Auteur Sujet: Lecture en chronologie narrative  (Lu 107 fois)

Hors ligne Clairby604

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 4
Lecture en chronologie narrative
« le: décembre 03, 2017, 06:31:24 am »
Dune est le premier livre de SF que j'ai jamais acheté. J'étais trop jeune à l'époque et n'ai pas réussi à le finir avant longtemps.
Mais la passion de la lecture m'ayant rattrapé j'ai maintenant déjà relu trois fois les sept livres de Frank Herbert, ai suivit des forums, regardé plusieurs fois le livre de David Lynch, lu beaucoup d'articles sur internet et même utilisé Gurney Halleck comme pseudo.
Sur les conseil d'une connaissance, fan lui aussi, je me suis décidé à lire les livres de son fils.
Je n'étais au départ pas très chaud, me disant que les histoires reprises, ressassées, etc était très souvent décevantes.
De plus, j'ai découvert que leurs livres étaient sortis de manière totalement "anachroniques", ce qui n'a pas rajouté à ma motivation.
Mais profitant de trouver les 3 livres du Djihad pour presque rien sur une brocante, je me suis dis que je ne courrais pas un si grand risque.
Et voilà que je me retrouve, sans presque m'en rendre compte, au milieu de "Navigators of Dune".
Je pense que certains ont eu un petit haut le cœur en lisant cette dernière phrase et se demandent comment je peux en être au sixième livre (en suivant la chronologie narrative).

Ayant un peu lu les critiques formulées sur ce forum, il est clair que je suis d'accord avec plusieurs d'entre elles.
Le style est beaucoup moins bon, on a souvent l'impression que certains noms sont la seule chose qui rattache ces livres à l’œuvre de Frank Herbert, ceux qui ont suivit leurs livres par parution doivent être plus que perdus et il est clair qu'ils tirent la licence trop loin.

Malgré tout je tiens à défendre un petit peu ces livres.
D'une part, concernant le style, je trouve qu'il est encore assez captivant, malgré de nombreuses répétions (dues au problème de chronologie de parution) et que l'on se laisse assez facilement entrainé.
Je sais que tout le monde n'est pas fan mais j'aime aussi assez de passer d'un personnage à un autre par chapitre, je trouve que ça garde une part de suspense et de rythme.

Concernant l'histoire en elle-même, il y a des moments dans ma lecture où je suis assez partagé mais d'autre où elle me fait totalement voyager.
J'ai lu sur ce forum des commentaires sur le fait que l'univers original et celui présenté étaient trop différents, qu'il y avait trop d'incohérences entre ce que Frank Herbert avait écrit ou laissait imaginer et ce qui était présenté.
Je pense à ce sujet que si je me laisse emporter dans l'histoire, il est sensé se passer des milliers d'années entre les deux récits et que donc forcément les mentalités, les faits, les mœurs, et toute la civilisation devait être complètement différente et sa perception altérée avec l'immense différence de période.
Ce que je veux dire, c'est que si on se laisse emporter par l'histoire, on peut passer outre ces "problèmes".

Et me laisser emporter par l'histoire, c'est ce que j'espérais plus que tout en commençant ces  livres. Ne croyez pas que je ne sois pas critique et je ne suis pas du genre à suivre tous les dérivés possibles et imaginables d'une licence juste pour la licence.
Mais la j'avoue que ça a marché, j'avais envie de savoir ce qui avait pu se passer pour arriver au des départs des Atréides de Caladan.
Et j'ai ensuite eu envie de suivre cette chronologie narrative et de continuer l'histoire.

Me voila donc en train de lire "Navigators of Dune", "House Atreides" est déjà en train de m'attendre dans ma bibliothèque.
Bien-sûr je remets les choses dans leurs contexte, ce n'est pas l’œuvre de Frank Herbert, ce n'est sans doute pas ce qu'il avait imaginé ou même voulu.
Ils ont d'énormes défauts mais ils ont le mérite de proposer une version, leur version, de ce qui aurait pu se passer "avant" ...

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1633
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : Lecture en chronologie narrative
« Réponse #1 le: décembre 03, 2017, 08:35:28 am »
"Petit haut-le-coeur" est peut-être un peu exagéré pour décrire le sentiment que ta phrase m'inspire à moi. Il est vrai que, comme la plupart des membres de ce forum, j'ai eu il y a un peu plus de dix ans ma période d'hostilité irréductible à l'égard des livres duniens non écrits par Frank Herbert. J'avais d'autant plus d'arguments pour les critiquer que je les lisais (à raison d'un par an, tout de même). J'ai arrêté après Paul of Dune que j'avais trouvé bien trop mauvais. Le fait est que notre forum, au fil du temps, a toujours gardé cette sensibilité-là, mais que dans le même temps nous avons toujours voulu que les personnes qui, venues à Dune par l'intermédiaire de ces nouveaux livres, se sentent malgré tout bienvenues ici. Je suis donc satisfait de voir que tu as franchi le pas !

Ma virulence à l'égard de ces livres n'est plus à démontrer. Pourtant, il en est un que j'avais apprécié pour de vrai et qu'il m'est même arrivé de relire : House Atreides, le premier dans l'ordre chronologique de publication, et qui va maintenant sur ses vingt ans (déjà !). Je ne l'ai jamais caché, je l'ai toujours admis, et c'est un point de vue que j'ai toujours défendu. Je pense que ce livre témoigne de ce qu'une extension de Dune aurait pu donner si ses auteurs s'étaient donné plus de temps pour travailler leur projet. Un livre publié tous les ans, c'était trop. House Atreides, qui était le premier, a sans doute été précédé d'un intense travail de conception : l'erreur de BH&KJA fut, je pense, de se dire que ce travail suffirait pour toute la suite. Or, si l'on y réfléchit bien, Frank Herbert lui-même a travaillé un quart de siècle pour écrire tout Dune soit donc six livres : comment deux continuateurs, même armés de la meilleure connaissance dunienne, même équipés du matériel informatique tout dernier cri, même avec la meilleure bonne volonté du monde, pourraient-ils en moins de temps que Frank Herbert lui-même produire deux fois plus de livres sans que la qualité s'en ressente ?



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Hors ligne ionah

  • Monkey Ier
  • Équipe Dune SF
  • Bashar suprême
  • *
  • Messages: 2365
  • you love the monkey
    • Spice Must Flow !
Re : Lecture en chronologie narrative
« Réponse #2 le: décembre 03, 2017, 09:34:30 am »
comme disait un grand philosophe dunéo-culinarien : "ce n'est pas parce que j'aime manger des huîtres chez Fauchon, que je ne me réserve pas le droit d'aller grignoter quelques frites chez MacDo - l'essentiel étant de ne pas mélanger les deux"

Hors ligne Clairby604

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 4
Re : Re : Lecture en chronologie narrative
« Réponse #3 le: décembre 03, 2017, 09:49:18 am »
comme disait un grand philosophe dunéo-culinarien : "ce n'est pas parce que j'aime manger des huîtres chez Fauchon, que je ne me réserve pas le droit d'aller grignoter quelques frites chez MacDo - l'essentiel étant de ne pas mélanger les deux"

Magnifique citation résumant la situation  :D

Hors ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 678
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : Lecture en chronologie narrative
« Réponse #4 le: décembre 04, 2017, 08:04:15 am »
Bonjour et bienvenue dans notre sietch.

Même si effectivement nous ne raffolont pas des livres produits par Brian Herbert & Kevin J. Anderson nous aimons les fans de tout bord.

Personnellement, je n'aurai pas trouvé à redire sur les opus de l'héritage s'il s'était s'agit de Star Wars. Le contenu "Spice Opéra" et aventures est conséquent et bien conté et les amoureux du style doivent en avoir pour leur argent.

Mais Frank Herbert avait introduit dans son histoire un contenu philosophique et moral que son fils à totalement oublié. Là où le père diffusait un plan pour sauver l'humanité, le fils lui n'avais de projet que de l'amuser. C'est la raison pour laquelle je n'ai pu accrocher aux nouveaux romans, car pour moi le compte n'y était pas.

Pourtant Brian a eu l'occasion de travailler avec son père et il devrait savoir tout cela... Ce n'était pas bien difficile de suivre la ligne philosophique de son père pour y ajouter de nouvelles thèses ou garder à l'esprit l'existant en écrivant ses romans. Même un mauvais auteur (comme moi) aurait été capable de le faire.

Les codes actuels de la narration ont bien évolués et il n'est plus possible d'écrire de l'imaginaire aujourd'hui comme un Pulp des années 60. Je viens de finir la visualisation de westworld. Au niveau des thèmes et de l'écriture nous sommes plus proche de Frank Herbert que de Edmond Hamilton....

Bref, bienvenue et n'hésite pas à devenir l'avocat du diable des nouveaux romans. Nous manquons ici de Fan pour défendre le travail de Brian. Ton arrivée sur ce forum est pour nous précieuse dans ce sens.


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle