Auteur Sujet: Devenir maître du monde. Quelles sont les régles ?  (Lu 3216 fois)

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 655
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Devenir maître du monde. Quelles sont les régles ?
« le: octobre 31, 2012, 06:38:18 pm »
Bonjour

Histoire de s'amuser un peu et afin d'approfondir ma réflexion sur "les spécifiques" (mon projet de roman SF) je vous invite à réfléchir avec moi sur les divers moyens (crédibles) de devenir le "maître du monde" et de le rester.

L'un des personnage central de mon roman est littéralement le maître du monde. Il a d'excellentes raisons pour cela et pratique un despotisme discret aux méthodes parfois extrêmes. Il porte, bien sûr l'étiquette "bad guy" de mon histoire.

Arriver à rendre crédible ce pouvoir énorme et obscur est l'un des gros écueil qui nuis à la crédibilité des romans d'espionnage, fantastique ou de SF. Rendre crédible ce personnage et sa position de maître absolu de l'humanité est l'un des challenge littéraire que je doit réussir dans ce roman. Je ne parlerais pas ici des motivations de mon personnage, mais sachez qu'il a été poussé à l'obtention de ce poste très "convoité" par d'excellentes raisons (un peu comme l'empereur dieu). Ce n'est pas seulement le pouvoir absolu qui le motive, mais comme on découvre cette motivation vers la fin de mon histoire je n'en dirais pas plus.

Pour répondre par avance vos questions, mon héros ne dispose pas de pouvoir de prescience, de calcul de probabilité, de contrôle de la volonté ou de manipulation temporelle. Rien qui ne puisse le rapprocher d'un Kwisatz Haderach ou d'un dieu. Il a une puissance de travail exceptionnelle mais pas un cerveau supérieur. Bref sa "spécificité" l'a aidé à devenir le maître du monde mais ce n'est pas le facteur décisif.

Comment arriver a maîtriser seul le genre humain ?

Cela demande à mon sens la stricte observance de quelques règles que je vous livre ici :

     • La discrétion absolue. Personne ne doit connaître l’existence de cet homme ni de son pouvoir.  Plus on s’élève dans la pyramide du pouvoir mondial moins de monde peut connaître votre existence et le maître absolu est absolument connu de personne. Il ne doit pas présenter de signe extérieur de richesse ou de pouvoir et ne faire confiance à personne. Ses actions même les plus extrêmes et visibles semblent naturelles ou sont oubliées dans une indiférence totale.

     • Le pouvoir absolu. Son pouvoir s'étend jusqu'au plus fin grain de sable. Le plus puissant comme le plus petit dénominateur humain peut être totalement créé, contrôlé, maîtrisé ou supprimé. Le maître du monde tiens les rênes du pouvoir et des "contres pouvoirs" de l'alpha et de l'oméga, des hommes de bien et des assassins.

     • Il maîtrise totalement l'information  Publique ou privée la totalité du savoir humain est maîtrisée par cet homme. Cette maîtrise est indispensable pour assurer la discrétion de ses actions. Mais elle permet également de susciter des opinons, des actions, des mouvement de foule nécessaires à la réalisation de ses objectifs.  

     • Seuls les objectifs principaux demandent son attention. Mon personnage, même si il jouis d'un pouvoir "spécifique" n'est pas plus exceptionnel mentalement ou physiquement que n'importe quel membre de l'humanité. Il ne peut donc s’occuper personnellement que d'un nombre limité de choses. D'ailleurs moins il entre en interaction avec les autres, plus il est assuré que son existence est oubliée.


Mais vous, que pensez-vous de ces règles ?

Quelles sont, à votre avis, les règles à suivre pour devenir et rester "maître du monde" ?
  
« Modifié: octobre 31, 2012, 06:44:13 pm par Il Barone »


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

En ligne ionah

  • Monkey Ier
  • Équipe Dune SF
  • Bashar suprême
  • *
  • Messages: 2332
  • you love the monkey
    • Spice Must Flow !
Re : Devenir maître du monde. Quelles sont les régles ?
« Réponse #1 le: octobre 31, 2012, 09:02:50 pm »
Comment devenir le Maître du Monde !?! voila bien un sujet sur lequel le Concombre Masqué pourra te conseiller !!

je pense qu'une phrase de Dune peut servir de passerelle avec ta réflexion : ""The power to destroy a thing is the absolute control over it. You [Guildsmen] have agreed I [Paul] have that power. We are not here to discuss or to negotiate or to compromise. You will obey my orders or suffer the immediate consequences!" "
« Modifié: octobre 31, 2012, 09:04:37 pm par ionah »

Hors ligne Filo

  • veteran
  • Rakinou (5)
  • Lisan Al-Gaib
  • *****
  • Messages: 2572
  • ...Free Inner Look-Out ©...
    • Filosphere
Re : Devenir maître du monde. Quelles sont les régles ?
« Réponse #2 le: novembre 01, 2012, 10:05:33 am »
Sauf que l'exemple que tu donnes, Ionah, correspond à un cas où le maître est universellement connu en tant qu'empereur cruel, et que sa suprématie repose sur cette connaissance, voire crainte.

Le postulat intéressant de Barone suppose au contraire un anonymat total, ce qui pour moi implique déjà un critère indispensable non cité : la suprématie financière qui, dans notre modèle de société, implique le pouvoir le plus puissant. Tout le reste pourrait en découler. Allié à une absence totale de scrupules et de pitié bien entendu.
Ici maintenant
sitôt dit sitôt enfui
as-tu profité?

En ligne ionah

  • Monkey Ier
  • Équipe Dune SF
  • Bashar suprême
  • *
  • Messages: 2332
  • you love the monkey
    • Spice Must Flow !
Re : Devenir maître du monde. Quelles sont les régles ?
« Réponse #3 le: novembre 01, 2012, 12:29:47 pm »
oui et non. la tirade provient de la 'confrontation finale' dans le premier livre, lorsque Paul doit faire reconnaître son pouvoir donc il n'est pas encore tout cela. en fait il n'a pas besoin d'être cruel, ni d'être universellement connu. Il lui suffit que quelques Guildmen haut placés comprennent la menace. mais de fait dans Dune, il est connu, ce qui éloigne du premier postulat "Personne ne doit connaître l’existence de cet homme ni de son pouvoir" (toutefois, Paul arrive à aller se balader dans les rues d'Arrakeen incognito de temps à autres...)

Mais ce qui me pousse pousse au rapprochement n'est pas tant de savoir si Paul est connu ou pas, c'est la définition ce pouvoir absolu. Pour Paul/Herbert, c'est la capacité à détruire une chose qui confère le contrôle absolu.
dans l'approche de Il Baron, l'idée en est proche: "Le plus puissant comme le plus petit dénominateur humain peut être totalement créé, contrôlé, maîtrisé ou supprimé"

Dans Dune, il s’agit d'assoir un despotisme hydraulique sur une ressource, l'épice. Dans 1984, le pouvoir et le contrôle se font via la maîtrise de l'information.

pour ma part, j'ai un peu de mal à reconstruire l'implication proposée: suprématie financière et anonymat. l'une et l'autre sont indépendante/autonome à mon sens. Mais on peut poser la question à l'envers: si je détruis la finance, est ce que j'opère un sevrage sur le monde sans pour autant perdre cette ressource pour moi ? Si l'on se détache de la vision dunienne du pouvoir/contrôle, on peut s'intéresser à la finance comme un système, une technique, une science dont celui qui en exploite le mieux les savoirs et mécanismes peut en devenir comme maître et possesseur, jusqu'à en affecter le moindre petit débiteurs et créditeurs.

et pour que le pouvoir soit définitivement absolu, il faut que l'objet de la domination, ou la source du mécanisme, soit non substituable.
et à côté de la finance, un pouvoir intéressant à considérer peut-être celui de l'agriculture. la capacité à délivrer de quoi se nourrir quotidiennement à 7 Milliard d'individus est un défi, mais celui qui tient les rênes de la production et de la distribution peut affamer l'obèse du Bronx et gaver le petit Biaffrai.


en tapant cela, il me revient en tête une nouvelle de P.K.Dick "Faith of Our Fathers" dans lequel un apparatchik du système parvient à se rapprocher du Leader et à en percer l’identité mystère en utilisant une contre-drogue.


Et si je pense néanmoins que tout pouvoir/contrôle requiert un minimum de reconnaissance dans la relation dominant/dominé, et que peut-être que les sujets ne se reconnaissent pas entre eux, mais par entités interposées; pour qu'un pouvoir/contrôle s'exerce, il faut bien qu'un se reconnaisse dans ce rapport et agisse en conséquence. Mais cela relève peut-être d'une vision trop politique. On peut également penser qu'un pouvoir s'exerce au détriment des autres, quand ils ne sont pas conscient des forces qui les diriges.

Et il me revient également cette nouvelle de Herbert, Looking for Something?, dans laquelle le pouvoir qui s'exerce sur les humains par des êtres extra-terrestres relève de la manipulation. Le pouvoir qu'ils exercent sur les humains est (quasi)absolu et ils sont anonymes (par contre, ils sont un peut plus que spécifiques ^^).

La manipulation comme forme de pouvoir s'attache à un grand besoin d’opacité et d'anonymisation - mais souvent l'échelle en est réduite (on laissera les théories conspirationnistes de côté)

en poursuivant la réflexion, il se peut que nous arrivions à cerner la problématique dans un triangle d'incompatibilité genre visibilité - échelle - substitution. à voir.

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 655
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : Devenir maître du monde. Quelles sont les régles ?
« Réponse #4 le: novembre 05, 2012, 02:26:20 pm »
Dans ce monde qui est le notre (ou se déroule mon histoire) je ne vois pas comment un despotisme hydraulique pourrait vous offrir le pouvoir absolu (de façon pérenne).

Certes il existe le pétrole qui devrait théoriquement permettre ce type de contrôle, mais nous savons (en France plus que partout ailleurs) que l'on peut contourner un tel despotisme énergétique. Le despotisme hydraulique est l'une des forme d'autorité la plus difficile à conserver. On connait tous bien la ressource et celui qui la maîtrise. La place de ce despote est forcément très convoitée et challengée en priorité par ceux qui sont chargé matériellement de veiller sur cette ressource stratégique.

L'actualité des pays Arabes démontre d'ailleurs cet état de fait de façon forte. Certains gouvernements (Arabie saoudite, Bahreïn) ont du prendre les devants en se rendant compte que leur population la plus défavorisée se trouvais justement au plus près des ressources en pétrole. D'un seul coup pas mal d'argent a été distribué à la population. Mais c'est à mon avis "reculer pour mieux sauter". On en parlera dans quelques années. Je pense même que ces populations ont beaucoup inspiré Frank Herbert dans la création des Fremens.    

L'argent et la finance sont aussi des pistes mais elles ne sont pas aussi totalitaires que cela puisque des population entières peuvent (ou sont obligées) de s'en passer. Par contre effectivement le fonctionnement des marchés et de la finance est à mon avis l'une des façon de contrôler les populations à l'échelle macro tout en restant discret. La finance contrôle les niveaux de vie dans leur ensemble mais n'est pas un moyen sûr pour contrôler un homme en particulier.

Mon personnage, maîtrisant le décisionnel d'un bon nombre d'organismes d'état et d'entreprise, profite à 100% de cette possibilité d'influer sur l'humanité à grande échelle. D'une pierre deux coup, il profite aussi de cette maîtrise pour assurer le financement de ses projets (de façon suffisamment détournée pour ne pas se faire prendre).

Bref le despotisme hydraulique n'est pas la méthode pour mon personnage. Je dirais qu'il pratique plutôt le despotisme de "la balance" (Ne cherchez pas dans vos dictionnaires la définition de ce terme que je viens d'inventer). Elijaah (le prénom de mon personnage) maîtrise les pouvoirs et contre pouvoirs, les deux coté des plateaux de la balance. Selon ses besoins il exerce une légère pression sur l'un ou l'autre des plateaux afin de faire avancer ses projets.

Par exemple il maîtrise à la fois les organismes de police et les organisations criminelles. Deux moyens naturels de maîtriser ou supprimer des individus sans attirer l'attention sur une quelconque manipulation occulte. Il suffit de donner certaines informations à une organisation ou l'autre (ou les deux) de diriger leur décision pour régler ce type de problème humain. Tel juge incorruptible est supprimé d'une équation par sa mort, la découverte de ses goûts immodéré pour les petits garçons ou ses contacts dans la mafia locale. Au final qui pourrait découvrir la main d'Elijaah derrière ces événements.    

Le "despotisme de la balance" masque les manipulations les plus visibles et extrêmes sur un plateau en mettant en action un contrepoids équivalent sur l'autre plateau. Comment imaginer qu'une manipulation ai pu avoir lieu lorsque les deux plateaux restent en équilibre ? Qui peut-on accuser, sinon les lois de l'équilibre universel ?

Elijaah provoque à la fois la catastrophe et sa résolution. Pour masquer sa propre existence (question de vie ou de mort pour lui) il est le garant de l'équilibre de l'humanité (voire de son immobilisme (tiens cela me rappelle quelque chose^^)).

Ce sont de grands pouvoir, tels que l'on pourrait prêter à un dieu, mais ce n'est qu'un homme. Je voudrais éviter au maximum les "deus ex machina" fourni par une drogue (une épice), des pouvoirs sans limites, une technologie avancée, l'intervention d'une nouvelle ressource universelle permettant un monopole mondial ou un despotisme hydraulique inventé,...

Merci pour vos avis  :)
« Modifié: novembre 05, 2012, 04:35:53 pm par Il Barone »


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle

Hors ligne Elijaah Falstophe

  • Ramasseur de Rosée
  • Messages: 6
    • The perfect Playlist
Re : Devenir maître du monde. Quelles sont les régles ?
« Réponse #5 le: mai 28, 2013, 11:17:33 am »
A quoi cela sert, si l'on est le maître du monde de ne pas le faire savoir ?

Pourquoi vouloir que rien ne bouge ?

En ligne Il Barone

  • Équipe Dune SF
  • Duc
  • *
  • Messages: 655
  • Voir les plans dans les plans.
    • Le site du Baron^^
Re : Re : Devenir maître du monde. Quelles sont les régles ?
« Réponse #6 le: mai 28, 2013, 05:51:25 pm »
A quoi cela sert, si l'on est le maître du monde de ne pas le faire savoir ?

Ne pas se faire connaître c'est assurer la pérennité de sa position. Si personne ne vous connais, il est impossible que l'on convoite votre place.

Je vois aussi les strates du pouvoir comme une question de point de vue.

Pour tout le monde le plus important des français c'est notre représentant élu. Pour ce représentant les industriels qui ont financé sa campagne ou sa politique ont peut-être plus de pouvoir que lui.

Les représentants de pays au poids géopolitique plus important que celui de la France peuvent peut-être représenter le sommet du pouvoir. Mais eux même peuvent être chapeautés par les gros industriels ou financiers de leur pays qui encouragent ou découragent les décisions politiques avec leurs capitaux.

Pour les habitants des USA, Barrack Obama est le sommet visible de la pyramide, mais pour Monsieur Obama ce sommet deviens invisible pour son peuple mais visible pour lui. Et ainsi de suite, plus on s’élève dans l'ascenseur du pouvoir plus on devine plus que l'on vois celui qui se trouve au sommet.

Par contre plus le point de vue est élevé plus l'homme qui est au sommet possède un point de vue élargi sur l'humanité.

Pourquoi vouloir que rien ne bouge ?

Ce n'est pas exactement ce que j'ai dit, mais qu'importe. Effectivement mon "maître du monde" a une excellente raison pour conserver le monde dans son état de départ. Un facteur important pourrais faire basculer l'humanité dans la folie (et la destruction) et mon personnage essaye d'éviter cela à tout prix.

Dans ce sens c'est peut-être la décision inverse de celle qui as été prise par Paul ou Leto II.


L'administrateur, à créé ce forum pour éprouver le fidèle