Les Ateliers de la Communauté > Le Défi Frank Herbert

Vous cherchez quelque chose?

(1/2) > >>

Leto:
(VO : Looking for Something?).

Cette nouvelle de 1952 narre l'expérience d'un hypnotiseur et d'une spectatrice ayant participé à son spectacle.
Ils vont ensemble réfléchir à la question suivante : et si nous vivions dans une illusion permanente?
La spectatrice est en effet persuadé que les choses qu'elle a vu étaient réelles (alors qu'il s'agissait d'ordres hypnotiques). Elle est sûr d'avoir vraiment vécu ce qu'il lui était juste suggéré sous conditionnement. Mais cela la trouble. Si elle n'a pas conscience de ce qu'elle a vraiment vécu, qu'est-ce qui lui prouve qu'elle en est sortie ou que sa vie est bien réelle ou correspond à ce dont elle pense avoir conscience.
Cette interrogation ronge également l'hypnotiseur sous un angle différent : si lui est capable de faire faire des choses à des gens et que ceux-ci n'en ont pas conscience, se peut-il qu'il soit lui-même "victime" de telles manipulations. Quand il voit son pouvoir, il se demande si quelqu'un avec un pouvoir identique (ou même un pouvoir supérieur) ne pourrait pas faire la même chose sur lui sans qu'il en ait conscience.

Au fil de la nouvelle, Frank Herbert nous propose une réponse intéressante, celle d'un monde dans lequel nous ne sommes pas seul, un monde qui vit tout autour de nous. Un monde, une civilisation qui se cache à nos yeux en manipulant notre vision du monde.
Interrogation très intéressante, très bien écrite avec une réponse étonnante.

Bref, une bonne nouvelle qui se laisse lire facilement!

fenring:
Hé bien, je n'avais pas connaissance de cette nouvelle intrigante qui, coïncidence, rappelle les concepts que je viens de présenter dans le fil sur Daniel et Marty.
Dommage qu'il n'ait pas été traduit. Si ?

Leto:
Si, si, cette nouvelle a été traduite, elle fait partie du recueil de nouvelles "Le Prophète des Sables"   8)

fenring:
Bon, ben... je l'ajoute sur ma liste d'avril :)

Leto:
Il y en a quelques uns dispo en occasion sur amazon. Mais si on se voit d'ici là, je pourrais te prêter mon exemplaire.

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique