Auteur Sujet: Petit scénario catastrophe (quoique)  (Lu 1137 fois)

Tof de Habbanya

  • petit Rakinou
Petit scénario catastrophe (quoique)
« le: mai 19, 2013, 10:57:09 pm »
Hier soir m'est venu à l'esprit le concept d'un petit scénario catastrophe (quoique) : Imaginons que de nos jours sur Terre, des truites des sables soient introduites en plein Sahara. Sachant que notre bonne vieille Terre est composée à 70% d'eau, à votre avis que va-t-il advenir ?!...

En ligne Anudar

  • Scribe Arkhonte
  • Équipe Dune SF
  • Navigateur
  • *
  • Messages: 1591
    • La Grande Bibliothèque d'Anudar
Re : Petit scénario catastrophe (quoique)
« Réponse #1 le: mai 20, 2013, 09:17:31 am »
Pure hypothèse de fiction, à laquelle on peut en effet réfléchir après avoir fait un rappel d'usage : la Terre n'est pas composée à 70 % d'eau, puisque 80 % de sa masse est contenue dans son manteau, lequel est rocheux (péridotite).

Je pense que pour répondre à ta question, il convient de se reporter à ce passage des Enfants de Dune où l'on apprend que la Maison Corrino exilée sur Salusa Secundus tente d'y adapter des truites des sables, avec le concours des contrebandiers qui, depuis Arrakis, entretiennent un commerce de truites et de vers des sables à destination de ceux qui voudraient briser le monopole Atréides sur la production d'épice. En vain, comme il s'avère dans L'Empereur-Dieu de Dune puisque la seule épice encore disponible, après l'extinction des grands vers sur Arrakis, est celle qui est stockée ici ou là. Autre élément d'importance : la transformation écologique, dans La Maison des Mères, de la planète du Chapitre, n'est rendue possible qu'avec un contrôle serré.

A mon avis, la simple introduction de truites des sables en plein Sahara ne suffiraient donc pas à transformer la Terre en Arrakis : toutes les chances existent pour que les amibes extraterrestres crèvent par simple excès d'humidité. Gageons d'ailleurs que, dans l'hypothèse d'une tentative d'ingénierie planétaire visant à transformer la Terre en Arrakis-bis, les Fremen-écologistes ne s'intéresseraient pas au Sahara mais bel et bien au désert d'Atacama, au Chili, réputé pour être le plus sec de la planète.



« Nos pères et nos mères ont commis l'ubris et ne sont plus,
Et nous portons maintenant le poids de leurs iniquités. »

Anonyme, Péan de l'Intégration.

Tof de Habbanya

  • petit Rakinou
Re : Petit scénario catastrophe (quoique)
« Réponse #2 le: mai 20, 2013, 02:14:43 pm »
Bien sûr, suis-je bête, je voulais dire que la Terre est recouverte à 70 % d'eau !  ;D Je me suis mal exprimé  :'(

Euh oui, c'est sûr qu'avec toute cette humidité, on va avoir du mal... Dommage, ça m'aurait bien plu de faire un petit tour à dos ver, le nez au vent sentant bon le sable chaud.

Mais c'est pas demain la veille  :'(

Hors ligne Leto

  • Équipe Dune SF
  • Naib
  • *
  • Messages: 2223
    • De Dune A Rakis
Re : Petit scénario catastrophe (quoique)
« Réponse #3 le: mai 20, 2013, 04:29:51 pm »
Le problème de l'Atacama, c'est qu'il est surtout rocailleux (si je ne dis pas de bêtises). Du coup, ça compliquerait l'introduction des truites des sables.
Deuxième gros problème (malgré les travaux de la NASA), sans eau, la vie serait beaucoup plus rude sur Terre (oui, c'est une évidence et alors?!....) --> nombreuses victimes à venir.
L'espace et le temps sont les modes par lesquels nous pensons et non les conditions dans lesquelles nous vivons
Albert Einstein

Tof de Habbanya

  • petit Rakinou
Re : Petit scénario catastrophe (quoique)
« Réponse #4 le: mai 20, 2013, 08:49:26 pm »
Or, sans eau, avec une vie plus rude sur terre, la population humaine serait amenée à vivre à la manière Fremen ; cela occasionnerait deux points positifs :

1) Une production accrue d'exemplaires des romans DUNE, au point d'en faire une Bible !  ;D

2) Un essor magistral de l'industrie de fabrication du Distille !  ;D