Auteur Sujet: Pouvoir et Corruption  (Lu 1525 fois)

En ligne ionah

  • Monkey Ier
  • Équipe Dune SF
  • Bashar suprême
  • *
  • Messages: 2332
  • you love the monkey
    • Spice Must Flow !
Pouvoir et Corruption
« le: septembre 20, 2014, 12:31:09 am »
Fil de discussion en rapport avec l'article du Blog "Pouvoir et Corruption"
>> http://blog.dune-sf.fr/pouvoir-et-corruption/

vos remarques et commentaires sont les bienvenus    :snoob:

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1559
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : Pouvoir et Corruption
« Réponse #1 le: septembre 20, 2014, 03:31:17 pm »
Intéressant article qui met en lumière une lecture inhabituelle du Cycle. Je rapprocherai volontiers le rôle nouveau du Bene Gesserit, vers la fin du Cycle, de cette notion de "souveraineté partagée" qui caractérise le Dunivers à cette époque. La société modelée par Leto II est une société où le pouvoir est, par essence, partagé. Plus de pouvoir absolu possible, donc plus de corruption totale possible ?



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

En ligne ionah

  • Monkey Ier
  • Équipe Dune SF
  • Bashar suprême
  • *
  • Messages: 2332
  • you love the monkey
    • Spice Must Flow !
Re : Pouvoir et Corruption
« Réponse #2 le: septembre 20, 2014, 08:20:19 pm »
à mon sens, la corruption est diminuée dans la mesure où l'emploi du pouvoir est contrôlé: à quelles fins et comment fut utilisé le pouvoir ?
on retourne constamment à la fameuse question quis custodiet ipsos custodes? qui est également posée dans le cycle.
la lutte contre la corruption exige qu'un système puisse s’auto-contrôler ou être contrôler afin de valider l'emploi des pouvoirs.
partager le pouvoir est une partie de la solution.
il me semble que l'intervention des Honorées Matriarches tente à montrer qu'il existe une certaine entropie autour pouvoir: le corruptible existe de toute manière que la structure de pouvoir existe ou non (à moins qu'une éducation radicale résolve le problème dès le début), il faut donc limiter les occasions dans lesquelles il puisse se manifester, càd limiter les formes/structures de pouvoirs dans lesquelles il puisse se réaliser/matérialiser.