Auteur Sujet: Pourquoi le cours de l'Epice flambe-t-il?  (Lu 1344 fois)

Hors ligne Leto

  • Animateur/Modérateur
  • Naib
  • Messages: 2218
    • De Dune A Rakis
Pourquoi le cours de l'Epice flambe-t-il?
« le: octobre 13, 2015, 01:54:15 pm »
Fil de discussion en rapport avec l'article du blog: "Pourquoi le cours de l'Epice flambe-t-il?"
http://blog.dune-sf.fr/ecospice_01/

Comme toujours, vos remarques et commentaires sont les bienvenus  ;)
« Modifié: octobre 14, 2015, 10:59:13 am par Leto »
L'espace et le temps sont les modes par lesquels nous pensons et non les conditions dans lesquelles nous vivons
Albert Einstein

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 655
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : Pourquoi le cours de l'Epice flambe-t-il?
« Réponse #1 le: octobre 14, 2015, 09:30:40 am »
Bonjour

C’est un article très intéressant et très documenté. Il y a effectivement tout ce qui peux logiquement fixer un prix de marché à l’exception d’un seul facteur : L’humain.

Prenons pour exemple le marché des pommes ^^). Celles vendues dans des magasins exclusifs vêtus de verre ont des prix sortant de toute logique de marché ou de coût de production. Elles ont même fait d’Apple la première capitalisation boursière pendant quelques mois (devant le pétrolier Exxon). La valorisation de l’épice par les vendeurs est donc un facteur à prendre en compte.

La spéculation est un facteur important sur le marché des matières premières. C’est même un facteur cité dans les romans de Frank Herbert quand les Harkonnen ou Leto II mettent en place leur propre stock fermé au marché. Pour des coûts de production fixes, la spéculation crée tout la vie du marché.

Un autre facteur pouvant être mis en place c’est l’interventionnisme d’état. Dans le cas du pétrole en France c’est la fameuse « taxe flottante » jamais répercutée en faveur des consommateurs même quand le prix du baril de pétrole se réduit de 2 tiers (-60%). Le litre de carburant en France est très loin d’avoir suivi ce mouvement de baisse (13%) (+ d'infos).

Dans l’œuvre de Frank Herbert, je pense que l’impérium a de très bonnes raisons de maîtriser le volume de carburant alloué à la guilde spatiale (nous aurons l’occasion d’en discuter bientôt). Je pense donc que la taxation du commerce de l’épice doit être un moyen utilisé par l’Empire pour s’assurer à la fois de confortables (et pérennes) revenus tout en s’assurant des moyens « d’incitation » à suivre les direction qui définissent sa politique.

Quelques facteurs qui bousculent à coup sûr tout les calculs savants des économistes ^^)


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle