Auteur Sujet: Une analyse sur les influences de FH  (Lu 4469 fois)

Hors ligne Sünh Surra

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 434
Une analyse sur les influences de FH
« le: octobre 21, 2005, 04:34:32 pm »
Voilà je ne voulais pas trop créé de nouveau topic, mais je ne savais pas trop où ranger ce post. Je suis tombé sur un site qui a première vu n'est pas référencier ici (mais bon j'ai un peu zappé aussi). Il s'agit en fait d'une page (en anglais) traitant des origines de Dune et des différentes inspirations qui auraient permis à FH d'élaborer son roman. Ne vous fiez pas au debut de page qui aborde l'influence de dune dans Star wars (interessant néanmoins), la suite me semble être plus enrichissante...je dit bien "me semble" car le gros soucis pour moi, c'est que je comprend beaucoup mieux le patois albano-martien que l'anglish...(qu'est ce que je regrette d'avoir fait le zouave au bahut pendant mes cours de langue). 'fin bref, l'analyse parrait serieuse, mais je laisse le soin aux anglophones de nous en dire plus....


http://www.jitterbug.com/origins/dune.html


 @ modos: si vous voyez un topic approprié pour ce post, n'hesitez pas

 :wink:
J'ai foulé un désert
Dont les mirages flottants étaient les habitants......

Hors ligne Miles Teg

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 439
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #1 le: octobre 21, 2005, 06:12:38 pm »
Oula, bon c'est vrai que ça à l'air interessant, mais c'est vrai aussi que ça a l'air d'être en anglais :(  J'aime bien le dessin avec leto II et l'autre truc jafa ou je ne sais quoi.
Le fait d'écrire l'histoire est en grande partie un processus de diversion. La plupart des comptes rendus historiques détournent en réalité l'attention des influences secrètes qui se sont exercées sur les événements importants.    
Bashar Teg.

Hors ligne Sünh Surra

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 434
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #2 le: octobre 21, 2005, 07:50:39 pm »
oui hein! Moi c'est pareil, mais bon ca me semblait bien d'indiquer le lien ici....disons que ça a l'air interessant à premier vu, j'attends surtout que les anglophones du forum nous disent ce qu'ils en pensent (heu....une p'tite trad aussi serait sympatoche  :ace_twixy: )


:ace_gershout: Filooooo!!!!!!!!!!!!!!!! :D

[mod="Fenring"]Aucun souci pour l'emplacement ;)[/mod]
J'ai foulé un désert
Dont les mirages flottants étaient les habitants......

Hors ligne Otheym-al'fedaykin

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2240
  • Le smilblick est long, dur et a un bout rouge...
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #3 le: octobre 21, 2005, 09:52:26 pm »
[mod="Fenring"]Edition pour cohérence[/mod]

Pour ce qui est du lien.. il fait une comparaison sur certains points entre SW et dune, puis une biographie d'Herbert, une biblioraphie et aussi ses inspirations qui ont abouti a la confection de Dune

Hors ligne Miles Teg

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 439
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #4 le: octobre 22, 2005, 10:46:02 am »
Oups, je comprends pas l'histoire de truc de cohérence de notre admin... Du coup, c'est pas trés cohérent pour moi. En tout cas, c'est vrai qu'une traduction rendrait tout ça plus clair. J'avais pensé à Seurat pour ça, non ? Et puis le dessin est le seul truc que j'ai compris :lol:
Le fait d'écrire l'histoire est en grande partie un processus de diversion. La plupart des comptes rendus historiques détournent en réalité l'attention des influences secrètes qui se sont exercées sur les événements importants.    
Bashar Teg.

Hors ligne fenring

  • Insaisissable
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 545
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #5 le: octobre 22, 2005, 12:44:10 pm »
[mod="Fenring"]Je t'assure que tu aurais encore moins bien compris avant, Miles, à Otheym d'être plus clair. En attendant, arrêtons là les digressions !![/mod]
"Le plus grand risque de la vie ? N'en prendre aucun."

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2572
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #6 le: novembre 08, 2005, 03:05:13 am »
Ok Sünh, là j'ai pas trop le temps, en plus c'est 3h du mat passées, mais je vais voir ce que je peux faire dès que possible.
Ici maintenant
sitôt dit sitôt enfui
as-tu profité?

Faradn

  • Invité
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #7 le: novembre 08, 2005, 08:37:29 pm »
Citer
The Baron Vladimir Harkonnen: The title Baron is probably an intentional homonym for "barren" (as in "one unable to have children"), given Herbert's low opinion of gay men.


Un type aussi éclairé que FH homophobe ? J'ai du mal comprendre !

Hors ligne Tentaal

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 852
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #8 le: novembre 08, 2005, 08:43:10 pm »
Je crois que ce commentaire c'est n'importe quoi. C'est facile de décliner l'orthographe des mots pour leur donner un autre sens.

L'imperium est un système dans lequel les membres des maisons ont des titres de noblesse. Inutile de chercher plus loin. Vladimir a le titre de baron comme Leto a le titre de Duc.
On raconte que les Fremen, lorsqu'ils marchaient sur de l'épice, disaient que cela portait chance. On se demande d'où ils tenaient ça!"

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 1781
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #9 le: novembre 08, 2005, 08:52:46 pm »
Je pense moi aussi que ce commentaire est tiré par les cheveux.
Cependant, à feuilleter la biographie "Dreamer of Dune" de FH, certes écrite par BH, on se rend compte que papa Frank n'était peut-être pas forcément très "éclairé" sur certains points. En particulier, il semble avoir littéralement pourri la vie de son deuxième fils qui était lui-même homosexuel et qui a sombré dans la toxicomanie.
Bref, encore une fois, ce n'est pas parce que quelqu'un est un génie dans un domaine qu'il est forcément brillant et éclairé dans tous les domaines. Cela ne me semble pas absurde que FH ait eu des préjugés homophobes.



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Hors ligne Tentaal

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 852
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #10 le: novembre 08, 2005, 09:13:05 pm »
Absolument.

Si j'ai dit que ce commentaire c'est n'importe quoi, c'est à cause de la conclusion de son auteur et la raison qui l'y mène.

Dune est vraiment une oeuvre incroyable. Cela n'empêche pas de ne pas être d'accord avec son auteur.
On raconte que les Fremen, lorsqu'ils marchaient sur de l'épice, disaient que cela portait chance. On se demande d'où ils tenaient ça!"

Hors ligne Icarus

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 1041
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #11 le: novembre 08, 2005, 11:46:59 pm »
Ce qui est impressionant, ce sont les ispirations et les comparaisons entre SW et Dune. Il y a effectivement des passages et des éléments totalement identiqes.

Sinon, pour la traduction, il y a toujours altalavista(baby).com...
C'est lorsque nous croyons savoir quelque chose qu'il faut justement réfléchir un peu plus profondément.

:userbar-dar:

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou
  • *
  • Messages: 2572
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #12 le: novembre 09, 2005, 05:37:55 am »
Comme promis, je me suis attelé à la traduction de l'article, mais je n'ai fait que les origines et les inspirations, dont seulement Shakespeare, parce que ça me prend trop de temps et j'ai plein d'autres trucs plus importants à faire.
Ca vous donnera déjà une idée, et si quelqu'un d'autre veut bien continuer, je passe la main avec plaisir!




Origines

Frank Herbert (1920-1986) était un garçon exceptionnellement brillant, élevé par des parents souvent alcooliques pendant la Grande Dépression. Il passait la plupart de son temps seul dehors à explorer la nature, ou absorbé par des intrigues romantiques d'auteurs tels que Ezra Pound, Guy de Maupassant, Marcel Proust et Ernest Hemingway.
Pour son huitième anniversaire, Herbert annonça son intention d'être écrivain quand il serait grand.
A douze ans Herbert avait lu et assimilé l'oeuvre complète de William Shakespeare.

La première moitié de sa vie, Herbert travailla principalement comme reporter. Malgré son esprit étendu, il ne connut pas de succès.
En 1956 il publia son premier roman, Le Dragon sous la Mer, metant en scène un sous-marin de guerre dans un avenir proche.
Herbert trouvait ridicule d'utiliser des vaisseaux géants et métalliques pour transporter des liquides pesant plus lourd que l'eau, et il eut l'idée d'un ballon géant en caoutchouc, de la forme d'un ver des sables, qui pouvait être remorqué de la surface par un bateau plus petit et plus économique. A partir de 1958, la branche anglaise de Dunlop commença à produire et à vendre l'idée de Herbert avec le Remorqueur Dracone. Le nom "Dracone" (dragon en latin) était une référence évidente à l'idée du roman d'Herbert.
Arthur C. Clarke et Fritz Leiber tentèrent d'officialiser cette pérennité au profit d'Herbert, mais ce dernier découvrit que le "délai de découverte"de deux ans après la publication de son livre était déjà écoulé, il lui fut donc trop tard pour bénéficier d'un quelconque brevet.

A l'approche de la quarantaine, Herbert commençait à se demander s'il allait vraiment réaliser son rêve: devenir un écrivain accompli, riche et célèbre.
Il décida de s'y atteler sérieusement et fit l'ébauche de son grand oeuvre. Il consacra les 5-7 années suivantes à se documenter et rédiger "le roman du désert". Il se basa sur deux points de départ:

premièrement sa circonspection de longue-date sur ce qu'il appelait "l'impulsion messianique dans la société humaine". Il pensait que les gens semblaient avoir le besoin inné d'un guide puissant et charismatique sur qui ils pouvaient décharger leurs responsabilités, se reposer pour prendre les décisions difficiles.
Herbert observait que même les meilleurs chefs sont humains, que ces humains ont des défauts, et qu'élever n'importe quel humain à une position de pouvoirs quasi-divins pourrait tendre à amplifier ces défauts humains à des proportions dangereuses. Pire, même si le chef d'origine résiste à la tentation d'abuser de ses pouvoirs, la bureaucratie qui se développe autour de lui pourrait lui survivre, et avec le temps devenir de plus en plus tenté de donner la priorité à ses propres intérêts plutôt qu'à ceux du peuple.

Deuxièmement il avait écrit en 1958 un article intitulé Ils ont arrêté les mouvements du sable à propos des expériences écologiques de l'USDA (Département d'Agriculture des Etats Unis) à Florence, Oregon.
L'USDA pensait pouvoir empêcher les dunes de sable d'envahir les autoroutes en plantant simplement des barrières d'herbes! Herbert loua un avion Cessna monomoteur et survola l'expérience pour prendre des notes et des photos.
En observant le flux des dunes il fut soudain saisi d'un puissant accès d'inspiration. Il réalisa que "... une dune de sable est comme une sorte de fluide, même s'il lui faut plus longtemps pour se déplacer, qui crée des vagues qui, vues d'en haut, sont analogues aux vagues de la mer " (Vertext Interviews Frank Herbert, Oct.1973, par Paul Turner).
Les magazines ne publièrent jamais son article, mais Herbert tenait là l'étincelle qu'il avait cherchée ; le germe qui nourrirait l'élaboration de Dune.

Inspirations

La plupart de la Science Fiction à l'époque d'Herbert était limitée par l'idée que la SF était un genre totalement nouveau. La plupart des auteurs ne regardaient pas plus loin que H.G. Wells, Jules Verne, Edgar A. Poe ou Mary Shelley pour leur inspiration, au plus une vision de 200 ans. Herbert comprit que la SF était moins un genre qu'un vocabulaire moderne à travers lequel on peut exprimer le genre le plus vieux du monde, le Récit Fantastique (les plus vieilles histoires de toutes les cultures connues sont exclusivement des récits fantastiques). Parce qu'il comprit la continuité du Conte Fantastique, des récits épiques grecs à Wells et Verne, il vint à envisager la possibilité d'une perspective non pas de 200 ans mais de 3000.
Dans un sens, cela lui donna une manche d'avance sur l'auteur de SF type!

Herbert a innové sur un autre point majeur: à son époque la SF était généralement perçue comme une façon d'exprimer à travers une histoire des idées dotées d'une certaine ouverture d'esprit, mais l'idée était la vedette, et l'histoire elle-même servait plus ou moins de prétexte pour habiller l'idée. Les personnages de SF étaient généralement plats, l'intrigue peu profonde et les dialogues guindés et peu réalistes.
Herbert puisa dans son immense culture autodidacte pour marier la SF aux plus forts éléments de la littérature, l'histoire, la mythologie, les religions occidentales, les mathématiques, la science, et sa vie personnelle.
Parmi ses inspirations les plus évidentes on trouve:


Le théâtre de W. Shakespeare, particulièrement Hamlet (1601), mais également Macbeth (1606), Le Roi Lear (1605), La Tempête (1610) et d'autres oeuvres.
Paul porte la bague au sceau de son père, comme le faisait Hamlet. Paul sonde réellement son peuple en s'y mêlant sous une autre identité, comme Henry V. Et l'emprunt le plus évident de Herbert est probablement à l'apogée de Hamlet, dans lequel l'adversaire mineur du héros combat avec une lame empoisonnée lors du duel public, pendant que son adversaire majeur regarde. La conversation de Hamlet avec le fantôme de son père trouve un écho avec la conversation entre Liet Kynes et le fantôme de son père (Pardot Kynes). La planète natale de Paul, Caladan, porte un nom qui rappelle celui du personnage Caliban.
Les spécialistes de Shakespeare ont noté que "Caliban" vient probablement de "cannibale", une technique courante chez Shakespeare pour suggérer subtilement la nature essentielle d'un personnage.
La théorie selon laquelle Caladan serait inspiré de Caliban est renforcée par l'utilisation de ce dernier nom dans son roman L'Etoile et le Fouet.

(...)
Ici maintenant
sitôt dit sitôt enfui
as-tu profité?

Faradn

  • Invité
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #13 le: novembre 09, 2005, 01:35:45 pm »
Il me semble effectivement que cet article soit fait par un mystificateur, un petit fumiste de première ! C'est vrai que ses conclusions sont stupides, et je pense que si FH avait vraiment réfléchi à la signification du mot baron, c'est tout simplement peut-être parce que dans l'imaginaire, un baron est plus cruel qu'un duc, sorte de symbole de la noblesse (comme on l'entend au sens gentilhomme, chevalier servant...) ! Et encore...

Reckept, Handyf

  • Invité
Une analyse sur les influences de FH
« Réponse #14 le: novembre 21, 2005, 06:23:21 am »
Attends, y a des infos pertinentes là-dedans, c'est sûr, j'adhère pas avec tout, mais pourquoi t'es resté scotché sur 'Baron', Farad'n?
C'est au mieux une théorie fantaisiste, et d'ailleurs j'avais déjà vu ça sur Dreamers, ça avait même créé un topic chez les américains.
Moi je trouve ça un peu "people" comme vous dites en France. :ace_freak6: