par BH et KJA... Si la forme t'appartient, nous sommes nombreux à penser que ce travail n'est pas à la hauteur de celui de Frank Herbert. Après le calamiteux Paul of Dune, j'ai arrêté de lire ces trucs pendant des années. Je n'ai d'ailleurs pas l'intention de lire Navigators, me pencher sur la trilogie de Caladan (commencée avec The Duke of Caladan il y a quelques mois) constitue un récent accroc à ma doctrine "ne pas lire, ne pas commenter".

Tes reproches sont assez proches de ceux que nous faisons à cette oeuvre de continuation. Frank n'écrivait pas un roman d'aventures (encore que l'on puisse interpréter Les Hérétiques et La Maison des Mères comme des pastiches du genre écrits sur commande) et c'est ce que BH&KJA font année après année. En toute logique, les amateurs du Cycle écrit par Frank seront au minimum déçus...

Spacewolf1:
Beau détérrage de sujet... merci, j'avais totalement oublié que navigator devait (enfin) sortir en français ;-)

Ca les suites...
Perso autant je trouve que le niveau d'écriture est juste moyen / basique (j'irais pas jusqu'à les qualifier de roman de plage) et qu'ils ne font pas réfléchir derrière, autant je trouve qu'ils complètent correctement l'univers du père en apportant des réponses (peut-être pas satisfaisante pour tous) sur le contexte (pourquoi pas de machines, pourquoi des bouclier mais pas de laser, pourquoi cette rivalité enraciné entre les maison, comment les monopole se sont fait, etc...). Fan de SF, je les comparerais bien aux romans de Warhammer 40k: j'y prends un certain plaisir, ça enrichi l'univers, mais j'en attends pas plus ^^

On pourrait tout autant débattre sur vaut-il mieux compléter et faire vivre un univers (cas de Dune) ou bien juste le laisser figé et mort (cas de Tolkien).

Navigation

[0] Index des messages

[*] Page précédente

Utiliser la version classique