Auteur Sujet: La mémoire génétique des Révérendes Mères  (Lu 426 fois)

Hors ligne LackofSins

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 10
  • From artist Tessy. J'ai connaissance d'un schéma profond dont les humains nient l'existence tout en la confirmant dans leurs actes. Leto II.
La mémoire génétique des Révérendes Mères
« le: juin 12, 2017, 06:18:12 pm »
Mon premier sujet, hors-présentation !

Dans le sujet "Qui porte les yeux de l'Ibad dans Dune ?", j'ai introduit l'idée que les révérendes mères ont fondamentalement changé post-GEoD. La mémoire génétique "éveillée" de Ghanima, contenant tous ses ancêtres féminins et masculins, serait passée dans les gènes via le programme génétique de Leto II, et certains descendants de Siona auraient rejoint les rangs des Bene Gesserit. Par la suite, l'épreuve de l'épice donnerait aux révérendes mères la capacité d'accéder à la mémoire de tous leurs ancêtres féminins. Dont une majorité serait Bene Gesserit, bien entendu.

Cependant, en reprenant Les Enfants de Dune, on peut se poser la question de l'Abomination. Pourtant, dans Hérétiques et la Maison des Mères, il n'en est fait quasiment aucune mention, à ma connaissance. Il est donc possible que cette mémoire ne soit que mémoire et non présence des ancêtres.

Donc : que peut-on dire de la Mémoire Seconde des Révérendes Mères, et de l'Abomination ?

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1591
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #1 le: juin 12, 2017, 08:31:03 pm »
Faits :
  • Avant L'Empereur-Dieu de Dune, un seul personnage devient Révérende-Mère, en l'occurrence Jessica, grâce au rite Fremen. Elle acquiert la mémoire seconde des RM qui précèdent Ramallo - celle à qui elle-même succède. A aucun moment Frank Herbert ne sous-entend qu'elle possède, ou peut accéder à, sa propre mémoire génétique.
  • Entre Le Messie de Dune et Les Enfants de Dune, trois personnages - sans pour autant être des Révérendes Mères - possèdent une mémoire génétique : Alia, Ghanima et Leto II. Alia possède par ailleurs une mémoire seconde Partagée (avec un P majuscule, même si le Partage qui apparaît dans le Cycle tardif n'est pas encore évoqué en tant que tel) acquise au cours de l'Agonie de l'Epice de Jessica.
  • Dans Les Hérétiques de Dune et La Maison des Mères, de très nombreuses RM ont l'accès à leur mémoire génétique et sont capables de se livrer au Partage. En particulier, Rebecca - la RM sauvage du groupe des Juifs - sauvegarde la mémoire seconde de Lucille et la ramène au Bene Gesserit.

Comme tu le dis, je pense qu'il convient de ne pas confondre mémoire génétique et mémoire seconde même s'il existe une porosité nette entre les deux concepts. La mémoire génétique est la mémoire héréditaire. La mémoire seconde est celle qui est acquise par l'intermédiaire du Partage. Dans les deux cas, leur activation est rendue possible par l'Agonie de l'Epice (ou peut-être, au moins d'une façon partielle, par "la drogue" découverte sur Rossak). En particulier, dans le Cycle tardif, les deux concepts sont volontiers confondus...

Il est clair que "quelque chose" d'inattendu se produit avec Alia et les jumeaux. Ces personnages peuvent accéder à leur mémoire ancestrale - Ghanima, et elle seule, étant limitée à ses ancêtres féminins - le risque étant pour eux d'être possédés par leurs ancêtres, ce qui est décrit comme une Abomination par le BG. Pourtant, après L'EDdD, il semble courant et naturel pour une RM d'avoir accès à sa mémoire génétique.

Ma conclusion, qui rejoint donc l'idée que tu as eue et que j'aurais voulu avoir moi-même, c'est que cette capacité inattendue d'accès à la mémoire génétique - en plus de la mémoire seconde - est liée à la descendance de Paul Atréides, à moins qu'il ne s'agisse de celle de Ghanima. A la fin du Cycle de Dune, le BG dispose d'un monopole sur les lignées issues des Atréides. Il est permis de penser que toutes les RM sont des Atréides et descendent par conséquent d'une façon ou d'une autre de Ghanima. De ce fait, être une RM au début du Cycle n'a pas grand-chose de commun avec ce que cela signifie à la fin. Une RM, dans Dune, semble disposer d'une capacité de maîtrise de sa biochimie - confirmé par Mohiam à la fin de son séjour sur Caladan - et peut qui mieux est, dans certains cas, être "Diseuse de Vérité". Bien plus tard, le pouvoir et les talents d'une RM deviennent très supérieurs en magnitude...



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Hors ligne LackofSins

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 10
  • From artist Tessy. J'ai connaissance d'un schéma profond dont les humains nient l'existence tout en la confirmant dans leurs actes. Leto II.
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #2 le: juin 13, 2017, 09:40:18 pm »
Je me dois de te corriger. Paul parle également de mémoire génétique et semble en avoir des prémisses. Faibles, très diluées, mais ça lui permet d'avoir ce regard complet sur l'humanité et de faire le point sur son statut : au bord de l'extinction, en train de se reproduire frénétiquement, incontrôlable.

Ensuite, et ce n'est qu'un détail, le BG n'a aucunement le monopole sur es lignées Atréides. Il a le monopole sur des lignées Atréides, mais toutes celles qui se sont enfuies avec la Dispersion ont échappé à leur contrôle. De plus, dans les non-espaces ou les planètes non-importantes, des soeurs non-affiliées au gène de Siona peuvent encore exister, bien que je parierais qu'elles ont logiquement été tuées par les Honorées Matriarches, qui les ont trouvées par la prescience.

Cependant, toute Soeur se promenant hors d'un non-espace est certifiée, comme la population, avoir le gène de Siona.

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1591
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #3 le: juin 14, 2017, 02:38:50 pm »
En ce qui me concerne, j'en étais resté à l'idée selon laquelle la mémoire génétique au début du Cycle est l'apanage des pré-nés tels que Alia, Leto et Ghanima. Sur ce point, cela vaudrait la peine que je relise Dune et le Messie. Cet Eté peut-être...

Je t'avouerai aussi que je maîtrise Les Hérétiques un peu moins que le début du Cycle - ma dernière lecture, là aussi, commence à remonter un peu. J'en étais resté à l'impression que lors de la négociation entre Waff et Odrade celle-ci pensait que le BG avait le monopole sur les lignées Atréides. A nouveau, cela vaudrait la peine que j'ouvre mon exemplaire.

Je suis très loin d'être certain que toute la population des planètes du BG, par contre, puisse disposer du gène de Siona. Ne serait-ce que parce que, malgré la fécondité de cette dernière, cela semble difficile d'un point de vue mathématique... Mais tout ceci nous éloigne de notre sujet initial.



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Hors ligne LackofSins

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 10
  • From artist Tessy. J'ai connaissance d'un schéma profond dont les humains nient l'existence tout en la confirmant dans leurs actes. Leto II.
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #4 le: juin 19, 2017, 08:53:18 am »
Cela fait partie des choses non claires en effet. Rien n'indique une mémoire génétique pré-Empereur-Dieu de Dune chez les Révérendes Mères. Paul la sent, mais comme il le remarque, il n'est pas totalement un Kwisatz Haderach. Une génération plus tard, et son hypothétique mariage avec un Harkonnen aurait engendré un enfant aux talents inouïs, dont une mémoire génétique éveillée par l'épice. Cela n'est que probable cependant, en aucun cas vérifiable.

Le Bene Gesserit a le monopole sur les lignées Atréides de l'Ancien Empire, tout à fait, bien que l'on ignore si des descendants ont fui dans la Dispersion. Cependant, le BG cache l'identité de ces lignées.

Il est écrit dans Dune : la maison des mères, que toute personne circulant ouvertement sur la planète (donc pas dans des non-espaces) possède le gène de Siona.

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1591
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #5 le: juin 19, 2017, 10:35:11 am »
Ah, ça oui ! Dans La Maison des Mères, nul ne peut circuler sur la planète du Chapitre sans être invisible aux yeux des prescients, et donc sans disposer du gène de Siona. C'est voulu par le Bene Gesserit car, à cette époque-là, il s'agit de protéger les dernières planètes qu'il contrôle contre les assauts des Honorées Matriarches.

Paul est en effet quelque chose d'inattendu et pourtant de nécessaire. Comme il le laisse entendre, si le plan du BG avait donné lieu à son conclusion attendue - c'est-à-dire, un Kwisatz Haderach parfait à la génération suivante - le bouleversement de l'ordre stérile de l'Imperium n'aurait pas eu lieu et sans lui, à terme, l'espèce humaine aurait fini par s'éteindre dans la stagnation. Paul agit en réalité comme le facilitateur de l'arrivée de Leto II : on sait qu'il a vu la nécessité d'être du Sentier d'Or sans pour autant accepter de s'y engouffrer en renonçant à une part de sa propre humanité.



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Hors ligne LackofSins

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 10
  • From artist Tessy. J'ai connaissance d'un schéma profond dont les humains nient l'existence tout en la confirmant dans leurs actes. Leto II.
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #6 le: juin 19, 2017, 06:02:59 pm »
"Quand une personne s'est érigée d'une façon particulière, elle s'auto-détruira plutôt que de changer"

Ironique que ça s'applique à Paul alors qu'il répète qu'une loi constante est l'évolution, le changement, alors qu'il s'avèrera comme étant celui forcé à s'auto-détruire.

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1591
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #7 le: juin 19, 2017, 08:23:52 pm »
Paul s'autodétruit-il ? Ou bien se trouve-t-il coincé dans une série de choix impossibles dont le "moins pire" est encore la mort ?



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Hors ligne LackofSins

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 10
  • From artist Tessy. J'ai connaissance d'un schéma profond dont les humains nient l'existence tout en la confirmant dans leurs actes. Leto II.
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #8 le: juin 23, 2017, 09:50:38 am »
Il s'auto-détruit en façonnant le futur le moins pire pour Chani.

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1591
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : La mémoire génétique des Révérendes Mères
« Réponse #9 le: juin 23, 2017, 12:02:20 pm »
A nouveau, on s'éloigne du sujet... Mais je crois plutôt qu'il est piégé dans une série de choix impossibles qui montrent que même les prescients ne peuvent, d'une certaine façon, échapper à leur destin.



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.