Messages récents

Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1
Tout ceci m'a l'air fort intéressant! Je serais très curieux de connaître les détails du fonctionnement de ton système, afin de peut-être pouvoir y jouer avec mes amis. En effet, nous sommes friands de jeux de rôles personnels et uniques (Donjons et Dragons, très peu pour nous...) et un système de jeu basé sur des factions et de la politique m'intéresse au plus haut point. Et peut-être que j'arriverais enfin à les intéresser à Dune pour de bon, ahah

(Au fait, plutôt qu'utiliser le mot "force", le mot "faction" ne serait-il pas plus approprié? l'influence d'une faction ne se mesure en effet pas à sa capacité d'action physique, alors que le mot "force" suggère un certain nombre d'individus et une certaine stratégie directe et brutale dans son action)
2
Un détail qui a mis beaucoup de piquant dès le début de la partie que j'avais lancée : même la constitution du portefeuille de Forces a fait l'objet d'une sorte de "mise aux enchères"...
Il y a eu cinq tours d'enchères, chaque joueur étant autorisé à présenter ( devant tous les autres joueurs ) l'achat de 2 points de Force(s) dont la nature était annoncée ( ou pas, s'il s'agissait d'une Force secrète ) ; certains joueurs se sont donc retrouvés assez vite vouloir la même Force, et ont été amenés à négocier entre eux... avant même que la partie commence ! Un plaisir.
Il y avait aussi possibilité de rétention de points ( pour un achat brutal ) à chaque tour ( sauf le dernier, bien sûr ), ce qui s'est produit et a été assez amusant ( achat surprise de la Maison Atreides ), et d'échanges immédiats entre joueurs. Ainsi que d'autres mécanismes autorisés pour bien pimenter la situation dès le départ...

Comme je lançais le jeu comme une nouveauté, la priorité était sur la souplesse des règles, ce qui s'est avéré TRES profitable ( principe que j'ai donc gardé, pour d'autres parties futures ).
3
Ce système de jeu peut très bien se "virtualiser" sur un forum : c'est l'ensemble de sessions de JdR où j'ai eu le +, de TRES loin, de " hors-aventure ", c'est-à-dire de dialogues secrets ou discrets entre maître du jeu et joueur, pour établir des recherches, des plans, des actions secrètes ou discrètes ; entre un tiers et la moitié du temps total de jeu, ce qui est énorme... mais nécessaire.

Internet se prête TRES bien à cela, dans la mesure où n'importe quel joueur y peut très facilement contacter le MJ en secret.

Il y avait très peu de jets de dés, dans la mesure où l'essentiel du jeu était politique et donc décisionnel, et les joueurs y gagnaient en nécessité de se concentrer sur leur portefeuille de Forces et comment ne serait-ce que "bien" l'exploiter et le développer, au milieu des divers événements qui se produisaient... Certains joueurs ont eu du mal, d'autres, les plus JOUEURS, y ont excellé, mais tout le monde y a trouvé du plaisir de jeu.
4
Ce système de jeu peut-il se programmer/se virtualiser (par exemple, sur un forum  ;D  ?)
5
Tu rejoins mon avis : la plupart de ces critiques semblent avoir été levées par Frank Herbert lui-même, soit dans des entretiens ultérieurs (et il a eu l'occasion d'en donner beaucoup entre 1965 et 1986) soit directement dans Dune (à condition de ne pas le lire de travers ou - soyons méchants - de façon partiale).

C'est clairement une tentative de faire le buzz en tapant gratuitement sur un classique lu et apprécié depuis cinquante ans. Certaines personnes développent des opinions hétérodoxes à cette seule fin.
6
Frank Herbert, sa vie et ses autres oeuvres / Re : Et l'Homme créa Dieu
« Dernier message par Anudar le Aujourd'hui à 09:00:37 am »
Ah, ça... Et l'Homme créa un Dieu, c'est l'un de mes souvenirs WTF en SF, le premier peut-être et en tout cas le premier bouquin de Herbert non sableux qui m'ait fait comprendre que j'avais des problèmes avec le Herbert non sableux...

Je l'avais acheté puis lu parce qu'il était sous-titré Prélude à Dune dans l'édition Pocket-SF qui était celle dans laquelle j'avais lu Dune quelques mois plus tôt. A l'époque, ce livre m'était tombé des mains dans un premier temps... puis je pense l'avoir en fin de compte achevé dans l'année qui a suivi.

Si les thèmes duniens sont sensibles dans ce livre, il se rattache de façon plus évidente au Cycle de la Cosentience qu'à celui de Dune avec en particulier l'irruption de l'intelligence non-humaine. Je pense que cette convergence entre les deux Cycles (par les thèmes et par la forme) a servi de base argumentaire pour ériger ce livre (The Godmakers en VO) en chaînon manquant. D'autres que les lecteurs francophones semblent avoir été sensibles à ce rapprochement puisque la page Wikipedia anglophone en dit (entre autres) :
Citer
It can be seen as a bridging novel between the all-human Dune universe and the ConSentiency universe series.
A un moment, je pense qu'un éditeur français qui venait d'acheter les droits de ce roman et avait envie de le défendre a décidé que l'étiqueter Prélude à Dune permettrait d'attirer un peu mieux sur lui l'attention du lecteur. La base argumentaire existait et ce n'était jamais qu'un raccourci, même si certains lecteurs (dont moi quand j'avais quinze ans !) ont pu se sentir floués par la suite...

Il me semble qu'Askaris (paix à son âme) avait jadis avancé - voire peut-être même démontré - que The Godmakers n'était pas un vrai prélude à Dune. Hélas, j'avoue avoir tout oublié de ses arguments...
7
la Foire aux Gholas / Re : Bonjour à tous !
« Dernier message par Anudar le Aujourd'hui à 08:38:27 am »
Bonjour Patrice, et bienvenue ici.

Dune est un roman de politique-fiction et un roman de science-fiction, ainsi que j'ai eu l'occasion d'en parler ailleurs. C'est l'intérêt de cette oeuvre qui peut parler à chacun de façon très différente... j'ai moi-même eu l'occasion d'y trouver des choses différentes au fil des ans...
8
J'ai parcouru les articles. J'ai du mal à les prendre au sérieux. L'auteur semble avoir une dent contre Dune.
Il me semble pourtant simple de contredire ses éléments :

- Paul est-il blanc ? Rien ne permet de l'affirmer. De façon générale, je suis pas sûr que la couleur de peau ou l'ethnie des personnage soit souvent détaillée (mais ça mériterait une petite recherche). Il est dit que Leto a le teint olivâtre, le nez aquilin, les cheveux noirs... des traits plus orientaux que caucasiens.

- Dans ses articles, tout ce que l'auteur attribue à une "supériorité raciale" est expliqué dans Dune autrement que par une cause raciale. Principalement, il s'agit de manipulation génétique, de conditionnement social et de capital culturel.

- Paul n'est pas un personnage positif, mais vous l'avez déjà relevé.

Je crois que l'auteur des articles est tombé en plein dans les panneaux dressés par Frank Herbert... jolie illustration !

C'est toujours utile de voir nos totems confrontés à une critique extérieure, non complaisante. J'ai eu récemment une discussion très intéressante avec une amie au sujet de la représentation des femmes dans Dune. J'avoue qu'une critique féministe de Dune trouverait beaucoup plus d'intérêt à mes yeux que les articles ci-dessus qui semblent d'assez mauvaise foi.
9
Frank Herbert, sa vie et ses autres oeuvres / Re : Et l'Homme créa Dieu
« Dernier message par ionah le février 22, 2019, 11:05:59 pm »
Je pense que l'essentiel est là.

Citer
Ce roman est parfois appelé "Prélude à Dune", ce qui est une belle connerie

Travailler sur les articles de Wikipédia a longtemps été l'option de remplacement pour notre wiki qui n'a jamais décollé.
Malheureusement ici aussi nous pèchons par manque de ressources.
Nous aurions pourtant beaucoup à gagner à aller y faire la démonstration de nos connaissances et expertises du Dunivers.
10
la Foire aux Gholas / Re : Bonjour à tous !
« Dernier message par Le Condor le février 22, 2019, 10:48:39 pm »
Bienvenu Patrice,

En rôliste frustré devant Shai-Hulud, je vais jeter un oeil intéressé à ce que tu pourras nous décrire de ton "approche par portefeuille de Force".
Comme souvent, les petites phrases de Herbert cachent un drôle de cynisme positif...
Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10