Auteur Sujet: Et si le "Cycle" se déroulait dans...  (Lu 4492 fois)

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1602
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Et si le "Cycle" se déroulait dans...
« le: août 10, 2015, 06:20:32 pm »
... une simulation informatique ?

Cette idée m'est venue ce jour et j'ai eu envie de la partager ici. Que l'on y songe : la civilisation de Dune, post-butlérienne, a connu un événement de Singularité informatique. D'après la légende, les machines pensantes ont été toutes supprimées à cette occasion, à la faveur de la victoire d'une culture opposée au machinisme. Mais à la fin du Cycle, on découvre les énigmatiques personnages de Marty et Daniel qui manipulent tout et tout le monde à travers leur "filet"... Des personnages que l'on identifie souvent comme des Danseurs-Visages "évolués" ou des machines pensantes.

Et si, en réalité, tout ce petit monde était une construction informatique tournant dans un ordinateur, quelque part ? Cela pourrait expliquer les pouvoirs surhumains dont disposent certains personnages - qui dans cette optique ne seraient sans doute pas autre chose que des intelligences artificielles ! - et surtout permettrait de trouver une autre interprétation aux personnages de Marty et Daniel, qui pourraient du coup être les seuls véritables êtres humains de tout le Cycle.

Après tout, Frank Herbert n'a-t-il pas eu l'occasion d'écrire des histoires de mondes truqués ?



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

En ligne ionah

  • Monkey Ier
  • Équipe Dune SF
  • Bashar suprême
  • *
  • Messages: 2355
  • you love the monkey
    • Spice Must Flow !
Re : Et si le "Cycle" se déroulait dans...
« Réponse #1 le: août 10, 2015, 09:46:32 pm »
cf : http://forum.dune-sf.fr/index.php?topic=2831.msg63832#msg63832

      "A Hindu creature has seen itself as it really is," the report said. [...]
       The report buzzed on: "The creature went insane as per indoctrination command, but most unfortunately it is a member of a sect which worships insanity. Others are beginning to listent to its babblings."


   Et si le monde ne nous apparaissait que sous la forme d'une illusion ? C'est le scénario que Frank Herbert se propose de nous faire découvrir.

   Comment se conceptualise le contrôle absolu ? Peut-être en s'assurant que les contrôlés ne perçoivent rien d'autre que ce qui leur est dicté de voir et de percevoir, afin de ne pas leur laisser d'opportunité pour contester le système de domination. Dans ce cas, l'hypnose serait un moyen d'y parvenir. Dans cette nouvelle psychotique, une entité extra-terrestre exerce un contrôle depuis des temps incalculables sur la population terrestre afin d'en soutirer un substrat, une sorte de sécrétion hormonale qui leur sert à maintenir leur immortalité: ainsi les humains sont volés de leur immortalité. Le contrôle est assuré par endoctrinement hypnotique, et les humains ne peuvent qu'ignorer leur dominants de même qu'ils ne peuvent se rendre compte de ce qu'il leur est fait. Car les extra-terrestres ont déjà fait ailleurs l'expérience d'un contrôle manqué, et ils ne peuvent se permettre un tel échec.

   Lorsqu'un maitre illusionniste praticien de l'hypnose tente par intuition de soulever le voile du commandement que sa patiente lui a révélé, c'est toute la structure de contrôle qui est en péril. Les extra-terrestres doivent corriger la situation, ou tout perdre.

       "The creature was, therefore, commanded to mate with another of its ilk who is more stringently under our control. The creature was also removed from any labor involving the higher nerve-centers and has been put to another task, that of operating a transportation device called a streetcar."

   Comme exploitée dans une autre référence de la SF (the Matrix), l'idée que le monde est illusion n'est pas neuve, et est encore une fois liée à la notion de contrôle et d'exploitation. Et comme nous l'avons vu dans d'autres articles, dans le paradigme de Frank Herbert, le monde est bien réel, mais ses interprétations sont des illusions qui visent à supporter la domination de certains sur d'autre. Les sources de crises et les risques potentiels de perte de contrôle résident dans la marge de capacité de l'entité dominante à assurer ce contrôle de manière permanent et absolue. Est ce toujours possible ? Dans le paradigme de Bourdieu (on quitte la SF pour la sociologie), cela fonctionne. Tant que le dominant parvient à faire accepter les règles de jeu par le dominé. Toute les formes de dominations ne sont pas identiques, mais toutes recherchent la même chose: le maintien du pouvoir.

* "Looking for Something?" in Startling Stories, April 1952, p.124


Donc un peu à la Matrix.
Dans ce cas, peut-on aussi penser que le Jihad Butlérien n'est qu'une illusion, une légende, pour faire oublier aux AI-slaves que la Singularité informatique a bien eu lieu et les forcer dans un conditionnement ?


En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1602
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : Et si le "Cycle" se déroulait dans...
« Réponse #2 le: février 19, 2016, 08:03:12 am »
Le rôle du Jihad Butlérien serait à réinterpréter dans cette hypothèse... Tout comme celui de Leto II, bien entendu.



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.