Messages récents

Pages: 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10
11
Dune par B. Herbert & K.J. Anderson / Re : Faut-il lire Brian Herbert et Kevin J. Anderson ?
« Dernier message par Leto le avril 23, 2020, 06:22:27 pm »
En un mot: non   :non:
En une phrase: si on a créé des sujets "Brian est-il un danger pour l'oeuvre de son père?" ou encore "les grosses incohérences de Brian", c'est qu'il y a une raison (et la réponse est incluse dans la question)  :burnkja:

En plus de mots (mais assez court): dans un précédent sujet, j'avais repris un extrait de "Science-fiction : lecture et poétique d'un genre littéraire" qui fait mention de l'ami Brian :

Citer
En explicitant l'inférence temporelle, il arrive d'ailleurs qu'on vide complètement de sa raison d'être un univers fictionnel, dont la spécificité s'appuyait précisément sur des floutages temporels : c'est le cas pour les suites récemment données au cycle de Dune par le fils de Frank Herbert, Brian. Il me semble que c'est un bon exemple (même s'il est déceptif pour le coup) des effets de retour du non narratif sur le narratif. Mais les auteurs les plus malins contournent cette difficulté prévisible (expansion nécessaire mais décevante de la fiction du futur) par des stratégies plus subtiles, qui débouchent sur un dernier type d'annexe non narrative, les annexes discursives (type Encyclopédie)


En plus de mots (et un peu plus long):
Je suis le même élitiste que Filo en ce qui concerne la littérature (au passage, dédicace à  mes parents de qui je tiens ça) : du coup, la différence qualitative entre FH et les rigolos (ce sont eux qui ont un nez de clown en moins Messiah ;D ) apparaît immédiatement.

Il y a les incohérences : les Maisons jouxtent le cycle original, j'attendais plus de rigueur sur des points comme la naissance de Paul et le comportement du Bene Gesserit (cf. sacrifice d'Anuril qui serait passée inaperçu? , etc...). La Genèse en souffre moins, étant donné l'éloignement chronologique.

Il y a la qualité : aussi bien dans le style que dans le fond, la Genèse est vraiment un roman de gare (transformation de Norma Cenva, Junon qui détruit tout pile poil au bon moment, d'on ne sait où, etc....). L'intrigue des Maisons est plus recherchée (cette histoire d'Epice de synthèse avant le Cycle est une idée intéressante), et, pour le coup, le plaisir était plus grand de retrouver nos persos préférés.

En plus de ça, nous avons le comportement de BH & KJA : la censure sur le forum officiel (il est interdit de dire du mal des pré-séquelles --> la création de nombreux forums contestataires... qui a dit que la répression entraînait la révolte? ;D), la manipulation (attention, je vais parler des Après Dune : Hunters et Sandworms se basent autant, si ce n'est plus, sur les préquels que sur le Cycle original). Et c'est là  que je m'insurge (en fait non, étant un snoobinard élitiste, je me suis insurgé depuis longtemps) : on nous parle de notes retrouvées et on construit la suite à  partir d'autre chose de beaucoup plus fade. La Dunyclopédie, travail conséquent et de qualité : ne convient pas à  BH & KJA, contredit leur version, alors qu'elle est antérieure et validée par FH (écrite entre l'EDDD et les HDD), est interdite de réédition.
Bref, c'est cette atmosphère dictatoriale et médiocre qui me donne envie de me lever et de dire Stop!
12
Dune par B. Herbert & K.J. Anderson / Re : Faut-il lire Brian Herbert et Kevin J. Anderson ?
« Dernier message par ionah le avril 23, 2020, 05:11:24 pm »
Répondre à cette question revient à se remémorer de pénibles moments de lecture quasi-forcées qui suivirent une déception énorme.

Après un moment d'euphorie qui me rendit quelque peu aveugle aux impers de la rédaction de la première Trilogie, la lecture de la Trilogie sur le Jihad Butlérien fut un moment de révélation sur la médiocrité réelle de Brian Herbert et Kevin J. Anderson. Une lecture en Z du 'Dune 7' en deux tomes finit par me convaincre d'une chose fondamentale: je n’apprenais rien.

l'Univers de Frank Herbert ne servait que de décor pour des saynètes forcément contrites aux événements de l'Hexalogie quand, par malheurs, elles ne venaient pas introduire une contradiction ou une incohérence. Aucun approfondissement ou extension de la réflexion du père sur des thèmes centraux, comme la question de la gouvernance, n'est offerte par le fils. Seuls quelques mantras et canto sont repris, sinon torturés, pour faire passer le goût fade de leur soupe.

Outre la question de style et de forme, c'est bien la question du fond qui fait défaut. Et là où aujourd'hui on lit que Villeneuve fait du StarWars pour adulte avec Dune, parfois je pense que Brian Herbert, lui, fait tout simplement du Dune pour enfants.
13
Dune dans les Films, Jeux et autres... / Re : DUNE 2020 : toutes les Dernières Nouvelles
« Dernier message par ionah le avril 20, 2020, 02:48:55 pm »
Je viens d'ouvrir un Sondage pour épicer vos discussions sur le Dune 2020

14
Dune dans les Films, Jeux et autres... / Re : Dune 2020 sera-t'il un succès ?
« Dernier message par ionah le avril 20, 2020, 02:47:56 pm »
dans le genre des vraies-fausses questions :

2020, Apr 10
Can Denis Villeneuve break the curse of Frank Herbert's Dune on the big screen?
After Alejandro Jodorowsky’s abortive 15-hour version and David Lynch’s tailspin of an attempt, it is Denis Villeneuve’s turn to ride the sandworm
> https://www.theguardian.com/film/2020/apr/10/can-denis-villeneuve-break-the-curse-of-frank-herbert-dune-on-the-big-screen
15
Dune dans les Films, Jeux et autres... / Sondage : Dune 2020 sera-t'il un succès ?
« Dernier message par ionah le avril 20, 2020, 02:40:34 pm »
16
Personnellement je trouve que les choix graphiques sont intéressants et pertinents. Les distilles évoquent bien des combinaisons environnementales et le connecteur nasal ressemble furieusement à celui que l'on trouve dans la Dune Encyclopaedia...
17
Super, merci pour toutes ces images. En tout cas, le design des persos (pour le peu que l'on peut en voir) m'emballe vraiment  :D
18
On a quand même l'impression que le blanc de l'oeil reste assez blanc... et que l'on pourrait partir donc sur une représentation proche de celle-ci...


Ce qui nous éloignerait du choix majoritaire des adaptations jusqu'à présent : le "bleu sur bleu" pris au pied de la lettre.
19
Teinte de l’Ibad plus précise !
20
Cette image possède un intérêt supplémentaire : outre l'allure de Chani, on peut avoir une idée de celle du krys !
Pages: 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10