Auteur Sujet: DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration  (Lu 4312 fois)

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 673
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^

Bonjour

Ce sujet parle de la Fan-fiction offerte à la communauté pour cette fin d'année : DUNE : La naissance d'un rêve

Vous pouvez ici retrouver les sources d'inspirations à l'origine de cette nouvelle ainsi que quelques notes d'auteur qui devraient éclairer votre lecture.

Afin de préserver les surprises présentes dans la nouvelle je distillerais ce contenu au fur et à mesure de la diffusion des épisodes.

Je répondrais ici à tous les commentaires et à toute les controverses que pourrait générer cette nouvelle.

Bonne lecture
« Modifié: novembre 26, 2015, 12:29:13 am par ionah »


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 673
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #1 le: novembre 25, 2015, 11:54:36 am »
Chapitre 1

On parle souvent de la préparation à l'arrivée de Paul sur Dune faite par la Missionaria Protectiva mais rarement de l'apport de Pardot Kynes qui as réussi à apporter une certaine cohésion à un peuple qui sans lui n'aurait été que des tribus disparates vivant dans le desert.

Je pense que le personnage de Pardot Kynes doit beaucoup à Thomas Edward Lawrence plus connu sous le nom de Lawrence d’Arabie qui as du convaincre les Arabes de coordonner leurs efforts afin d’aider les intérêts britanniques. Le film avec Peter o Toole (et ses yeux bleus) sorti en 1962, pourrait être à priori l'une des source d'inspiration de Frank Herbert  

Lorsque j'ai lu l'appendice "Écologie de Dune" du premier roman de la saga, qui parle de Pardot Kynes, les invraisemblances ne m'ont pas tout de suite sauté au yeux. Mais à la 10ieme lecture certains points n'étaient pas très clairs ou sortaient de la chronologie des événements.

- Par exemple Pardot Kynes aurait été marié à une Fremen sans avoir eu connaissance des tribus du désert. Même si c'est une Fremen des villes elle n'aurais pas pu préparer Pardot Kynes avec une rencontre avec les peuplades du désert et leur traditions extrêmes.

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
Les Fremen ne savaient pas ce qu’ils devaient faire de Kynes. Bien sûr, ils savaient qui il était. Nul homme ne pouvait arriver sur Arrakis sans que les Fremen soient en possession d’un dossier très complet le concernant. Ils savaient donc très bien qu’il était au service de l’Empereur.

- Comment un "homme de l'empereur" aurait pu survivre à sa rencontre avec des Fremens ?

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
cependant, il lui avait fallu convaincre les Fremen. Pour comprendre comment ce fut possible, il faut savoir d’abord avec quelle innocence, quelle opiniâtreté il abordait tous les problèmes. Non pas qu’il fût naïf, mais il ne s’autorisait aucune distraction.

- Comment un scientifique, qui même si il ne le fait pas exprès parle un langage d'expert, pourrait trouver les bons concepts, les mots justes pour convaincre les membres d'un peuple du désert de s'engager sur un projet à très long terme (500 ans) ?

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
Que faire ? Et que racontait-il donc ? Qu’est-ce que c’était que cette histoire d’Arrakis transformée en paradis ? Il ne faisait que parler. Il en savait trop. Mais il avait tué des Harkonnens ! Et le fardeau de l’eau ? Depuis quand devons-nous quelque chose à l’Imperium ? Il a tué des Harkonnens, oui, mais n’importe qui peut le faire. Moi aussi, j’ai tué des Harkonnens. Mais que raconte-t-il à propos de la fertilisation d’Arrakis ? Où est l’eau nécessaire ?

- Comment les Fremens n'auraient pas qualifiés le meilleur discours de "tentative de manipulation" ?

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
Il explorait Arrakis à bord d’un véhicule monoplace quand, par un après-midi torride, il fut témoin d’une scène déplorablement banale. Six mercenaires d’Harkonnen, lourdement armés et munis de boucliers, avaient cerné trois jeunes Fremen derrière la falaise du Bouclier, près du village du Sac-de-vent.

- Comment Pardot Kynes pouvait se déplacer seul (véhicule monoplace) et de jour (avec des températures extrêmes) suffisamment loin dans le désert pour rencontrer des Fremens. Et comment, sans connaître les techniques des marcheurs du désert, pouvait-il les accompagner, après le combat jusqu’à un Sietch ?

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
...Mais il venait de tuer des Harkonnens !
Des adultes auraient sans doute haussé les épaules avant de l’envoyer rejoindre les six Harkonnens. Mais ces Fremen étaient jeunes et inexpérimentés et tout ce qu’ils comprirent fut qu’ils devaient la vie à ce serviteur de l’Empereur.

- Comment des jeunes décrits comme "inexpérimentés" pouvait-ils se balader dans le désert ? (Préparation à l'épreuve de passage au status d'adulte ?)

- Des questions qui s'ajoutaient à d'autres laissées en suspens dans la saga comme par exemple : Pourquoi l'empereur voulait-il la disparition de Leto 1 (et toute sa famille) au point de prêter ses Sardaukar et sa meilleure méthode d’assassinat (le chercheur tueur) au Baron ?

Mais la plus grosse question posée par Frank Herbert c'est :
Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
...On ne saura jamais ce qui se produisit alors dans l’esprit du bourreau. Ecouta-t-il et comprit-il à ce moment les paroles de Kynes ? Qui sait ?... Mais, en tout cas, on sait ce qu’il fit. Il se nommait Uliet, ce qui signifie Liet le Vieux. Uliet, donc, fit trois pas en avant et, délibérément, s’abattit sur son couteau et mourut. Suicide ? Certains prétendent que ce fut Shai-Hulud qui guida son geste...

- Pourquoi le bourreau se serait suicidé aux pieds de Pardot Kynes ?

Alors que nous savons tous combien il est difficile de convaincre un homme seul plutôt qu'une foule. Pourquoi Uliet, un homme qui n'avait jamais rencontré Pardot Kynes aurait été subitement convaincu au point d'offrir sa vie au grand projet de cet homme de l'empereur. Il y a là matière à raconter cette histoire et à répondre de façon crédible à toutes ces questions.

C'est la raison pour laquelle j'ai écris cette nouvelle.


« Modifié: décembre 14, 2015, 09:04:27 am par Il Barone »


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 673
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #2 le: novembre 30, 2015, 12:05:38 pm »
Chapitre 2

Dans le deuxième chapitre j'aborde deux thèmes qui représentent les points communs entre les théories du scientifique (pardot Kynes) et les règles de vie des Fremens : Le fonctionnement de "l'écosystème" d'Arrakis (en cycle fermé) et la "sélection naturelle" darwinienne.

Concernant l'écosystème en cycle fermé : et la conservation de l'eau dans celui-ci.

Cette affirmation est sujette à controverse car un accident planétaire ou même l’existence du transport spatial mettent à mal cette théorie. Mais j’ai décidé de suivre le texte attribué à Kynes qui sert d’introduction à l’annexe 1 : ‘L’écologie de Dune” du premier livre de la saga :
Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
“Au-delà d’un point critique dans un espace fini, la liberté décroît comme s’accroît le nombre. Cela est aussi vrai des humains dans l’espace fini d’un écosystème planétaire que des molécules d’un gaz dans un flacon scellé. La question qui se pose pour les humains n’est pas de savoir combien d’entre eux survivront dans le système mais quel sera le genre d’existence de ceux qui survivront.”
“L’espace fini d’un écosystème planétaire” et donc devenu dans ma nouvelle une “Biosphère” à l’échelle planétaire ou rien ne se perd et tout se recycle. Il était intéressant qu’une population si dépendante d’un système de recyclage portatif (le distille) puisse comprendre en quelques mots le principe de fonctionnement de cette biosphère.

En fait, j’ai conservé cette idée basique et fausse (ainsi que quelques autres comme le fait que la vie aurait uniquement besoin d’eau pour éclore*) pour souligner l’impact du système politique “médiéval” décrit par Franck Herbert sur les recherches et thèses scientifiques de son époque. Mon idée est que l’empereur doit cultiver une forme d'obscurantisme scientifique pour pouvoir garder la population de l’Imperium sous sa coupe.

Dans le roman de Franck Herbert la force de l’empereur est basée sur les Sardaukar. C’est valable pour les temps de guerre, mais pour les temps de paix je pense que la tyrannie de l’empire se traduit (comme souvent) dans le contrôle des sciences et de l’art. Comme Frank Herbert le dit dans son œuvre “Seul le savoir est dangereux”. Si dans Dune le seul scientifique présenté est sous le contrôle de l’empereur, ce n’est pas par hasard.

Ce n’est pas par hasard non plus que cet homme soit avant l’arrivée des Atréides le plus grand rebelle à l’empire présent sur la planète.
Citation de: Citation personnelle tirée de “Spécifiques” un roman que je suis en train d’écrire
“Si il est un type d’homme qui ne peut supporter l’obscurantisme c’est bel et bien un scientifique convaincu qu’il est le porteur d’une mission qui le dépasse. Qui dépasse même l’humanité toute entière. C’est ce type d’homme qui peut potentiellement créer les accidents scientifiques les plus désastreux ou les plus magnifiques” .
Mais il existe aussi
dans l’œuvre de Frank Herbert une citation qui se prête à définir Pardot Kynes : “Quand je veux reconnaitre un révolté, je cherche un homme de principe.”

Concernant la sélection naturelle darwinienne :

C'est l'idée phare de Frank Herbert car c'est la source de toutes les technologies utilisées dans la saga. Le propos de Frank Herbert c'était de débarrasser l'humanité de la béquille informatique (jihad Butlerien) et d'augmenter les contraintes environnementales afin de pousser les humains à évoluer vers le "sur-humain". Comme le dit Gérard Klein dans une préface (merci Michel de m'avoir conduit à ce texte) :
Citation de: Gérard Klein
Pour désigner les technologies imaginées par Herbert, je suis tenté de forger le néologisme "enthèses". En effet, l'objet de ces techniques est le plus souvent de reconditionner l'humain lui-même afin qu'il devienne “naturellement” capable d'exploits inouïs sans prothèses additionnelles. Au lieu d'ajouter à l'homme, il s'agit de le transformer, et non pas de le modifier au moyen de manipulations génétiques opérées de l'extérieur, mais au prix d'une évolution interne, éventuellement conduite sur des générations.
Paul est à la fois le produit d'une sélection génétique pointue (qui laisse quand même la place à un accident), d'une éducation extrêmement pointue et celui des contraintes environnementales et humaines auxquelles il a été confronté sur Arrakis. IL est dans le roman l'humain qui as été confronté aux plus fortes contraintes de l'univers.

C'est aussi les monstrueuses contraintes d'Arrakis qui as fait des Fremen les guerriers les plus efficaces de l'impérium. Et c'est sur cette force là que Pardot Kynes veut s'appuyer pour changer l'écosystème d'Arrakis :
Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
Pour Pardot Kynes, la planète n’était qu’une forme d’énergie, une machine mue par son soleil. Il suffisait de la façonner pour répondre aux besoins des hommes et, immédiatement, il pensa à la population humaine d’Arrakis qui se déplaçait librement à la surface d’Arrakis : les Fremen. Quel défi ils représentaient ! Et quel outil ! Une force écologique et géologique de potentiel quasi illimité....

...Les Harkonnens tuaient des Fremen. Ils détruisaient les outils qu’il avait l’intention d’utiliser pour façonner la planète !...

J'évoque aussi un "séquençage ADN" qui n'existe pas dans les romans originaux ou pourtant ils auraient eu une place choix (par exemple dans les plans des Bene Gesserit) si cette technologie avait été développée en 1965. J'ai longtemps hésité à l'utiliser dans ma démonstration car Frank Herbert n'a jamais vraiment éclairci dans quelles circonstances les vers des sables se sont retrouvés sur Arrakis. Je suis conscient que cet argument, utilisé dans le cadre de Dune est sujet à contreverse.

Il ne faut pas oublier de garder à l'esprit que Pardot Kynes n'avait pas raison sur tous les points. Comme le dit Liet Kynes en mourant.



(*) - Oui, je ne crois pas à l'idée scientifique largement répandue que la vie ne peut éclore qu'avec la présence d'eau comme support. Certes c'est le modèle qui as permis l'éclosion de la vie sur notre planète. Mais je pense que l'humanité vas un peu trop vite en besogne en déclarant ce modèle comme universel. Je pense que l'on devrait rencontrer un "cygne noir" contredisant cette théorie rapidement voire peut-être découvrir que c'est nous le "cygne noir" de l'univers... L'obscurantisme (de la pensée unique (ou de la théorie jugée acceptable par la communauté scientifique)) est une chose que les scientifiques ont souvent cultivé à travers les âges. Pas besoin de l'intervention d'un potentat quelconque.
« Modifié: décembre 14, 2015, 09:04:54 am par Il Barone »


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 673
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #3 le: décembre 14, 2015, 03:44:39 pm »
Chapitre 3

Dans ce chapitre on attaque enfin des concepts importants de l’œuvre de Frank Herbert : L'écologie et la sélection naturelle.

L'histoire dit que l'idée de départ qui a poussé Frank Herbert à écrire DUNE c'est un article sur le contrôle de l'avancement des dunes de sable dans l'Oregon.
Citation de:  Wikipedia
En 1959, alors qu’il est censé rédiger un article sur les dunes de Florence (de l'Oregon Dunes National Recreation Area (en)) dans l'Oregon, Herbert se retrouve captivé par le sujet et accumule beaucoup plus d'informations qu'il ne lui en faut pour un simple article. Ce dernier ne sera d'ailleurs jamais écrit, mais il marque le début de l'écriture de la saga de Dune. Dans les années 1960,

L'écologie (et son impact sur l'homme) est l'une des source d'inspiration de Frank Herbert qu'il reprendra de nombreuses fois dans ces romans (le cerveau vert, Dosadi, La Ruche d'Hellstrom...). Oui Frank Herbert est un écologiste convaincu mais pas dans le sens habituel du terme.

Frank Herbert n'a pas la vision intégriste et utopique souvent prêché par les écologiste du "retour en arrière". L'écologie selon Frank Herbert est une technologie évolutive qui tend vers la "terra-formation" d'un environnement. Un environnement qui doit servir de support à la survie (ou l'éducation) de l'humanité. Cultiver l'environnement c'est également cultiver l'Homme. Pousser l'évolution de l'humanité. 

Citation de: Gérard Klein : préfaces et postfaces
...Dans le même esprit, la transformation éventuelle de l'environnement, par exemple celui de Dune qui passe de l'état de désert à celui de jardin luxuriant, suivant le rêve collectif des Fremens, doit employer des techniques “naturelles” comme la plantation d'arbustes appropriés à la fixation des sols et à la rétention d'eau. Mais ce terme de "nature" appliqué aux technologies herbertiennes doit être employé avec prudence et subtilité. Car il ne s'agit pas du tout de respecter l'état actuel de la nature, mais bien de la remodeler en utilisant autant que faire se peut les forces qu'elle recèle déjà : pour utiliser une image aussi frappante qu'inexacte, il s'agit de la séduire plutôt que de la violer avec un instrument qui lui soit étranger. Il s'agit de ruser avec elle, d'utiliser ses propres mécanismes internes pour la contraindre, avec le temps. Dans Dune, Pardot Kynes, l'écologiste de l'Empereur, expédié sur Arrakis pour percer les secrets du ver producteur d'Épice(1), épouse la cause des Fremen et met ses connaissances au service d'une transformation complète de leur environnement : remplacer un désert par un jardin au mépris de ses étonnants occupants : les vers géants eux-mêmes.

L'écologie de Frank Herbert n'a donc rien à voir avec l'écologisme conservatiste qui prend parfois aujourd'hui des allures de fanatisme religieux. Elle ressemble à celle spéculativement mise en œuvre par ceux qui rêvent de terraformer Mars ou d'autres planètes pour les rendre habitables par des êtres humains...

Mais ce n'est pas le seul indicateur du fait que Frank Herbert se différencie de l'écologiste tel qu'il existait en 1965. Pardot Kynes n'est pas écologiste mais Planètologiste. Lorsque je me suis demandé pourquoi Frank Herbert avait utilisé ce terme je me suis rendu compte que ce néologisme était utilisé dans la recherche spatiale.
Citation de: Dictionarist
Français - Anglais - planètologiste  prononciation
(m) n. planetologist, expert in planetology, one who studies the physical characteristics of planets
http://traduction.dictionarist.com/plan%C3%A8tologiste
La planètologie serait donc l'étude des Exoplanètes là ou l'écologie (terme souvent utilisé dans la saga) serait l'étude de l'écosystème du monde natal de l'humanité. Mais dans un univers ou l'on ne sait plus ou se trouve ce berceau de l'humanité quelle serait la différence entre écologie et planètologie ? : La réponse pourrait-être la terra-formation.

Le Planètologiste, ne serait pas seulement un écologiste qui étudie les tenant et aboutissant d'un écosystème mais celui qui défini comment transformer cet écosystème pour abriter la vie humaine. C'est pour cette raison que je me suis permis de transformer ce qui est peut-être l'une des citation les plus connue de Frank Herbert
Citation de: Frank Herbert - DUNE
La plus haute fonction de l’écologie est la compréhension des conséquences.
Sous ma plume cette citation est devenue :
Citation de:  Il Barone - DUNE la naissance d'un rêve
La plus haute fonction de l’écologie est la compréhension des conséquences.
Celle de la planétologie est l’utilisation de cette compréhension pour programmer une modification de ces conséquences.
Voilà comment le Pardot Kynes de ma nouvelle est devenu le maître d'une discipline dont l'empire n'a plus besoin. Une discipline qui as même causé des gros problèmes politiques au sein de l'impérium. Mais ça nous le verrons un peu plus tard dans ma nouvelle.

L'autre axe principal de l'oeuvre de Frank Herbert c'est la capacité de l'Homme à repousser toujours plus loin ses limites. Concernant les Fremens la voie du "surhumain" c'est l'application des lois universelles et Darwinienne de la "sélection naturelle". Les Fremens ayant appris à vivre (a survivre plutôt) dans des conditions de vie extrêmement dures sont le modèle d'une sélection par l'environnement. Le processus définissant cette sélection naturelle était présente dans l'annexe au roman ecrit par Frank Herbert
Citation de: Frank Herbert - DUNE Appendice I Écologie de Dune.
Au-delà d’un point critique dans un espace fini, la liberté décroît comme s’accroît le nombre. Cela est aussi vrai des humains dans l’espace fini d’un écosystème planétaire que des molécules d’un gaz dans un flacon scellé. La question qui se pose pour les humains n’est pas de savoir combien d’entre eux survivront dans le système mais quel sera le genre d’existence de ceux qui survivront...

...les Fremen. Quel défi ils représentaient ! Et quel outil ! Une force écologique et géologique de potentiel quasi illimité...

...Les Harkonnens tuaient des Fremen. Ils détruisaient les outils qu’il avait l’intention d’utiliser pour façonner la planète !...
 

Pardot Kynes était donc dès le départ conscient que la "sélection naturelle" avait façonné sur Arrakis un peuple au potentiel formidable. Un potentiel sur lequel Paul va ensuite s'appuyer pour se venger et prendre le pouvoir.

Les hommes sont façonné par l'environnement dans lequel ils se trouvent plongés. C'est l'une des constantes de l'Oeuvre de Frank Herbert. Cet environnement peut être créé par l'Homme, consciemment (Destination Vide) ou inconsciemment (Le Dragon sous les mers). La sélection faite par le Bene Gesserit est également une autre sorte de contrainte sur un environnement dédié à l'éducation et la reproduction.

D'ici à se demander si Frank Herbert ne se posait pas des questions sur les possibilités de terra-former des écosystèmes spécifiques pour booster l'évolution Humaine... Mais n'est-ce pas justement le sujet de "L'empereur Dieu de Dune". 
 
(1) Gérard Klein fait visiblement une erreur sur ce point. Pardot (ou Liet) Kynes (ainsi que les lecteurs du roman) découvrent ce rapport entre les vers et l'Epice. Mais l'Empereur lorsqu'il envoie Pardot Kynes sur Arrakis ne sait pas qu'il existe un tel rapport. Pour l'empereur les vers des sables sont une fatalité locale qui complique l'extraction d'épice. Les objectifs de l'empereur ne cadrent pas avec la compréhension de la faune d'une planète (même aussi importante pour lui qu'Arrakis). Améliorer les conditions d'extraction de l'Epice n'est pas forcément non plus un objectif à atteindre pour l'Empereur qui doit profiter largement de la rareté et des prix monstrueux du marché de l'Epice pour consolider son pouvoir. 
   Par contre essayer de réduire la dépendance de l'Impérium aux services rendus par la guilde spatiale cadre bien mieux avec la volonté d'un empereur hégémonique. C'est la raison pour laquelle "mon Pardot Kynes" est envoyé sur Arrakis pour trouver de l'eau. Eau qui ne sera plus importée sur Arrakis par la guilde. Vous pouvez imaginer que la masse volumique de l'eau en fait une des marchandise les plus chère à transporter par voie spatiale. Trouver de l'eau c'est pour l'Empereur le moyen de réduire fortement la force de négociation de la Guilde spatiale.


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

Hors ligne Abdon45

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 1
Chapitre 1

On parle souvent de la préparation à l'arrivée de Paul sur Dune faite par la Missionaria Protectiva mais rarement de l'apport de Pardot Kynes qui as réussi à apporter une certaine cohésion à un peuple qui sans lui n'aurait été que des tribus disparates vivant dans le desert.

Je pense que le personnage de Pardot Kynes doit beaucoup à Thomas Edward Lawrence plus connu sous le nom de Lawrence d’Arabie qui as du convaincre les Arabes de coordonner leurs efforts afin d’aider les intérêts britanniques. Le film avec Peter o Toole (et ses yeux bleus) sorti en 1962, pourrait être à priori l'une des source d'inspiration de Frank Herbert   

Lorsque j'ai lu l'appendice "Écologie de Dune" du premier roman de la saga, qui parle de Pardot Kynes, les invraisemblances ne m'ont pas tout de suite sauté au yeux. Mais à la 10ieme lecture certains points n'étaient pas très clairs ou sortaient de la chronologie des événements.

- Par exemple Pardot Kynes aurait été marié à une Fremen sans avoir eu connaissance des tribus du désert. Même si c'est une Fremen des villes elle n'aurais pas pu préparer Pardot Kynes avec une rencontre avec les peuplades du désert et leur traditions extrêmes.

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
Les Fremen ne savaient pas ce qu’ils devaient faire de Kynes. Bien sûr, ils savaient qui il était. Nul homme ne pouvait arriver sur Arrakis sans que les Fremen soient en possession d’un dossier très complet le concernant. Ils savaient donc très bien qu’il était au service de l’Empereur.

- Comment un "homme de l'empereur" aurait pu survivre à sa rencontre avec des Fremens ?

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
cependant, rembourser crédit il lui avait fallu convaincre les Fremen. Pour comprendre comment ce fut possible, il faut savoir d’abord avec quelle innocence, quelle opiniâtreté il abordait tous les problèmes. Non pas qu’il fût naïf, mais il ne s’autorisait aucune distraction.

- Comment un scientifique, qui même si il ne le fait pas exprès parle un langage d'expert, pourrait trouver les bons concepts, les mots justes pour convaincre les membres d'un peuple du désert de s'engager sur un projet à très long terme (500 ans) ?

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
Que faire ? Et que racontait-il donc ? Qu’est-ce que c’était que cette histoire d’Arrakis transformée en paradis ? Il ne faisait que parler. Il en savait trop. Mais il avait tué des Harkonnens ! Et le fardeau de l’eau ? Depuis quand devons-nous quelque chose à l’Imperium ? Il a tué des Harkonnens, oui, mais n’importe qui peut le faire. Moi aussi, j’ai tué des Harkonnens. Mais que raconte-t-il à propos de la fertilisation d’Arrakis ? Où est l’eau nécessaire ?

- Comment les Fremens n'auraient pas qualifiés le meilleur discours de "tentative de manipulation" ?

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
Il explorait Arrakis à bord d’un véhicule monoplace quand, par un après-midi torride, il fut témoin d’une scène déplorablement banale. Six mercenaires d’Harkonnen, lourdement armés et munis de boucliers, avaient cerné trois jeunes Fremen derrière la falaise du Bouclier, près du village du Sac-de-vent.

- Comment Pardot Kynes pouvait se déplacer seul (véhicule monoplace) et de jour (avec des températures extrêmes) suffisamment loin dans le désert pour rencontrer des Fremens. Et comment, sans connaître les techniques des marcheurs du désert, pouvait-il les accompagner, après le combat jusqu’à un Sietch ?

Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
...Mais il venait de tuer des Harkonnens !
Des adultes auraient sans doute haussé les épaules avant de l’envoyer rejoindre les six Harkonnens. Mais ces Fremen étaient jeunes et inexpérimentés et tout ce qu’ils comprirent fut qu’ils devaient la vie à ce serviteur de l’Empereur.

- Comment des jeunes décrits comme "inexpérimentés" pouvait-ils se balader dans le désert ? (Préparation à l'épreuve de passage au status d'adulte ?)

- Des questions qui s'ajoutaient à d'autres laissées en suspens dans la saga comme par exemple : Pourquoi l'empereur voulait-il la disparition de Leto 1 (et toute sa famille) au point de prêter ses Sardaukar et sa meilleure méthode d’assassinat (le chercheur tueur) au Baron ?

Mais la plus grosse question posée par Frank Herbert c'est :
Citation de: Frank Herbert DUNE : Appendice 1 -Ecologie de Dune
...On ne saura jamais ce qui se produisit alors dans l’esprit du bourreau. Ecouta-t-il et comprit-il à ce moment les paroles de Kynes ? Qui sait ?... Mais, en tout cas, on sait ce qu’il fit. Il se nommait Uliet, ce qui signifie Liet le Vieux. Uliet, donc, fit trois pas en avant et, délibérément, s’abattit sur son couteau et mourut. Suicide ? Certains prétendent que ce fut Shai-Hulud qui guida son geste...

- Pourquoi le bourreau se serait suicidé aux pieds de Pardot Kynes ?

Alors que nous savons tous combien il est difficile de convaincre un homme seul plutôt qu'une foule. Pourquoi Uliet, un homme qui n'avait jamais rencontré Pardot Kynes aurait été subitement convaincu au point d'offrir sa vie au grand projet de cet homme de l'empereur. Il y a là matière à raconter cette histoire et à répondre de façon crédible à toutes ces questions.

C'est la raison pour laquelle j'ai écris cette nouvelle.
je vous félicite, c'est un bon ouvrage!!! bravo

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 673
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #5 le: juillet 07, 2016, 10:29:04 am »
Merci  :)


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 673
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #6 le: juillet 07, 2016, 11:23:49 am »
Pour donner à notre communauté une dimension internationale je suis en train de réfléchir à produire une version traduite en anglais de la nouvelle.

Mais comme je ne suis pas vraiment un lecteur de la version originale non traduite, je vais avoir des problèmes pour citer les objets ou noms officiels anglais.

Existe-t'il un bref glossaire Français / Anglais Dunien qui pourrait m'aider ?

Du type :

Vers des sables -> Sandworms
Bouclier -> Pentashield
....


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

En ligne ionah

  • Monkey Ier
  • Équipe Dune SF
  • Bashar suprême
  • *
  • Messages: 2360
  • you love the monkey
    • Spice Must Flow !
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #7 le: juillet 07, 2016, 08:13:51 pm »
tu peux jeter un œil dans la section Encyclopédie. tu devrais y trouver pas mal d'informations.

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 673
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #8 le: juillet 08, 2016, 03:34:44 pm »
Je cherchait plus une feuille récapitulative façon glossaire qu'une longue recherche parmi les textes/traduits à traduire.

Enfin cela m'arrangerais de pouvoir me reposer sur ce type de document simplifié.

Je vais demander à mon ami google s'il est capable de me trouver ça  :)


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

En ligne ionah

  • Monkey Ier
  • Équipe Dune SF
  • Bashar suprême
  • *
  • Messages: 2360
  • you love the monkey
    • Spice Must Flow !
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #9 le: juillet 08, 2016, 08:20:40 pm »
regarde dans le sujet index, déjà il y a plein de termes.

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 673
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : DUNE : La naissance d'un rêve - Commentaires et sources d'inspiration
« Réponse #10 le: juillet 08, 2016, 11:03:01 pm »
Exact.
Ça devrais faire l'affaire. ;D

Merci Ionah


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle