Auteur Sujet: Comparaison: Jihad Dunesque/Informatisation  (Lu 2362 fois)

Hors ligne Irene Corso

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 140
    • http://www.capitanalatriste.com/
Comparaison: Jihad Dunesque/Informatisation
« le: avril 26, 2007, 01:39:58 pm »
Apres verification, ce topic ne semble pas faire repetition, si je me trompe, corrigez-moi.

Apres avoir survecu hier la panne generale des ordinateurs dans mon resto hier en plein milieu du temps de midi, bien sur, il me vient des reflexions sur le message qu'Herbert - hors les elucubrations cybernetiques de KJA et BH - nous deploie avec l'idee du jihad anti-machines a penser.

Que pensez-vous etaient les intentions de Herbert quand il crea cette idee de Jihad Butlerien? Une denonciation de l'informatisation qui s'implantait lentement mais surement dans les USA des annees 60? Une critique que les ordis devraient etre interdits la ou le facteur humain est la question principale (exemple gestion du personnel pour faire contemporain)? Une critique de l'idee que les ordis, comme machine, ne devraient pas etre pris pour des humains, quelles que soient leurs capacites techniques?

Que pensez-vous du sens deploye par Herbert quand il deploie sous nos yeux les groupes arch-typiques, presque caricaturises, des Ixiens (technologie dure), Maisons politiques (monde de la politique), Tleilax (technologie biologique), Fremen (vie tribale, utilisant la technologie juste la ou elle est necessaire a la survie), Atreides (morale stricte avec focus sur l'humain), et Harkonnens (monde technologise, pas mal demoniaque)?
"Destiny is usually just around the corner. Like a thief, a hooker , or a lottery vendor: its three most common personnifications. What destiny does not do is home visits. You have to go for it yourself."

Hors ligne Icarus

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 1041
Comparaison: Jihad Dunesque/Informatisation
« Réponse #1 le: avril 26, 2007, 02:12:06 pm »
Je pense plus à une utilisation maîtrisée des ordinateurs et de la technologie.
L'humain doit garder un contrôle sur les machines et ne doit pas en devenir dépendant.
C'est lorsque nous croyons savoir quelque chose qu'il faut justement réfléchir un peu plus profondément.

:userbar-dar:

Hors ligne Batigh

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 250
Comparaison: Jihad Dunesque/Informatisation
« Réponse #2 le: avril 26, 2007, 02:38:53 pm »
La technologie de pointe est bien présente dans le cycle, même les fremens ont leur technologie poussée à l'extrême pour la gestion de l'eau.
Le système politique "féodalisé" et la spécialisation à l'extrême de certains peuples ne freinent pas forcément les progrès scientifiques et techniques.
Les machines sont présentes à tous les niveaux, mais elles sont cantonnées (bridées?) au rôle d'outil supervisé.

La peur :

- donner un pouvoir de décision à une machine dépourvue de toute conscience ... et donc de toute conscience de la valeur d'une vie humaine
- des réponses automatisées/préprogrammées aux problèmes de l'univers qui lui est imprévisible ... et baser notre survie sur ces réponses

conclusion :
on va tous mourir !

petit plus : le jihad ne sera pas nécessaire avant longtemps. On sera mort d'autre chose :D


et pour citer Leto II :
"Par leur existence même, les machines conditionnent leurs utilisateurs à se servir de leurs semblables comme ils se servent d'elles"
Frank Herbert nous montre, d'un doigt dunien, tout un univers de pensées. L'idiot, ne regardant que le doigt, retrouve Dune avec plaisir et curiosité quand Brian Herbert, mimant grossièrement le geste de son père, nous montre son cul.

Hors ligne Le Condor

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 151
Comparaison: Jihad Dunesque/Informatisation
« Réponse #3 le: avril 26, 2007, 05:33:30 pm »
Je ne crois pas qu'Herbert ait voulu critiquer quoi que ce soit. Il se contente de donner son idée du développement futur de l'humanité, sans juger ni faire la moral (d'ailleurs, je ne suis toujours pas convaincu que l'humanité de Dune soit la meme que celle d'aujourd'hui). Il n'y a pas de message politique dans Dune, il n'y a que des digressions sur des themes comme la politique, la diplomatie, la religion, la psychologie ... a la différence d'autres oeuvres de science fiction, la fiction n'est pas au service d'un message, au contraire ce sont ces digression qui sont au service de la fiction.

Voici ce que dit Gerard Klein dans sa préface de La Ruche d'Hellstrom :
"Ce qui distinge le roman de Franck Herbert [...] de la plupart des autres, c'est qu'il ne vise a transmettre aucun message politique ou sociologique. Il spécule sur un avenir biosocial possible de l'humanité sans le condamner, l'éxalter ni le déplorer."

Au sujet des groupes archétypique, cela rentre dans son idée d'une société ultra spécialisée. Je ne sais plus ou j'ai vu cela, mais il me semble qu'il constatait que la société n'avait plus besoin de généralistes, mais de spécialistes (alors que lui meme etait un généralise).
Quoique c'est peut etre le contraire (me semble que c'est dans la mini bio dans les premieres pages des Dunes en format poche).

Citer
et pour citer Leto II :
"Par leur existence même, les machines conditionnent leurs utilisateurs à se servir de leurs semblables comme ils se servent d'elles"


Voila une référence au communisme et aux scientifiques qui prétendent expliquer le comportement humain par des algorythmes et des statistiques  (sociologues, économistes, psychologues, historien ...).
A quoi ça sert d'avoir autant de doigts si on peut même pas se gratter le cul ?" (Cha)

Le Condor aka Fatman

Hors ligne Irene Corso

  • Rakinou
  • *
  • Messages: 140
    • http://www.capitanalatriste.com/
Comparaison: Jihad Dunesque/Informatisation
« Réponse #4 le: mai 08, 2007, 12:24:17 pm »
Citer
et pour citer Leto II :
"Par leur existence même, les machines conditionnent leurs utilisateurs à se servir de leurs semblables comme ils se servent d'elles"
Voila une référence au communisme et aux scientifiques qui prétendent expliquer le comportement humain par des algorythmes et des statistiques  (sociologues, économistes, psychologues, historien ...).[/quote]Interessante quotation suggerant que l'usage des machines engendrent un determinisme comportemental dans ces utilisateurs. Dans un sens Herbert dit exactement la meme chose que ces statisticiens et leurs nombres, mais en utilisant l'argument de la presence de machines, ce qui est le theme du Jihad butlerien.


Citation de: "Fatman";p="52247"

Voici ce que dit Gerard Klein dans sa préface de La Ruche d'Hellstrom :
"Ce qui distinge le roman de Franck Herbert [...] de la plupart des autres, c'est qu'il ne vise a transmettre aucun message politique ou sociologique. Il spécule sur un avenir biosocial possible de l'humanité sans le condamner, l'éxalter ni le déplorer."


Errrr..... mais le jeu de la speculation en lui-meme est une facon d'argumenter un point, comme les avocats te le diront dans leur peroraison en cour de justice.
"Destiny is usually just around the corner. Like a thief, a hooker , or a lottery vendor: its three most common personnifications. What destiny does not do is home visits. You have to go for it yourself."